search

L'Union européenne

25,59 €

puissance, territoires et sociétés

par Laurent Coudrier, Erwan Le Goff.

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Tout ce dont le candidat a besoin pour le sujet 2024 de Géographie du concours de l’ENS Lyon et de la banque commune attachée. Comme tous les Clefs-concours, l’ouvrage est structuré en sept parties:

-Repères
-Puissance, Puissances
-Territoires
-Sociétés
-Portraits Régionaux

L’ouvrage, qui comprend de nombreuses cartes, schémas et tableaux, est complété par des zooms et un glossaire. 

Fiche technique

Référence
460940
ISBN
9782350309408
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
600
Reliure :
broché

Préface : l‘état de la société européenne
Une “fédération d’États-nations” ?
Les apories de l’État-providence national
Un gouvernement qui gouverne
Un État proto-fédéral
Les Européens veulent un État européen
Une approche contemporaine de la justice spatiale
Un patriotisme constitutionnel
L’Europe dans une mondialité de plus en plus politique
Un État portant vers le Monde les valeurs de sa société
Un État de l’union, un état de l’Union
Introduction générale
Repères
Construire l’Union européenne, un projet politique inventant une union singulière
Europe, Union européenne : des liens initiaux à éclairer…
1945-73 : des “communautés” et des politiques qui produisent des solidarités de fait
1973-1991 : approfondissements et élargissements pour construire un agrégat multinational
1992-2007 : réformer l’UE pour répondre à de nouveaux défis
Depuis 2010 : une Europe qui “se fait dans les crises”
La territorialité communautaire : délimitation, gestions et perceptions
Délimiter l’Union européenne et ses confins
L’UE entre cohérence et cohésion territoriales
L’UE : une construction aux implications territoriales fortes
Les lignes de l’UE et dans l’UE : des frontières et des limites à géométrie variable
Les espaces transfrontaliers : une interterritorialité* encouragée par l’UE
Les lieux du pouvoir, points centraux de l’UE : quelles implications territoriales ?
L’Union européenne à la lumière de ses drapeaux
Une approche territoriale des drapeaux
Des étendards de la puissance et de la liberté
Des drapeaux, à la fois images emblématiques et objets symboliques, au cœur de la liturgie des États, des nations… et de l’Union européenne
Puissance, puissances
L’Union européenne : des potentialités indiscutables et pourtant une puissance problématique ?
L’Europe de l’Union, une puissance problématique
Peut-il y avoir puissance sans État ?
Le commerce : le cœur des capacités de l’Union européenne
Les systèmes productifs de l’UE : potentialités et faiblesses
Au-delà des potentialités, la puissance de l’Union européenne en acte et en question, entre hard et soft power
Les ambiguïtés du hard power européen
Puissance civile, puissance normative : aveu de faiblesse ou manière de reformuler la puissance ?
Entre démocratie et football, quels visages du soft power européen ?
LES LIMITES DE LA PUISSANCE EUROPÉENNE
Des pôles de puissances alliés, concurrents et/ou rivaux
Des problèmes de stratégie et de gouvernance dans des échanges économiques mondialisés
Des tensions géopolitiques externes et internes
Une puissance, des puissances
“L’Allemagne, une puissance malgré elle” ?
La France : une puissance politique et militaire mondiale dans une situation de solitude stratégique
L’Espagne, une entrée tardive dans la CEE ayant permis un rattrapage économique et démocratique
La Pologne : une puissance militaire en devenir, mais éloignée d’une Europe-puissance
Territoires
L’Union européenne : urbanisée, métropolisée, mégalopolisée
L’UE est-elle urbaine ?
L’UE : territoire des métropoles incomplètes
La forme d’une mégalopole dans l’UE-27
Des territoires ruraux et agricoles communautaires
La diversité des territoires ruraux et agricoles européens
L’Union européenne, un géant agricole mondial
Vers un nouveau développement des espaces ruraux européens
Un système productif communautaire intégré… et bousculé dans la mondialisation
Produire dans le cadre d’un marché national, en fonction de règles communautaires
Des systèmes productifs industriels forts
La montée en puissance des services et larges mutations des systèmes productifs
