Le travail en Europe occidentale 1830-1939 - documents Agrandir

Le travail en Europe occidentale 1830-1939 - documents

Florent Le Bot et Audrey Millet

Plus de détails

460666

9782350306667

23,70 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Traitant du sujet 2021 et 2022 d’histoire contemporaine des agrégations d’Histoire et de Géographie ainsi que du Capes, cet ouvrage propose de nombreux documents inédits.

Ce recueil de documents d’époque, présentés et introduits, est une mine pour le candidat et pour l’enseignant.

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 624
  • Reliure : broché
  • Format : poche

INTRODUCTION : LES TRANSFORMATIONS DES SOCIÉTÉS DU TRAVAIL    19
PAYSAGES DU TRAVAIL
PROCESSUS D'INDUSTRIALISATION
De la grande taille des entreprises et de la concentration de la main d’œuvre selon Charles Babbage (1832)    27
Manchester par Tocqueville : “de cet égout immonde, l’or pur s’écoule” (1835)    30
Friedrich Engels à Manchester (1845)    33
Les mémoires d’un peigneur de laine en France (1888)    35
La Prusse rhénane vue par Engels (1850)    38
Dentellières et brodeuses dans les Vosges sous le Second Empire    40
• Dentelles de Mirecourt et concurrence avec la Belgique (1854)    40
• Les conditions de travail des brodeuses (1861)    42
L’art du fondeur (1873)    45
Le Paris haussmannien qui exclut (1867-1893)    51
• Critiques    51
• Justifications    52
Le tour de la France par deux enfants au Creusot (1877)    54
Des clous, des horloges et des lunettes dans le Jura morézien (1878)    60
Les colonies industrielles catalanes (années 1870-1880)    62
Atelier de lutherie d’Amédée Dieudonné à Mirecourt (vers 1924)    64
Le district industriel du gant grenoblois et la manufacture Fischl (1930)    66
MOBILITÉS ET MIGRATIONS
L’immigration irlandaise à Manchester vue par un Britannique (1832)    69
La foire aux maçons sur la place de l’Hôtel de Ville à Paris, dessin de Jules Pelcoq (1869)    71
Le coût d’une vie meilleure : migrer de l’Italie vers l’Amérique du Sud (1883)    73
Sur les quais : grève des dockers et concurrence de la main d’œuvre algérienne et vietnamienne à Marseille (août 1918)    76
La question méridionale selon Antonio Gramsci (1926)    79
L’émigration massive des Polonais en France (1930)    82
FORMATION AU TRAVAIL
Le compagnonnage : “l’armée de l’industrie” (1840)    83
Inauguration de l’École industrielle de Barcelone (1851)    85
Victor Duruy et “l’enseignement professionnel” (1863)    88
Former et instruire les ouvriers : l’intervention de sociétés de secours mutuels en Italie (1872)    91
L’enseignement ménager pour les femmes : entre assignation à un rôle domestique et professionnalisation (1877)    93
Le Certificat d’aptitude professionnel (1929)    95
La Loi Astier et l’organisation de l’enseignement technique industriel (1919)    97
Une école de formation des maîtres pour l’enseignement technique en France (1934)    106
ORGANISER LE TRAVAIL ET LA PRODUCTION
Karl Marx : salaire aux pièces et louage d’ouvrage (1867)    109
Les mémoires d’un jeune cheminot    112
• Les premiers pas d’un jeune cheminot (1911)    112
• Les “petits chefs” du Paris-Lyon-Méditerranée (1911)    114
“La méthode Taylor est impitoyable” : les ouvriers en grève contre le chronométrage chez Renault (février-mars 1913)    116
Le rôle de l’ingénieur à l’Ansaldo (1919)    118
La machine à coudre : “une merveille de mécanique” (1936)    120
Les cours Singer : l’engouement du fait-maison (1926)    122
Le travail à la chaîne. L’exemple de Renault (1924-1934)    124
L’autonomie des ateliers chez Bata (1936)    127
POLLUER
Nuisances industrielles : un mal nécessaire en France et en Angleterre (1842-1905)    131
“Toutes les formes de la mort” : l’usine poison (1840-1863)    133
La grande puanteur de Londres et ses conséquences (1858)    135
Le travail de tannerie et la pollution des rivières (1850-1900)    137
TRAVAILLER POUR VIVRE, TRAVAILLER À EN MOURIR ?
ENQUÊTES SUR LE TRAVAIL
Enquête sur la condition ouvrière par Villermé    145
• La démarche de Villermé (1840)    145
