search

Gouverner l’Empire romain : de Trajan à 410 apr. J.-C.

23,70 €

Dirigé par Estelle Bertrand et écrit par Agnès Bérenger, Pierre Cosme, Sylvain Janniard et Rita Compatangelo-Soussignan

Quantité

  Livraison 3€

En lettre suivie

Tout ce dont l’étudiant a besoin pour le sujet 2024 et 2025 d’Histoire ancienne du Capes d'Histoire. Comme tous les Clefs-concours, l’ouvrage est structuré en trois parties :

- Repères : le contexte historique
- Thèmes : comprendre les enjeux du programme
- Outils : pour retrouver rapidement une définition, une date, un personnage, une référence

Fiche technique

Référence
460836
ISBN
9782350308364
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
460
Reliure :
broché

Introduction    21


Sources
Les sources littéraires    ⁠28
Les sources païennes    ⁠28
• Dion de Pruse    ⁠28
• Pline le Jeune    ⁠28
• Aelius Aristide    ⁠29
• Cassius Dion, Histoire romaine    ⁠29
• Hérodien, Histoire des Empereurs de Marc Aurèle à Gordien III    ⁠32
• Dexippe    ⁠33
• Les Panégyriques latins    ⁠33
• Aurelius Victor    ⁠34
• Eutrope et Festus    ⁠34
• L’Histoire Auguste    ⁠34
• Ammien Marcellin    ⁠35
• Zosime    ⁠36
Les sources chrétiennes    ⁠37
• Les Lettres    ⁠37
• Les Actes des martyrs    ⁠38
• Les traités    ⁠38
• Les épitaphes chrétiennes    ⁠39
• Eusèbe de Césarée    ⁠40
Les sources juridiques    ⁠40
Les sources épigraphiques    ⁠42
Les sources papyrologiques    ⁠44
Les sources numismatiques    ⁠45
Les documents administratifs    ⁠47
• Forma Urbis Romae    ⁠47
• Les Régionnaires    ⁠48
• L’Itinéraire d’Antonin et la Table de Peutinger    ⁠48
• La liste de Vérone    ⁠48
• La Notitia Dignitatum    ⁠49
Les sources archéologiques    ⁠49


Historiographie    51


REPÈRES
Les Antonins
Trajan (98-117)    ⁠59
L’arrivée au pouvoir    ⁠59
Les guerres daciques (101-102 ; 105-106)    ⁠61
Le Prince à Rome (107-113)    ⁠63
La guerre parthique (113-116)    ⁠63
Hadrien (117-138)    ⁠65
La succession de Trajan    ⁠65
Le premier voyage dans les provinces (121-125)    ⁠66
Le séjour en Afrique (128)    ⁠67
Le deuxième voyage dans les provinces d’Orient (128-134)    ⁠68
La révolte juive de Bar Kokhba (134-136)    ⁠69
Le retour en Italie (134-138)    ⁠69
La succession    ⁠70
Antonin le Pieux (138-161)    ⁠71
L’idéal du bon Prince et le renforcement monarchique    ⁠71
Les affaires de l’État    ⁠72
La sécurité de l’empire    ⁠73
Marc Aurèle (161-180)    ⁠74
La succession et l’association de Lucius Verus (161-169)    ⁠74
La guerre parthique (161-166)    ⁠75
La première guerre marcomanique (166-175)    ⁠76
L’usurpation d’Avidius Cassius
et la tournée en Orient (175-176)    ⁠77
La reprise de la guerre marcomanique (177-180)    ⁠78
Commode (180-192)    ⁠79
L’apprentissage du pouvoir (180-181)    ⁠79
L’Empire gouverné par Pérennis (182-185)
et Cléandre (185-190)    ⁠80
Les dérives de l’“âge d’or commodien” (190-192)    ⁠82


Les Sévères (193-235)
Le retour de la guerre civile (193-197)    ⁠83
Septime Sévère (193-211)    ⁠85
Caracalla (211-217)    ⁠87
Macrin (217-218)    ⁠89
Héliogabale (218-222)    ⁠90
Sévère Alexandre (222-235)    90