Les espaces touristiques européens : une des forces européennes grâce aux mobilités d’agrément autour des villes-musées, des littoraux et des montagnes
Transports et mobilités dans l’UE : constituer un espace européen intégré
Une intégration normative au cœur du projet de l’UE
Des nœuds, des lieux centraux (ports, pôles d’échange, espaces transfrontaliers) qui marquent une volonté d’une mobilité sans ruptures
Au service de la métropolisation, voie vers la cohésion ou la compétitivité ?
LES DEFIS D’UNE EUROPE EN PROIE AUX CHANGEMENTS GLOBAUX
Aux changements globaux, des réponses environnementales globales
Les énergies en Europe : un test pour la cohésion de l’unité et de la cohérence de ses politiques
Sociétés
L’Union européenne au crible de la démographie
Le déclin démographique européen, une approche par les sociétés
Les enjeux de la dépopulation sur la puissance européenne
L’hétérogénéité des dynamiques démographiques européennes, une approche par le territoire
Les migrations en Union européenne
Les migrations internes et l’émigration des Européens
Un pôle mondialement attractif pour l’immigration
Les enjeux géopolitiques de l’accueil des étrangers
Identité/identités de l’Union européenne
L’européanité de l’UE : une diversité culturelle remarquable
L’union-européanité : une identité choisie et construite par l’UE
L’union-européanité et la “figure obsédante de l’État-nation”
LES INÉGALITÉS DANS L’UNION EUROPÉENNE : TERRITOIRES, SOCIÉTÉS ET LIMITES DE LA PUISSANCE ?
Les inégalités : approche multiscalaire
Des inégalités héritées et de nouvelles fracturations
Des logiques centre-périphérie-marge à l’œuvre permettant d’analyser les territoires des inégalités dans l’Union européenne
Portraits régionaux
La dorsale européenne : centre névralgique de l’Union européenne
La dorsale européenne, cœur de l’UE
La dorsale européenne, carrefour de l’Union européenne
Vers une perte de centralité pour la dorsale européenne ?
Les régions méditerranéennes de l’Union européenne
Les régions méditerranéennes de l’UE, des territoires aux dynamiques contrastées
Les régions méditerranéennes, des “portes d’entrée” de l’Union européenne
Les régions méditerranéennes de l’UE et leurs défis
L’Europe médiane et balkanique
Quelle place dans l’UE ?
Quels enjeux pour les États de la région ?
L’Europe nordico-baltique
L’espace nordico-baltique dans l’ensemble européen communautaire
Une Europe vertueuse et heureuse ?
La coopération régionale et le retour des enjeux sécuritaires
Les Outre-mers européens
Des espaces ultramarins singuliers sous contraintes
Des difficultés de mise en valeur des Outre-mers européens
Des économies spécialisées
Des populations contrastées et en recherche d’autonomie ?
OUTILS
Zooms
Les institutions européennes
Une gouvernance partagée et complexe organisée par le traité de Lisbonne
La zone euro
La crise de la zone euro en 2008
L’Eurosystème
L’Union économique et monétaire et la convergence des économies
Francfort et le siège de la BCE : espaces de la puissance
Les RTE-T, emblématiques des politiques européennes
Les capitales européennes de la culture, vecteurs d’une identité européenne
Le football et l’Union européenne, le football dans l’Union européenne ?
Le multilatéralisme de l’UE et les accords bilatéraux de libre-échange
Érasme, Erasmus, Erasmus +
La cybersécurité, un défi pour la puissance européenne
La dépendance de l’UE en matières premières critiques
L’UE et la Turquie
Les relations entre l’UE et l’Ukraine
Les plages en Europe, des espaces fragiles touristifiés
Constituer un réseau communautaire d’espaces protégés : le réseau Natura 2000
La France, une puissance économique mondiale fragilisée
Un exemple de coopération transfrontalière : l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai
De l’empreinte industrielle à la requalification urbaine frontalière : le projet luxembourgeois de Belval et ses implications
La puissance allemande et le poids de l’histoire
Berlin et la puissance allemande
Berlin, capitale mobile de l’Europe ? Une géographie politique des infrastructures
Volkswagen, un groupe paneuropéen glocal
Hambourg, port de la triple interface