• La dernière classe ouvrière à Mulhouse (1840)    146
• Conditions de vie misérables à Lille (1840)    147
Les ouvriers de Frédéric Le Play : “la science sociale comme moyen de guérison” (1855)    151
L’enquête ouvrière de Karl Marx (20 avril 1880)    153
De Gênes à Rio de la Plata : à bord du vapeur Navarre (1883)    161
“Comment en finir avec le sweating-system ?” par Beatrice Potter-Webb (1893)    164
Sur le travail industriel, Max Weber (1907)    174
L’Europe du travail vue par le directeur du Bureau international du travail    177
• Note personnelle sur la situation générale dans la Ruhr (janvier 1924)    177
• Visite de la Fiat à Turin (3 novembre 1925)    180
• Visite de Barcelone (mai 1928)    182
LES CORPS OUVRIERS AU RISQUE DU TRAVAIL
Usure et souffrance au travail (1844)    185
Blanc de plomb, blanc poison    187
• Rapport du Conseil de salubrité de Paris sur la fabrique de céruse de Clichy (1824)    187
• Les conditions de travail dans l’usine de céruse de Clichy (1835)    188
• Histoire sanitaire des fabriques de céruse à Lille (1878)    189
La colique de plomb chez les imprimeurs (1835)    191
Le machinisme vu comme une amélioration de la condition ouvrière en Angleterre (1836)    193
“Des morceaux de chair volaient autour de lui” : dangerosité et accidents dans une filature de Manchester (1836-1840)    195
Le travail des enfants dans les manufactures de coton en Lombardie (1843)    197
L’alcool pour tenir au travail et l’alcool de sociabilité. Le cas des ouvriers-mégissiers d’Annonay (1833-1892)    201
L’enfer des mines par Simonin (1867) et Zola (1885)    204
Les enfants au travail en Angleterre    206
• Karl Marx et le travail des enfants (1867)    206
• Enfants-ouvriers anglais (fin xixe siècle)    209
La tuberculose chez les domestiques (1905-1909)    210
La catastrophe de Courrières (1906)    213
“L’atelier de sueur” en Angleterre (1909)    216
Maladies et souffrances au travail des mineurs du soufre de Sicile vues par un médecin britannique (1911)    218
Institutrice et secrétaire de mairie à la campagne (1909-1912)    223
Le geste du mineur à Saint-Eloy-les-Mines dans le Puy-de-Dôme (1914)    225
Jeanne Bouvier, membre de la commission paritaire du chômage à Paris XVIIIe (1919)    227
“Comment on crève de faim au Levant de Mons ?” (1933)    231
CONSOMMER, SE VÊTIR ET SE LOGER
L’alimentation des ouvriers en Angleterre (1832)    239
Consommation et industrie textile vues par Jules Michelet (1846)    241
Les grands magasins selon Henri Lebert et Émile Zola : entre fascination et dictature (1834-1883)    243
La crinoline : une matérialisation de la conscience de classe (1856)    245
Le logement ouvrier à Mulhouse (1866)    246
Le village ouvrier des Crespi D’Adda (1894)    248
Le budget de l’ouvrière par Jeanne Bouvier (1910)    252
Le pantalon largeot : symbole de l’ouvrier (1912)    254
Le tailleur, uniforme des classes moyennes (1915)    255
Les corons dans le Nord de la France (1927)    257
Les corons dans le Borinage belge (1830)    258
Logements et jardins ouvriers à Bataville (1936)    260
LOISIS, SPORTS ET CULTURES OUVRIÈRES
Les sorties d’un ouvrier qualifié à Paris et à Lyon (1812-1825)    263
Jusqu’à la tombe : la solidarité des compagnons du Tour de France (1857)    265
Le débit de boissons : un lieu de sociabilité sous tension (1878)    267
Le vélocipède : accessoire de l’ouvrier (1897)    269
De l’Angleterre à la France : football, ouvrier et entreprise (1899)    271
Organisation et défense de la culture populaire en Italie (1911)    273
Le plus grand cinéma du monde : le Gaumont-Palace parisien (1914)    276
L’union sportive ouvrière : contre la direction des “représentants bourgeois” en France (1934)    278
Vendre le tourisme populaire : intellectuel et historique (1934)    281
“Quand on s’promène au bord de l’eau” en France (1936)    283
ENCADRER DES MAINS D'ŒUVRE
PATRONAGE ET PATERNALISME
Workhouse : travail, labeur et enfermement (1911)    293
Le Familistère de Guise (second XIXe siècle)    294
Patronage et encadrement des jeunes filles (1867)    296