Les “crises” du IIIe siècle
Maximin le Thrace (235-238)    ⁠93
Gordien III (238-244)    ⁠94
Philippe l’Arabe (244-248)    ⁠95
Trajan Dèce (248-251)    ⁠96
Trébonien Galle (251-253)    ⁠97
Valérien (253-260) et Gallien (253-268)    ⁠98
Claude le Gothique (268-270)    ⁠101
Aurélien (270-275)    ⁠103
Tacite (275-276)    ⁠104
Probus (276-282)    ⁠105
Carus, Carin et Numérien (282-284)    ⁠106


La Tétrarchie et la monarchie de Constantin
La répartition des tâches :
Dioclétien et la première Tétrarchie (284-305)    ⁠107
Les réformes administratives    ⁠109
Les persécutions contre les chrétiens    ⁠110
Le démantèlement de la Tétrarchie (306-312)    ⁠111
La longue marche de Constantin vers le pouvoir (312-324)    ⁠112
La monarchie constantinienne (324-337)    ⁠113
• Une sombre fin de règne    ⁠114


La dynastie constantinienne
Les fils de Constantin (337-361)    ⁠115
Les différends entre les fils de Constantin    ⁠115
La politique de Constant en Occident    ⁠116
Le gouvernement de Constance II en Orient    ⁠117
Le règne de Julien (361-363)    ⁠120


La dynastie valentiniano-théodosienne
Jovien (363-364)    ⁠125
Valentinien et Valens (364-375)    ⁠126
La guerre contre les Alamans    ⁠127
Les troubles de Bretagne et d’Afrique    ⁠127
La mort de Valentinien    ⁠128
Valens, Valentinien II et Gratien (375-378)    ⁠129
La guerre contre les Goths    ⁠130
La guerre contre les Perses    ⁠130
La guerre contre les Goths et la bataille d’Andrinople    ⁠131
Valentinien II, Gratien et Théodose (378-383)    ⁠132
Théodose (378-395)    ⁠133
Arcadius et Honorius, jusqu’au sac de Rome (395-413)    ⁠135
La guerre civile en Orient    ⁠135
Stilichon    ⁠137
Les assauts des Goths et le sac de Rome en 410    ⁠139


THÈMES


L’espace impérial
Les structures du territoire    ⁠143
Rome, capitale    ⁠143
• Site et population    ⁠143
• Les limites de la ville    ⁠143
• Une gestion spécifique    ⁠144
• Rome, capitale impériale ?    ⁠145
Les provinces    ⁠146
• Définition de la provincia    ⁠146
• Répartition des provinces    ⁠146
• Les réformes de Dioclétien et de Constantin    ⁠147
Les cités    ⁠148
• Définition de la cité    ⁠148
• Un monde d’une grande diversité    ⁠148
• L’évolution de la cité au iiie siècle    ⁠149
La population de l’empire    ⁠150
Les citoyens romains    ⁠150
• L’onomastique du citoyen romain    ⁠150
• Droits et devoirs du citoyen romain    ⁠150
• L’opposition entre honestiores et humiliores    ⁠151
Les non-libres    ⁠151
• Les sources de l’esclavage    ⁠152
• Le statut juridique de l’esclave    ⁠152
• Les esclaves ruraux    ⁠152
• Les esclaves urbains    ⁠153
• Nombre et valeur des esclaves    ⁠153
• De l’esclavage à l’affranchissement    ⁠154
Les provinciaux    ⁠154
• Le statut de pérégrin    ⁠154
• L’obtention de la citoyenneté romaine    ⁠155
• L’évolution : disparition progressive du statut de pérégrin    ⁠155
Les territoires de l’empire    ⁠156
L’empire romain depuis Auguste    ⁠156
L’extension de l’empire sous Trajan    ⁠157