Des dirigeants français et européens au service des puissances étrangères
De Blagnac au monde entier, Airbus ou le symbole de la puissance de l’Union européenne dans le secteur aéronautique
Charleroi, une SHRINKING CITY au cœur de la dorsale européenne
Un symbole de l’ouverture frontalière dans l’UE : le tripoint des Trois Frontières
Reconversion industrielle et dynamique d’innovation : le cas de la Silésie minière
L’Espagne dans l’UE, une nation fragilisée par les indépendantismes
Le soft power espagnol
L’Estonie, la start-up nation de l’UE
La Lettonie, pays frontière
Métropolisation et industrialisation, l’exemple de Prague
Prague, destination touristique duale
Les Carpates
Madère, région ultrapériphérique portugaise
Lampedusa, une île-frontière
La question de la marginalité des samis, éleveurs de rennes
Le Groenland : un territoire au statut particulier
L’espace, territoire de la puissance de l’UE ?
Cartes
Les élargissements de l’UE
Une UE à géométrie variable
Un modèle géopolitique européen ?
L’administration de l’UE
Les Européens et la poursuite de l’élargissement
Les capitales européennes de la culture
Les élargissements de l’OTAN
Le PIB par habitant
L’UE, puissance agricole
Les exploitations agricoles en Europe
L’UE, puissance industrielle
Les emplois en R&D en Europe
Le tourisme en Europe : PIB et hébergements
Le palmarès des clubs en Ligue des champions
Carte 15 : La densité de population en Europe
La croissance de la population en 2021
La population de l’Europe et son évolution
Le solde naturel en Europe
Immigrés et émigrés en Europe (arrivées et départs en 2021)
Le solde migratoire en Europe
Les mobilités Erasmus+ en Europe en 2021
Le chômage en Europe en 2022
Pauvreté et risque d’exclusion sociale en Europe en 2021
Plan du quartier européen de Bruxelles
Plan du quartier européen de Strasbourg
Figures
Schéma du fonctionnement des institutions européennes
Les multiples formes de régionalisation selon l’économiste Bela Balassa
Schéma des associations en Europe
Effet de l’intégration européenne sur le commerce
Effet de l’intégration européenne sur le commerce des biens et le PIB réel
L’actuel réseau magistral RTE-T avec ses neuf corridors intermodaux
Article 194 du TFUE (traité sur le fonctionnement de l’Union européenne)
Carte des gigafactories de batteries dans l’UE
Répartition des exploitations agricoles de l’UE en fonction de leur superficie et part des exploitations dans la superficie utilisée totale de l’UE (en %, 2020)
Implantation de Volkswagen en Allemagne
Place de l’agriculture dans les pays de l’UE
Les réformes de la PAC
La population des grandes villes de l’UE en 2021
La population étrangère dans l’UE
Indicateurs de l’Europe médiane
Indicateurs de l’Europe baltique
Évolution de la population de quelques États d’Europe médiane
Le transport aérien et maritime dans l’UE : compagnies, ports et aéroports principaux
La libéralisation de l’Europe verte : chronologie
Les zones Natura 2000 en France
La métropolisation à Prague
PIB des pays méditerranéens
Longueur du littoral méditerranéen par pays bordier
Longueur du littoral méditerranéen par pays bordier
La métropolisation à Prague
Photographies
Commission européenne, bâtiment Berlaymont, Bruxelles
Parlement européen, bâtiment Paul-Henri Spaak, Bruxelles
Circulation interne du Parlement européen, Bruxelles
Mail du Parlement européen, Bruxelles
Parlement européen, bâtiment Louise-Weiss, Strasbourg
Conseil européen, bâtiment Europa. Happening de Greenpeace
Banque centrale européenne, Francfort
“L’Europe s’engage”. Panneau d’information sur la restauration du Cap Blanc-Nez (Pas-de-Calais)
Église du souvenir, Berlin
Potsdamer Platz, Berlin
Sommet de la Colonne de la Victoire, Marche des fiertés, Berlin
Reconversion des bassins portuaires à Anvers (waterfront)
Tourisme au tripoint frontalier Belgique/Pays-Bas/Allemagne
“Ma patrie, ce sont les frontières”. Panneau d’information au tripoint frontalier Belgique/Pays-Bas/Allemagne
Le Musée Guggenheim (Bilbao), reconversion emblématique d’un ancien espace industriel par la culture
Place transfrontalière Jacques Delors (Menin)
Skyline de Rotterdam
Only Lyon, marketing urbain lyonnais à dimension européenne
Bibliographie
Table des sigles
Glossaire