L’encyclique Rerum Novarum (1891)    298
Le paternalisme chez Schneider (1897)    313
La fin de la tyrannie… ou les débuts d’une politique du personnel
au sein du PLM ? (1911)    316
Femmes, Genre et travail
Une émeute d’ouvrières en châles à Paris (septembre 1831)    319
The Song of the Shirt, par Thomas Hood (1843)    322
Évaluer le budget de l’ouvrière : entre salaire et chômage (1861)    326
Fabriquer les crinolines : les femmes à l’usine (1865)    328
Les ouvrières décalqueuses dans l’industrie porcelainière    330
• L’installation de Haviland à Limoges (1878)    330
• L’industrialisation du décor (1918)    330
Jeanne Bouvier, domestique à Paris (1879)    332
Exposition internationale des arts et métiers féminins (25 juin-25 octobre 1902)    335
Les ouvrières du vêtement à Rome (1904)    337
Le travail féminin comme menace et concurrence pour les hommes à l’Ansaldo (1916)    340
Les munitionnettes en France et en Angleterre (1917-1918)    342
Travailler dans les conserveries de poisson en Galice (1920)    345
Les chambres de bonnes au septième étage : misère, tuberculose et folie (1932)    347
L’enfer du travail à domicile (1936)    349
Enquête sur les concierges : logement et salaire (1937)    351
RÉGLEMENTER, CODIFIER ET LÉGIFÉRER SUR LE TRAVAIL
Règlement de la filature et manufacture de tissages d’Essonnes (1828)    353
Loi du 22 mars 1841 sur le travail des enfants employés dans les manufactures, usines et ateliers en France (1841)    358
Rapport anglais de la commission pour le travail des enfants (1842)    360
Débat au Corps législatif à propos de la loi supprimant le délit de coalition, dite loi Ollivier (1864)    362
L’interdiction du travail de nuit des boulangers par la Commune de Paris (1871)    369
Du livret ouvrier au carnet en France et en Belgique (1873)    370
Synthèse à propos du travail des femmes et des enfants en vue de modifier la législation du travail en Italie (1880)    373
Les lois de protection sociale de Bismarck (1883-1889)    376
Le délégué à la sécurité des ouvriers mineurs (1899)    378
Loi réglementant le travail des femmes et des enfants en Espagne (13 mars 1900)    381
La fin du tâcheronnage en France ? (1902)    384
La création du ministère du travail. Discours prononcé par René Viviani à la Chambre des députés (8 novembre 1906)    388
À propos du droit de grève dans la fonction publique (1909)    397
Loi sur les retraites ouvrières en France (1910)    399
“Dispositions régissant l’admission, l’avancement, le classement et, d’une manière générale, tous les parcours de carrière des travailleurs” à l’Ansaldo (1911)    403
Salaire journalier des ouvriers français, coloniaux et étrangers (janvier 1918)    407
Organisation corporative du travail en Espagne (26 novembre 1926)    409
Les effets de la loi de huit heures sur la production en France selon le socialiste Jean Lebas (1927)    415
Loi “protégeant la main d’œuvre nationale” en France (12 août 1932)    423
Livret du Front allemand du travail (1936-1937)    426
Charte du Travail en Espagne (1938)    428
NATIONALISME ET XÉNOPHOBIE
“La faute aux Allemands” : l’enquête alibi du gouvernement belge sur les événements de 1886 (1886)    437
Le massacre des Italiens de la Compagnie des Salins du Midi à Aigues-Mortes (1893)    440
Sénégalais, Chinois, Maghrébins… dans l’effort de guerre (1916-1918)    442
Nationalisme d’usine à l’Ansaldo (1918)    446
Dénoncer la concurrence étrangère en France (1934)    447
SOCIABILITÉS, ENGAGEMENTS ET CONFLITS
Associations d’entraides, associations professionnelles et syndicats
La colonie “modèle” de New Lanark (1825)    453
Les associations mutuellistes selon Proudhon (1873)    455
Tentative et échec : la Société de secours mutuelle des dessinateurs de papier peint à Mulhouse (1864)    458
Le congrès des sociétés ouvrières de secours mutuels de 1853 à Asti (1862)    462
L’internationale des travailleurs (1864)    465
1871-1872 : l’agonie de la première Association internationale des travailleurs (1938)    467
Waldeck-Rousseau à propos de la loi sur les syndicats du 21 mars 1884 (1884)    471