Les structures de gouvernement
Le prince    ⁠159
De Trajan aux Sévères : héritages et renforcement    ⁠159
• Les pouvoirs    ⁠159
• Les fonctions    ⁠169
Dans les “crises” du iiie siècle    ⁠171
• L’exercice du pouvoir impérial    ⁠171
• L’investiture impériale    ⁠173
• Les dissidences régionales    ⁠176
• La décapitalisation de Rome    ⁠177
De Dioclétien à la fin de la dynastie constantinienne :
la monarchie impériale    ⁠179
• La titulature impériale    ⁠179
• L’investiture    ⁠179
• La sacralité du pouvoir    ⁠180
• Les insignes du pouvoir    ⁠181
De Valens à Honorius    ⁠182
Sénat et sénateurs    ⁠183
Composition et recrutement    ⁠183
• Définition    ⁠183
• Lieux de réunion    ⁠183
• L’ordre sénatorial    ⁠183
• Conditions d’accès    ⁠184
• Des modes d’accès variés    ⁠184
• Hiérarchies    ⁠186
• Évolution du recrutement    ⁠186
Les fonctions sénatoriales :
la carrière à la fin du Haut-Empire    ⁠187
• Les fonctions préparatoires    ⁠187
• Les magistratures inférieures    ⁠188
• Les magistratures supérieures    ⁠188
• La carrière prétorienne    ⁠189
• La carrière consulaire    ⁠190
• Les caractéristiques de la carrière à la fin du Haut-Empire    ⁠191
L’évolution au cours du iiie siècle
(jusqu’à la réforme de Gallien)    ⁠191
• L’évolution des carrières    ⁠191
• L’évolution des fonctions    ⁠192
La réforme de Gallien    ⁠192
La réforme de Constantin    ⁠194
• Le retour au pouvoir des sénateurs    ⁠194
• L’évolution de la carrière sénatoriale sous Constantin    ⁠195
L’évolution de la carrière sénatoriale au ive siècle    ⁠196
Le Sénat de Constantinople    ⁠196
Les chevaliers    ⁠197
Composition et recrutement    ⁠197
• Définition    ⁠197
• Conditions d’accès sous l’Empire    ⁠198
• Évolution du recrutement    ⁠199
Les fonctions équestres    ⁠200
• Naissance de la carrière équestre    ⁠200
• La structure de la carrière sous le Haut-Empire    ⁠200
• Les grandes préfectures    ⁠203
• L’existence de “profils de carrière”    ⁠205
Les chevaliers sous les Sévères :
les mutations au tournant des iie-iiie siècles    ⁠206
• Les modifications dans la carrière    ⁠206
• Conséquences sur la vie politique    ⁠207
• Une ouverture de l’ordre équestre aux soldats sortis du rang ?    ⁠207
La carrière équestre : les mutations du iiie siècle    ⁠208
La Tétrarchie    ⁠209
La fin de l’ordre équestre    ⁠209
La chancellerie impériale    ⁠211
Le développement des bureaux palatins
entre Trajan et Sévère Alexandre    ⁠211
• Les bureaux palatins    ⁠211
• Le personnel    ⁠213
La réorganisation de la chancellerie impériale
à partir de la Tétrarchie    ⁠214
Les élites provinciales    ⁠216
Définition des élites : la diversité des critères    ⁠216
• Des critères politiques    ⁠216
• Des critères liés au statut juridique    ⁠217
• La richesse : un critère ambigu    ⁠217
• Un mode de vie aristocratique    ⁠218
Les élites des provinces
et les instruments de leur puissance sociale    ⁠219
• La terre    ⁠219
• L’évergétisme    ⁠220
• Les liens de clientèle    ⁠221
L’intégration des élites des provinces    ⁠221
• Les artisans d’une collaboration avec les autorités romaines    ⁠221
• Des possibilités d’ascension sociale    ⁠222

