La composition française Agrandir

Réussir l'agrégation de Lettres - Composition française

par Sandra Leroy.

Plus de détails

460705

9782350307053

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Clefs-Concours

S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier à l'agrégation et au Capes, Clefs-Concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche. 
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-Concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.

Clefs-Concours Lettres - Méthodologie

Tous les titres sont organisés autour d'un objectif commun :

  • comprendre les enjeux de l'épreuve,
  • apprendre à raisonner face au sujet,
  • développer une méthode de travail efficace,
  • maîtriser les savoirs et les compétences requis,
  • disposer de fiches pratiques,
  • s'entraîner à partir d'exemples et de contre-exemples,
  • au-delà du concours, améliorer son propre enseignement.



  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 174
  • Reliure : broché

INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11

PRÉSENTATION DE L’ÉPREUVE

DESCRIPTION DE LÉPREUVE

CINQ DISSERTATIONS DIFFÉRENTES CHAQUE ANNÉE . . . . . . . . . . . . . . . .15

LES ÉPREUVES DADMISSIBILITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

LE PROGRAMME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Quels auteurs pour quels concours ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

PEUT-ON FAIRE DES PRÉVISIONS ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

LES ATTENTES DU JURY . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .21

LES SUJETS

DES GRANDES PROBLÉMATIQUES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

QUELQUES QUESTIONS POUR INTERROGER TOUS LES TYPES DE SUJETS . . 24

UN FONDS DE CITATIONS PLUTÔT TRADITIONNEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Les auteurs des citations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Structure des citations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
  • Des points de vue d’autorité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
  • Des points de vue paradoxaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
  • Des problématiques génériques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
  • Des débats littéraires canoniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
  • Des notions mises en tension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Typologie des sujets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
  • Sujets courts : Externe LM 2019 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
  • Sujets longs : Grammaire 2016 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
  • Sujets apparemment simples : Externe LM 2012 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
  • Sujets apparemment difficiles à comprendre : Externe LM 2015 . . . . . . . 29
  • Sujets sans nuance apparente : Externe LC 2007 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
  • Sujets dialectiques : Grammaire 2019 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
  • Sujets qui semblent ne pas prendre parti : Externe LM 2014 . . . . . . . . . . 30
  • Sujets apparemment redondants : Interne LM 2016 . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Le libellé du sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

L’ANNÉE DE PRÉPARATION

L’ORGANISATION DE LANNÉE ET LA PRÉPARATION : ALLER À LESSENTIEL

LES TROIS GRANDS MOMENTS DE LA PRÉPARATION . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Premier moment : la lecture des œuvres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Deuxième moment : le travail intensif des textes . . . . . . . . . . . . . . . 38
Troisième moment : le travail de mémorisation . . . . . . . . . . . . . . . .40
Calendrier indicatif de la préparation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40

LA LECTURE DES TEXTES

LES PIÈGES À ÉVITER : LA TENTATION DE LÉRUDITION . . . . . . . . . . . . . . 44

QUEL SORT FAIRE À LA CRITIQUE ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

COMMENT SAPPROPRIER LES OEUVRES? QUELS SONT LES ÉCUEILS DE LA PHASE DE LECTURE ? . . . . . . . . . . . . . . 47
Effectuer un travail générique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
Repérer la composition des oeuvres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
Faut-il faire des résumés ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
Faut-il faire des fiches thématiques ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49

LA SÉLECTION DES PROBLÉMATIQUES LITTÉRAIRES ET ESTHÉTIQUES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .51

LE FICHAGE DU COURS : LE PRINCIPE DE LA RÉDUCTION . . . . . . . . . . . .53

LES EXEMPLES ET LE RÉPERTOIRE DE CITATIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . .55

MÉTHODOLOGIE DE LA DISSERTATION : LA DISSERTATION PAS À PAS

L’ANALYSE DU SUJET

ÉLUCIDER LE SENS LITTÉRAL DE LA CITATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63

COMMENT REFORMULER ET SIMPLIFIER LA CITATION ? . . . . . . . . . . . . . . 63

QUESTIONNER LA CITATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64

EXAMINER LE CHEMINEMENT DE LA CITATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65

ÉTABLIR UNE CARTE HEURISTIQUE DU SUJET : LEXPLICATION DE TEXTE DE LA CITATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
Les angles d’attaque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
Le mode de fonctionnement de la citation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67

COMPLEXIFIER LA CITATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67

APPLICATION : EXEMPLE DANALYSE DU SUJET DE 2019 SUR MARIVAUX . . . . . . . . . . . 68
Débroussaillage sémantique du sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
Reformulation de la thèse (simplification du sujet) . . . . . . . . . . . . . 71
De la thèse émane la problématique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71

LA PROBLÉMATIQUE

CE QUE LA PROBLÉMATIQUE NEST PAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .73

CE QUEST LA PROBLÉMATIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74

FORMULATIONS RECOMMANDÉES POUR PROBLÉMATISER . . . . . . . . . . . . . 75

EXEMPLES DE PROBLÉMATISATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75

LE PLAN

QUELS SONT LES PRINCIPES DU PLAN ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78

LA DISSERTATION EST UN TISSAGE” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78

LE PLAN EST UNE ENQUÊTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79

COMMENT ÉVITER LA CONTRADICTION ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83

LES CITATIONS ET LES EXEMPLES

LE PLAN REPOSE SUR LES EXEMPLES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .85