Loi italienne du 15 avril 1886 concernant la reconnaissance juridique des sociétés de secours mutuels (1906)    480
La fonction spécifique du syndicat dans l’administration industrielle par Beatrice et Sidney Webb en Angleterre (1897)    483
Les syndicats “jaunes” en France (1906)    487
De la nécessité de l’organisation syndicale par Léon Jouhaux (1919)    491
NÉGOCIATION, CONFLIT, LOCK-OUT ET GRÈVE
Association générale et mutuelle des chefs d’atelier de la ville de Lyon et de ses faubourgs (octobre-novembre 1831)    493
La révolte des canuts (21 novembre 1831)    495
“Ne brisons pas les machines” : l’appel au calme du journal L’Atelier (27 février 1848)    497
Conflit social entre les bronziers et les directeurs de fabrique (1867)    499
La grève des mines d’Anzin (1884)    502
Le massacre de Fourmies (1er mai 1891)    504
Les débats sur l’efficacité de la grève : la vision du syndicat patronal de l’édition en Italie (1908)    506
Jean Jaurès à propos de la grève des mégissiers de Graulhet (1909-1910)    509
La pratique du boycott, outil de lutte et de contrôle du marché du travail chez les ouvriers italiens (1911)    511
La crise espagnole de 1917 (1917)    513
Les midinettes en grève (mai 1917)    517
Les délégués d’ateliers. Visite d’Albert Thomas, ministre de l’Armement et des fabrications de guerre, aux usines Renault (1er septembre 1917)    519
Négocier dans une économie de guerre organisée : l’exempe italien (1918)    523
La grève “nationale” en Grande-Bretagne des 3-12 mai 1926    526
• Le problème de compétitivité des mines (1925)    526
• Points de vue sur la grève générale (1926)    527
De la grève des mineurs dans les Asturies à la révolution de 1934 (1934)    529
L’accord Matignon (8 juin 1936 – antidaté du 7 juin)    530
Grévistes des aciéries de Sambre et Meuse à Jeumont dans le Nord (juin 1936)    533
ENJEUX SOCIAUX, QUESTIONS POLITIQUES
La pétition chartiste de mai 1842 (1842)    535
“La société s’écroule dans un abîme de feu” : critique du socialisme
et de la révolution de février (octobre 1848)    539
Karl Marx : Les luttes de classes en France (1850)    541
La critique des ateliers nationaux : discours du comte Alfred de Falloux à l’Assemblée nationale constituante (29 mai 1848)    544
Proudhon hué à l’Assemblée : propriété versus République (31 juillet 1848)    547
Le Manifeste des soixante (17 février 1864)    552
Le programme de Gotha et la création du SPD (1875)    560
Le chômage lors de la grande dépression, caricature allemande (1894)    562
Des solutions contre le chômage ? Tout, sauf les ateliers nationaux (1900)    564
La charte d’Amiens (1906)    566
Les rapports entre syndicalisme et socialisme selon Jean Jaurès (1913)    569
“Du travail et du pain”, affiche du parti nazi (novembre 1932)    572
REPRÉSENTATIONS DU TRAVAIL
MISÈRE ET DÉLINQUANCE
Le destin des enfants de Manchester (1840)    579
Chanter la misère ouvrière    581
• “Les Tisserands silésiens” par Heinrich Heine (1844)    581
• “Les Canuts” par Aristide Bruant (1894)    582
Prostitution infantile : fillette de 10-11 ans enceinte (1871)    584
Le rapport de domination capitaliste, caricature allemande (1905)    585
BONHEUR ET FIERTÉ AU TRAVAIL
Les bienfaits du compagnonnage (1840)    587
La fierté des ouvriers de la chaussure de Fougères (30 mai 1914)    590
La joie dans la grève selon Simone Weil en France (1936)    591
CIVILISATION INDUSTRIELLE
“Les barbares”. Saint-Marc Girardin après la révolte des canuts (1831)    595
Une vision de la sidérurgie belge par Victor Hugo (1838)    598
“Melancholia” de Victor Hugo (extrait à propos du travail des enfants) (1838)    600
Les ouvriers londoniens dans Oliver Twist de Dickens (1837-1839)    602
L’insurgé - 1871 de Jules Vallès (1886)    604
“Dans une famille ouvrière, on ne peut pas devenir autre chose qu’ouvrier” en Italie (1934)    606
Les mineurs de Wigan par Georges Orwell (1937)    610
Jean Giono et la dénonciation du travail industriel et ouvrier (1938)    611
Grand-peur et misère du Troisième Reich par Bertolt Brecht    614