Défense et sécurité
L’armée du Haut-Empire    ⁠223
Composition et recrutement    ⁠223
• Les légions    ⁠223
• Les auxiliaires    ⁠223
• La garnison de Rome    ⁠224
• La marine    ⁠226
Fonctions    ⁠227
• Expansion et défense de l’empire    ⁠227
• L’administration de l’empire    ⁠229
Les réformes de Septime Sévère    ⁠229
• L’augmentation du montant de la solde    ⁠230
• Les papyrus de Doura-Europos    ⁠233
• Le moral des troupes    ⁠236
• La stratégie    ⁠237
L’armée de l’Antiquité tardive    ⁠239
L’armée et le pouvoir dans la tourmente du iiie siècle    ⁠239
La nouvelle armée de Dioclétien    ⁠241
La réforme de Constantin    ⁠242
L’évolution au ive siècle    ⁠243
L’armée au tournant des ive et ve siècles    ⁠244
• L’effacement du pouvoir militaire des Princes    ⁠245
• Les nouvelles guerres civiles    ⁠246
L’armée romaine
et le recrutement des combattants “barbares”    ⁠248
La défense de l’Empire    ⁠250
L’Empire et ses voisins    ⁠251
Les frontières militaires de Trajan à Dioclétien    ⁠254
• En Bretagne    ⁠255
• En Germanie    ⁠255
• Sur le Danube    ⁠256
• En Orient    ⁠256
• En Afrique    ⁠257
Les frontières militaires de Dioclétien aux fils de Théodose    ⁠258
• La réforme de Constantin et la répartition des armées    ⁠258
• La défense des frontières    ⁠260
La mise en défense des territoires    ⁠262
L’enceinte d’Aurélien à Rome    ⁠263
Les fortifications dans l’Empire    ⁠264

Administrer l’Empire
La ville de Rome    ⁠267
Les structures administratives    ⁠267
• Les quatorze régions    ⁠267
• Les vici    ⁠268
Assurer la sécurité des habitants    ⁠268
• Les cohortes urbaines    ⁠269
• Les cohortes prétoriennes    ⁠269
• Les cohortes de vigiles    ⁠269
Lutter contre les catastrophes    ⁠269
• Les incendies    ⁠270
• Les inondations    ⁠270
Nourrir les Romains    ⁠271
• L’annone    ⁠271
• Les distributions frumentaires    ⁠271
Construire et entretenir les infrastructures    ⁠272
• Le service de l’eau    ⁠272
• La voirie    ⁠273
• L’entretien des bâtiments publics    ⁠273
Évolution au ive siècle    ⁠274
Le gouvernement des provinces    ⁠274
Les différents types de gouverneurs    ⁠274
• Les proconsuls    ⁠274
• Les légats d’Auguste propréteurs    ⁠275
Les autres représentants du pouvoir romain    ⁠276
Les pouvoirs du gouverneur    ⁠276
• Des pouvoirs encadrés    ⁠276
• L’imperium    ⁠277
• Le ius gladii    ⁠278
• Le ius edicendi    ⁠279
Les missions du gouverneur    ⁠279
• La justice    ⁠279
• Le maintien de l’ordre    ⁠282
• La construction et l’entretien des infrastructures    ⁠283
• Le contrôle des cités    ⁠283
Circulations et communications    ⁠285
Les infrastructures    ⁠285
• Le réseau routier    ⁠285
• Le réseau fluvial    ⁠287
• La navigation maritime    ⁠287
Les mobilités dans l’empire    ⁠288
La circulation de l’information    ⁠289
• Le service de la vehiculatio    ⁠289
• La transmission des nouvelles par voie maritime    ⁠290
• Durée de transmission des informations    ⁠291
• Conséquences pour le gouvernement de l’empire    ⁠292
Les déplacements du Prince    ⁠293
• Les modes de déplacement    ⁠293
• Les motifs des voyages impériaux    ⁠294
• L’organisation des voyages et du séjour    ⁠295
• Les contacts avec les sujets    ⁠295
La justice    ⁠296
La survie des juridictions républicaines à Rome    ⁠296
• L’édit du préteur    ⁠296
• Les tribunaux    ⁠297
L’apparition de nouvelles juridictions à Rome et en Italie    ⁠298
La justice du prince    ⁠299
• Les conseillers juridiques    ⁠299
• Les réponses impériales    ⁠300
• L’évolution de la préfecture du prétoire    ⁠301
• Les constitutions    ⁠302
Les juridictions provinciales et municipales    ⁠302
L’inégalité croissante des citoyens romains devant la loi    ⁠305
Les finances impériales    ⁠305
Trésor public, fiscus et patrimonium    ⁠305
• Le trésor public    ⁠305
• La fortune du Prince    ⁠306
La politique monétaire    ⁠308
• L’augmentation des dépenses    ⁠308
• Les dévaluations    ⁠309
• La réforme d’Aurélien    ⁠314
Le contrôle des prix : l’édit du Maximum    ⁠316
• La réforme monétaire de Dioclétien    ⁠316
• L’édit et la limitation des prix    ⁠318
Le sou de Constantin    ⁠319
La gestion des ressources    ⁠321
Du recensement à l’impôt en passant par le cadastre    ⁠321
• Les opérations de recensement    ⁠321
• Les responsables : personnel impérial et élites municipales    ⁠322
Les domaines impériaux    ⁠326
L’alourdissement de la fiscalité sous les Sévères    ⁠327
La refonte de la fiscalité par Dioclétien    ⁠329
• De l’impôt de quotité à l’impôt de répartition    ⁠329
• Un nouveau cycle de recensements : l’indiction    ⁠330
Fiscalité et recrutement    ⁠330
Les nouveaux impôts    ⁠332
Le développement de l’adscriptio    ⁠333
La gestion des personnes    ⁠336
Les déclarations de naissance et de décès    ⁠336
• Les déclarations de naissance    ⁠336
• Les déclarations de décès    ⁠336
Les census    ⁠338
• Définition des census provinciaux    ⁠338
• Organisation    ⁠338
• Le problème de la périodicité    ⁠339
• Les agents du recensement    ⁠340
• Les résistances    ⁠341
L’édit de Caracalla ou Constitution Antonine    ⁠342
• La mesure d’après les sources antiques    ⁠342
• Les motivations de Caracalla    ⁠343
• Les conséquences de cette mesure    ⁠344
Cités et curiales    ⁠345
Diffusion de la cité    ⁠346
Une multitude de statuts    ⁠347
• Cités de droit romain    ⁠347
• Cités de droit latin    ⁠347
• Cités pérégrines    ⁠348
Les institutions des cités    ⁠349
• Le Sénat local    ⁠349
• Les magistrats    ⁠350
• L’assemblée du peuple    ⁠350
Le rôle des décurions/curiales    ⁠351