ÉTABLIR UN CORPUS DEXEMPLES AVANT DE BÂTIR LE PLAN . . . . . . . . .86

COMBIEN DEXEMPLES ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .88

QUELS EXEMPLES ET SOUS QUELLE FORME? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .88

COMMENT CITER LES EXEMPLES ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .89

L’INTRODUCTION

L’AMORCE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94

L’ANNONCE DU SUJET . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94

L’ANALYSE DU SUJET . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95

LA FORMULATION DE LA PROBLÉMATIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95

L’ANNONCE DU PLAN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95

EXEMPLE DINTRODUCTION ANALYSÉE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96

AUTRE EXEMPLE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99

LES PARTIES

LES SOUS-PARTIES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103
Formulation de l’argument (1 phrase) en lien avec le sujet . . . . . . 103
Trajet vers l’exemple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
Un ou deux exemples (citations exactes ou paraphrase d’un passage, 1-2 phrases) . . . . . 104
Commentaire des exemples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
Bilan (1 phrase) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
Exemple de sous-partie rédigée (Proposition de corrigé du sujet du RJ Ext spé, 2018) . . . . . . . . . . 105

LA CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .109

DÉROULEMENT DE L’ÉPREUVE

GESTION DU TEMPS : LES 7 HEURES PAS À PAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . .113

LE TRAVAIL DU BROUILLON . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .115

LA RÉDACTION

LE STYLE AGRÉGATION : ÊTRE BRILLANT COMME PAR SURCROÎT” . . . .117

LA MAÎTRISE DE LA LANGUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

UN VOCABULAIRE PRÉCIS QUI ÉVITE LE JARGON . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

RÉPERTOIRE DES FAUTES LES PLUS FRÉQUENTES . . . . . . . . . . . . . . . . . 120

RAPPELS SYNTAXIQUES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121

LA QUALITÉ GRAPHIQUE DE LA COPIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123

SCHÉMA DE LA DISSERTATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124

COMBIEN DE PAGES ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125

CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .127

OUTILS

BONNES COPIES DE CONCOURS

COPIE 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .131

COPIE 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .138

ANNEXES
Les auteurs des citations dans les sujets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .147
Les objets des citations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .148

SYNTHÈSE DES GRANDES PROBLÉMATIQUES LITTÉRAIRES

ABORDÉES PAR LES SUJETS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .149

LES SUJETS DEPUIS 2012 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .152

BIBLIOGRAPHIE

SUR LA DISSERTATION LITTÉRAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .167

SUR LANALYSE LITTÉRAIRE

ET LE TEXTE LITTÉRAIRE EN GÉNÉRAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167

APPROCHE GÉNÉRIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167

SUR LE THÉÂTRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

SUR LE ROMAN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

SUR LA POÉSIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169

SUR LES RÉCITS PERSONNELS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170

GLOSSAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .171

Sandra Leroy est professeure agrégée de Lettres modernes. Elle enseigne actuellement dans le secondaire, après avoir été chargée de TD à l’université Paris-Descartes. Elle a longtemps enseigné la méthodologie des épreuves de Français du baccalauréat.

Cet ouvrage se présente comme un guide pour préparer l’épreuve de dissertation sur programme de l’agrégation de Lettres appelée aussi Composition française. Son ambition est d’apporter une réponse aux questions les plus fréquentes qui se posent aux agrégatifs lorsqu’ils veulent se lancer dans la pratique de l’exercice de la dissertation, épreuve qui repose sur des règles précises. La dissertation permet au jury de vérifier la clarté d’une pensée, la capacité d’argumenter en prenant appui sur une œuvre dont le candidat est supposé présenter une lecture personnelle et si possible originale. Que l’ on prépare l’ agrégation externe ou interne, la pratique de la dissertation n’est pas une décou- verte. Il s’agit pour chacun de réactiver et de réactualiser des réflexes parfois anciens. Cet ouvrage se propose de fournir au candidat un peu perdu par l’ampleur de la tâche une aide concrète pour réussir cet exercice qui passe pour l’épreuve reine des écrits de l’agrégation avec son coefficient très élevé et qui est particulièrement redoutée des candidats.

Ce livre prétend aussi aider les candidats à organiser les quelques mois dont ils disposent pour préparer ce concours. En effet, comme nous le verrons, l’organisation est le maître mot de la préparation: il faut en effet acquérir une connaissance intime de 4 à 6 œuvres, ce qui en une dizaine de mois à peine peut paraître une gageure insurmontable.

L’ idée de l’ agrégation est justement d’ immerger les candidats dans un ensemble important et d’évaluer leur capacité à organiser leur travail sur toute une année. Un candidat sérieux ne peut donc s’avancer vers cette épreuve sans avoir à l’esprit l’ensemble des corpus proposés, c’est-à-dire sans devenir une mémoire active et plastique des textes avant même d’être une mémoire des analyses externes des œuvres. [RJ Ext LM, 2012]

Ce guide est donc avant tout un ouvrage de méthodologie pratique. Plutôt que de proposer une méthodologie singulière de la dissertation, on s’appuiera précisément sur les préconisations du jury telles qu’elles apparaissent dans les rapports publiés chaque année. Il convient que le candidat sache avant tout ce qu’on attend de lui. Ainsi nous proposons un balayage complet des rapports de jury afin de donner une idée claire de ce qu’est exactement la dissertation d’agrégation. Chaque année, 5 sujets de dissertation sont soumis aux candidats des diverses agréga- tions. Cet ouvrage puise dans les rapports des dernières années pour réaliser une véritable cartographie de l’exercice qui s’approche au plus près des attentes du jury.