Les auteurs

Laurent Coudrier est agrégé de géographie et enseignant en CPGE litté- raire et économique et commerciale générale au lycée Gambetta-Carnot (Arras). Il enseigne également, en master professionnel, le patrimoine naturel et, en licence, la géopolitique contemporaine à l’université d’Artois. Il participe à la préparation aux concours de l’agrégation à l’Université de Lille. Il a codirigé le présent ouvrage avec Erwan Le Goff, rédigé le chapitre “Construire l’Union européenne: un projet politique inventant une union singulière”, et les zooms sur la gouvernance de l’UE, sur l’Eurométropole Lille/Courtrai/Tournai, sur le campus de Belval, sur Natura 2000 et enfin sur le tripoint frontalier.

Erwan Le Goff est agrégé et docteur en géographie, enseignant en CPGE littéraire au lycée Ernest Renan (Saint-Brieuc). Il a codirigé le présent ouvrage avec Laurent Coudrier et rédigé “L’UE, une construction aux impli- cations territoriales fortes” et les zooms sur Charleroi et l’espace.

Les contributeurs

Pierre Ageron est agrégé et docteur en géographie, enseignant en CPGE littéraire au lycée Fustel de Coulanges (Strasbourg) et intervenant à l’École Nationale de l’Aviation Civile. Ses recherches portent principalement sur la géographie des réseaux de transports et les évolutions des mobilités à toutes les échelles, notamment dans des contextes métropolitains. Il a rédigé les chapitres “Transports et mobilités” et “Un système productif communautaire”, ainsi que les zooms sur la gare centrale de Berlin, le port de Hambourg, la FTN Volkswagen, le rôle du charbon en Silésie polonaise, la stratégie estonienne de la high-tech et le tourisme à Prague.

Raphaël Babinet est agrégé de géographie et enseignant en CPGE littéraire et économique et commerciale au lycée Gambetta-Carnot (Arras). Il a rédigé les chapitres “L’Union européenne : des potentialités indiscutables et pourtant une puissance problématique ?” et “Au-delà des potentialités, la puissance de l’Union européenne en acte et en question, entre hard et soft power”, ainsi que les zooms sur Airbus et la cybersécurité.

Jérôme Chauvineau-Jost est professeur d’histoire-géographie au collège Jacqueline de Romilly à Magny-Le-Hongre (Seine-et-Marne). Il s’ intéresse en particulier aux questions d’ environnement et de développement durable. Il a rédigé les chapitres “La dorsale européenne : centre névralgique de l’Union européenne” et “Les régions méditerranéennes de l’UE”, ainsi que le zoom sur les Samis.

Élise Dallier est agrégée de géographie et agrégée d’histoire. Elle enseigne en CPGE littéraire au lycée militaire de Saint-Cyr-l’École et participe à la préparation à l’agrégation à Science Po Paris. Elle a rédigé les chapitres “Les inégalités dans l’Union européenne: territoires, sociétés et limites de la puissance?” et “Les migrations en Union européenne”, ainsi que les zooms sur Francfort et Lampedusa.

Jean-Baptiste Feller, ancien élève de l’ENS (Paris), a travaillé une douzaine d’années comme expert économique et financier dans des institutions publiques françaises et européennes. Il enseigne dans le master géopolitique de l’Université Paris 1 et de l’ENS. Il a rédigé les zooms sur la zone euro, la crise de la zone euro, l’Union économique et monétaire et l’Eurosystème.