Assurer l’unité de l’Empire
Langues et culture gréco-romaine en partage    ⁠353
La primauté du latin, langue officielle,
et du grec, langue savante    ⁠353
Pouvoir impérial et formation des élites :
la fin d’une idée reçue    ⁠355
Le rôle des capitales de l’Empire :
le cas d’Antioche, métropole d’Orient    ⁠356
Un fonds culturel commun    ⁠358
Les religions païennes    ⁠360
Le culte impérial    ⁠360
Des religions entre autonomie et contrôle    ⁠362
La diffusion d’une nouvelle religiosité dans l’Empire    ⁠363
Le christianisme,
des premières persécutions à la religion officielle    ⁠365
Le christianisme dans l’Empire romain de Trajan au iiie siècle    ⁠365
• Les débuts du christianisme sous le règne de Trajan    ⁠365
• Les motifs des premières persécutions    ⁠367
• Les communautés chrétiennes aux iie-iiie siècles    ⁠369
• Les chrétiens de Rome
et les premières controverses théologiques    ⁠369
Le temps des persécutions impériales
de Trajan Dèce à la tétrarchie    ⁠371
• La persécution de Dèce    ⁠372
• La persécution de Valérien    ⁠373
• La persécution de Dioclétien    ⁠374
Constantin, l’évêque du dehors    ⁠374
•La conversion de Constantin    ⁠374
• Les mesures de Constantin en faveur de l’Église    ⁠376
• Les raisons de la politique religieuse de Constantin    ⁠377
Le christianisme,
religion officielle de l’Empire à partir de Théodose    ⁠378
Nouvelles figures de pouvoir
et nouveaux modèles de vie de la société chrétienne    ⁠379
• Ambroise évêque de Milan    ⁠380
• Le monachisme    ⁠381