Audrey Millet est docteur ès Lettres et docteur en Histoire. Elle est notamment auteur chez Atlande de Sciences et techniques, 1500-1789 – documents.

Florent Le Bot est docteur en Histoire contemporaine, enseignant chercheur à l’université d’Evry Paris-Saclay et directeur-adjoint de l’INSPÉ de l’académie de Versailles.

Institutrice et secrétaire de mairie à la campagne (1909-1912)
[Chargés de répandre l’instruction dans l’ensemble du pays, “les hussards noirs” de la République (selon l’expression de Charles Péguy) vivent bien souvent isolés et dans des conditions matérielles difficiles. Dans un témoignage écrit, recueilli en 1960
par les historiens Jacques et Mona Ozouf, une institutrice retrace
ses débuts dans une commune rurale du Territoire de Belfort.]

“Pour moi, de ma longue carrière, les souvenirs les plus lointains sont ceux qui dominent en ma mémoire, sans doute parce qu’ils se rattachent à une période austère et difficile, celle de ma vie de toute jeune institutrice, de 1909 à 1912, dans une école mixte de petit village, à quinze kilomètres d’une gare, en une maison isolée, à peu près sans mobilier, et sans eau, sans gaz, sans électricité, sans téléphone au village, sans communication, hors de la vieille diligence attelée de deux chevaux. Classe à quatre divisions, cours du soir aux jeunes gens (guère plus jeunes que moi) et, surtout, secrétariat de la mairie, pour lequel on ne nous avait rien appris. Autant dire que, avec un maire de sommaire instruction, on me remettait en main l’administration de la commune. Aussi, de 10h00 à minuit, on pouvait voir les deux fenêtres de la mairie éclairées par une lampe à pétrole. C’était l’heure où, sous son abat-jour, “la Demoiselle” était penchée sur les papiers communaux demandés par la préfecture, le percepteur ou les particuliers. Et grand fut mon embarras, la première année, quand il fallut m’occuper des centimes additionnels et du budget, dresser la liste des chevaux hongres (mot inconnu pour moi), rédiger un extrait de matrice cadastrale ou un acte de reconnaissance d’enfant illégitime, ou bien aller faire la vente des bois communaux sur les montagnes d’Alsace. À mes débuts, un mendiant a passé un jour, et je l’ai un peu envié, lui sur qui ne pesait nulle obligation impérieuse de travail lourd et difficile, nulle responsabilité envers personne. N’importe qui, à n’importe quelle heure, pouvait venir me trouver en mairie. J’étais jolie, inexpérimentée et si sage. Mon père m’avait procuré un chien et j’avais acheté un revolver, avec lequel je faisais l’inspection de ma maison tous les soirs, de la cave au grenier. Mon brave homme de maire m’avait apporté une matraque et m’avait expliqué comment la placer pour bloquer de l’intérieur la porte d’entrée pour la nuit. Et puis… je me suis habituée ; ma maison était devenue pimpante, avec des rideaux et des fleurs ; la commune m’avait acheté une armoire pour remplacer ma malle, m’avait fait une table de toilette et une table de jardin, rustique à souhait.[...]”