Marie-Françoise Fleury est maître de conférences en géographie à l’UFR Sciences Humaines et Sociales, site de Metz, université de Lorraine. Elle est coresponsable du Master MEEF et chercheuse au LOTERR (EA 7304). Elle mène des recherches portant principalement sur le Brésil, et plus particulièrement sur l’Amazonie brésilienne et les fronts pionniers. Elle a corédigé avec Claire Weishar les chapitres “L’Union européenne à la lumière de ses drapeaux” et “L’Union européenne au crible de la démographie".

Jonathan Gaquère est agrégé et docteur en géographie. Il enseigne en CPGE littéraire au lycée Henri Martin (Saint-Quentin). Spécialiste de Berlin et de l’Allemagne, il a rédigé les chapitres “Les limites de la puissance européenne” et “Une puissance, des puissances?”, ainsi que les zooms sur la puissance allemande et le poids de l’histoire, Berlin et la puissance allemande, les différences régionales en Espagne, le soft power espagnol, la dépendance de l’UE en matières premières critiques, des dirigeants français et européens au service des puissances étrangères, la France, puissance économique mondiale fragilisée, les relations entre l’UE et la Turquie, les relations entre l’UE et l’Ukraine, le multilatéralisme.

Benjamin Laplante est agrégé de géographie et enseignant en CPGE littéraire au lycée Édouard Herriot et en CPGE technologique au lycée La Martinière Duchère à Lyon. Docteur en géographie-aménagement, ses recherches ont porté sur les valeurs spatiales engagées dans les discours des habitants. Il a rédigé le chapitre “Les défis d’une Europe en proie aux changements globaux”.

Jacques Lévy est membre du rhizome de recherche Chôros, qu’il a cofondé en 2017. Ses centres d’intérêt principaux sont la théorie de l’espace des sociétés, notamment au travers de la géographie du politique, des villes et de l’urbanité, de l’espace public et de l’urbanisme, de l’Europe et de la mondialisation. Il s’intéresse à l’épistémologie et aux méthodes des sciences sociales, avec une attention particulière pour la cartographie et la modélisation. Il travaille à l’introduction des langages non verbaux, notamment audiovisuels, à tous les niveaux de la recherche. Il a publié plus de huit cents livres et articles et une dizaine de films scientifiques. Il a reçu en 2018 le prix international Vautrin-Lud, considéré comme le prix Nobel de géographie. Il a rédigé le chapitre “L’État de la société européenne”.

Éloïse Libourel est agrégée et docteur en géographie, enseignante en CPGE littéraire au lycée Marcelin Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés. Elle est chercheuse associée au Laboratoire Ville Mobilité Transport (UMR-T 9403), où elle mène des recherches portant principalement sur les politiques de transport en Europe, sur l’aménagement des territoires et sur les stratégies d’acteurs. Elle a rédigé les zooms sur les institutions européennes, le Groenland et le RTE-T.

Alexandra Monot est agrégée et docteure en géographie, enseignante à l’université de Strasbourg. Ses recherches portent principalement sur la géographie économique, sur les environnements forestiers, ruraux et périurbains, ainsi que sur les espaces ultramarins français. Elle a rédigé les chapitres “Des territoires ruraux et agricoles communautaires” et “les Outre-mers européens”, ainsi que le zoom sur Madère.

Benoit Montabone est agrégé de géographie et maître de conférences en géographie à l’université Rennes 2. Il est spécialiste de l’Europe, de la Turquie et des processus d’européanisation des territoires. Plus largement, il développe des travaux sur le développement local, sur les modèles de développement, sur le tourisme et les transitions touristiques. Il a rédigé le chapitre “La territorialité communautaire” et le zoom sur les capitales européennes de la culture.