Outils
Figures
Figure 1. Les Antonins    ⁠386
Figure 2. Les Sévères    ⁠387
Figure 3. La tétrarchie :
les étapes d’un nouveau mode de gouvernement impérial    ⁠388
Figure 4. La dynastie constantinienne    ⁠389
Figure 6. La dynastie théodosienne (jusqu’en 410)    ⁠390
Figure 5. Les Valentiniens    ⁠390
Figure 7. Évolution du recrutement des sénateurs,
de Vespasien à Dioclétien    ⁠391
Figure 8. Les sénateurs dans le gouvernement
de l’Empire au Haut-Empire    ⁠392
Figure 9. Les sénateurs de Rome
dans le gouvernement de l’Empire,
après la loi de Valentinien Ier et Valens (372)    ⁠393
Figure 10. Les chevaliers dans le gouvernement de l’Empire
sous les Sévères    ⁠394
Figure 11. Missorium de Théodose    ⁠395
Figure 12. L’Empire d’Auguste à Trajan    ⁠396
Figure 13. L’Empire romain sous Septime Sévère    ⁠397
Figure 14. L’Empire romain sous Dioclétien    ⁠399
Figure 15. Les itinéraires barbares en 410    ⁠400


Bibliographie    402
Glossaire    439
Index    456

Estelle Bertrand est ancienne élève de l’ENS Ulm, agrégée de Grammaire, ancienne membre de l’École française de Rome et maîtresse de conférences HDR en histoire romaine à l’Université du Mans. Ses recherches portent sur l’historiographie de Rome en grec à l’époque sévérienne et sur l’histoire politique et culturelle de l’Empire romain. Éditrice de Cassius Dion dans la CUF des Belles Lettres, elle a co-dirigé l’ouvrage Cycles de la Nature, Cycles de l’Histoire (Rennes, PUR, 2015). Dans le présent ouvrage, qu’elle a coordonné, elle a rédigé “Les Antonins” et “Les Sévères” de la partie Repères, la partie “Les territoires de l’Empire” du thème Espace impérial, “La mise en défense de l’Empire” du thème Défense et sécurité, “Langues et cultures gréco-romaines en partage” et “Religions païennes” du thème Assurer l’unité de l’Empire, l’“Introduction”, l’“Historiographie du Haut-Empire” et les chapitres concernant les sources littéraires païennes, les sources papyrologiques, les sources documentaires et les sources archéologiques, ainsi que les Outils du volume.

Agnès Bérenger est ancienne élève de l’ENS Ulm, agrégée de Lettres classiques, ancien membre de l’École française de Rome et professeure d’histoire romaine à l’Université Paul-Valéry-Montpellier 3. Ses recherches portent sur l’histoire politique et administrative de l’Empire romain ainsi que sur les rapports entre centre et périphérie. Elle a notamment publié en 2014 un ouvrage consacré au Métier de gouverneur dans l’Empire romain de César à Dioclétien (Paris, De Boccard). Dans le présent ouvrage, elle a rédigé les parties “Les structures du territoire” et “La population de l’Empire” du thème Espace impérial, “Sénat et sénateurs”, “Chevaliers” et “Élites provinciales” du thème Les structures de gouvernement, “La Ville de Rome”, “Le gouvernement des provinces”, “Circulations et réseaux”, “La gestion des personnes” et “Cités et curiales” du thème Administrer l’Empire, ainsi que le chapitre concernant les sources épigraphiques.

Pierre Cosme
est ancien élève de l’ENS Fontenay/Saint-Cloud, agrégé d’Histoire, ancien membre de l’École française de Rome et professeur d’histoire romaine à l’Université de Rouen. Spécialiste de l’armée romaine, ses recherches portent principalement sur l’histoire politique et militaire de l’Empire romain. Il est l’auteur de L’armée romaine VIIIe siècle av. J.-C.-Ve siècle ap. J.-C. (3e éd. mise à jour, Paris, Armand Colin, Collection U, 2021) et de L’État romain entre éclatement et continuité (L’Empire romain de 192 à 325) (Paris, Seli Arslan, 1998). Dans le présent ouvrage, il a rédigé “Les ‘crises’ du IIIe siècle” et “La Tétrarchie et la monarchie de Constantin” de la partie Repères, “Le Prince” et “La chancellerie impériale” du thème Les structures de gouvernement, “L’Armée du Haut-Empire” du thème Défense et sécurité de l’Empire, “La justice”, “Les finances” et “La gestion des ressources” du thème Administrer l’Empire, ainsi que l’historiographie de l’Antiquité tardive et le chapitre concernant les sources numismatiques.
Sylvain Janniard
est ancien membre de l’École française de Rome, agrégé d’histoire et maître de conférences en histoire romaine à l’Université de Tours. Ses recherches portent sur la guerre et sur les relations entre monde militaire et monde civil dans l’Antiquité tardive. Il est l’auteur de nombreux articles consacrés à l’armée dans cette période et l’éditeur de plusieurs volumes sur le même thème. Dans le présent ouvrage, il a rédigé “La dynastie constantinienne” et “La dynastie valentiniano-théodosienne” de la partie Repères, les parties “L’armée de l’Antiquité tardive” et “La défense de l’Empire” du thème Défense et sécurité de l’Empire, ainsi que le chapitre concernant les sources juridiques.
Rita Compatangelo-Soussignan
est professeure d’histoire romaine à l’Université du Mans. Ses recherches portent sur les paysages anciens, la géographie et l’histoire des sciences de l’Antiquité. Elle est l’éditeur scientifique des ouvrages suivants : Cycles de la Nature, Cycles de l’Histoire (Rennes, PUR, 2015), L’expérience de la catastrophe (Norois, 2019), Living with Seismic Phenomena in the Mediterranean and Beyond from the Antiquity to the Middle Age (Archaeopress, 2022). Dans le présent ouvrage, elle a rédigé le chapitre “Le christianisme, des premières persécutions à la religion officielle” du thème Assurer l’unité de l’Empire, ainsi que le chapitre concernant les sources chrétiennes.

Les bienfaits de la conquête furent ressentis durablement à Rome : la célébration du triomphe fut assortie de 123 jours de spectacles (Cassius Dion, LXVIII, 15), et la Ville fut pourvue de nouveaux monuments offerts par le Prince. Des thermes monumentaux, érigés sur les vestiges de la Maison de Néron, la Domus Aurea, alimentés par un nouvel aqueduc, un nouveau forum assorti d’un marché construit en abside sur les pentes du Quirinal – le plus grand des fora impériaux et le dernier d’entre eux, une naumachie*, et un théâtre en composèrent l’essentiel. Trajan garantit également l’approvisionnement de la Ville en céréales et en matériaux par d’importants travaux réalisés pour faciliter le fonctionnement du port d’Ostie sujet à l’ensablement : il construisit un nouveau port hexagonal de 32 ha, portus, pourvu de quais et de nouveaux entrepôts et protégé des aléas maritimes ; partout en Italie il améliora le réseau routier, et dans les provinces, il fit également preuve d’évergétisme*, en donnant des spectacles, notamment de chasses dont il était très friand (Histoire Auguste, Vie d’Hadrien, 19.2-4), et en finançant la construction de voies, d’aqueducs ou de bâtiments publics (CIL VIII, 10 117, construction d’un pont en Afrique proconsulaire). Durant son séjour en Italie, l’exercice de la justice fut une de ses principales activités (Pline le Jeune, Corr. 6.31.1-6), de même que le suivi de l’administration provinciale, comme en témoigne la Correspondance de Pline le Jeune lors de son gouvernement en Bithynie-Pont (109-112), précieuse trace de l’implication du Prince dans le gouvernement de l’Empire (v. Sources). Dans le même temps, Trajan préparait sa succession en renforçant la dynastie : il fit diviniser son père biologique et sa fille défunte Marciana en 112.