Pascal Orcier, ancien élève de l’ENS de Lyon, est professeur agrégé et docteur en géographie. Il enseigne en CPGE littéraire et commerciale au lycée Dumont d’Urville (Toulon) et en classes européennes au lycée Beaussier (La Seyne-sur-Mer). Cartographe, il contribue à de nombreuses revues, rapports, atlas, manuels et publications diverses. Ses recherches portent sur la région balte et plus généralement la géopolitique de l’Europe. Il a rédigé les chapitres “Europe nordico-baltique” et “Europe médiane et balkanique”, ainsi que les zooms sur les Carpates et la Lettonie.

Audrey Tissut, ancienne élève de l’ENS Fontenay-St-Cloud, agrégée de géographie et docteur en géographie, enseigne en CPGE littéraire au lycée Blaise Pascal (Clermont-Ferrand). Elle a rédigé les chapitres “Identité/identités de l’Union européenne” et “L’Union européenne: urbanisée, métropolisée, mégalopolisée”, ainsi que les zooms sur Erasmus et la métropolisation à Prague.

Claire Weishar est professeure d’histoire-géographie au lycée François Arago de Villeneuve-St-Georges. Elle a corédigé avec Marie-Françoise Fleury les chapitres “L’Union européenne à la lumière de ses drapeaux” et “L’Union européenne au crible de la démographie”.

Le tournant de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022

Depuis les années 2000, la Russie était de plus en plus perçue comme une menace au sein des gouvernements et des opinions publiques. Alors que la France et l’Allemagne cherchaient à ménager la Russie et à en faire un partenaire stratégique de l’UE, Baltes, Suédois et Finlandais n’ont cessé de dénoncer les violations répétées de leurs espaces aériens par des appareils russes, les cyberattaques (notamment lors de l’affaire du Soldat de bronze en Estonie, en 2007), l’accroissement des dépenses militaires de la Russie et la concentration de matériels sur ses frontières occidentales et dans l’exclave de Kaliningrad [TÉTART, 2007]. Cela avait justifié le déploiement dès 2004 d’une mission de surveillance de l’OTAN appelée “Police du ciel”. Celle-ci s’est renforcée suite à l’annexion de la Crimée en 2014. La guerre russe en Géorgie en 2008 avait intensifié les craintes et justifié une hausse des budgets militaires. Les États baltes ne disposent pas de forces armées en mesure d’assurer seules la protection du pays en cas d’invasion russe. Ils comptent donc sur la dissuasion que représente leur appartenance à l’Alliance en vertu de l’article 5. Cependant, la configuration de la région balte, entre Russie continentale, Kaliningrad et la Biélorussie vassalisée à la Russie a fait naître la crainte d’un encerclement par la Russie, en plus d’une évidente dissymétrie démographique et militaire. Les trois États ont entrepris de renforcer leurs frontières orientales en édifiant des clôtures sur plusieurs tronçons [ORCIER, 2005]. La Finlande, qui partage avec la Russie plus de 1300 km de frontière, s’est engagée dans la même démarche. Les Baltes avaient soutenu les mouvements prodémocratie ayant entraîné les révolutions colorées de l’espace ex-soviétique et pris position en faveur des mouvements d’opposition lors des élections jugées frauduleuses en Russie (législatives de 2011), ainsi qu’en Biélorussie (présidentielles de 2010, 2015 et 2020), et accueillent des médias, journalistes et opposants en exil. Ils sont dénoncés régulièrement depuis vingt ans par la propagande russe comme étant de supposés États fascistes qui n’auraient eu de cesse de s’en prendre à leur population russophone, que la Russie considère comme des “compatriotes”.

"Que retenir de cette lecture ? L'ouvrage répond aux attentes rituelles des habitués de la collection Clef-Concours mais constitue une proposition finalement plus originale qu'il n'y paraît. C'est, en définitive, une synthèse riche, actualisée et stimulante : une lecture hautement recommandable autant pour l'enseignant, l'étudiant, que le lecteur curieux. La géographie de l'Union européenne (...) n'en finit de nous donner à penser : cet ouvrage y contribue très utilement, ce qui n'est pas sa moindre qualité."

Extrait de la recension de Julien BELLIN dans Historiens et géographes n°464 (Novembre 2023)