Leonardo Padura, La novela de mi vida
search
  • Leonardo Padura, La novela de mi vida

Leonardo Padura, La novela de mi vida

18,01 €

Renée-Clémentine Lucien

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

LA référence pour l’agrégation d’Espagnol

Fiche technique

Référence
460700
ISBN
9782350307008
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
384
Reliure :
broché

INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15
REPÈRES
CONTEXTE SOCIO-HISTORIQUE, POLITIQUE ET CULTUREL
LE XIXe SIÈCLE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .25
José María Heredia y Heredia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .26
Félix Varela (1788-1853) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .36
José Antonio Saco (1797-1879) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .39
L’esclavage et le “péril noir” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .40
Domingo Del Monte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .43
Félix Tanco Bosmeniel (Bogotá, 1796 - New York, 1871) . . . . . . .47
José Antonio Echevarría (1815-1885) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48
La franc-maçonnerie et les sociétés de conspirateurs . . . . . . . . . . .49
Les guerres d’indépendance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .51
LA RÉPUBLIQUE MÉDIATISÉE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53
LE “QUINQUENIO GRIS” OU “DECENIO NEGRO” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .57
Le durcissement dogmatique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .57
Les années 1980 et la rectification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .62
“LA PÉRIODE SPÉCIALE EN TEMPS DE PAIX” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65
La crise économique, idéologique et géopolitique . . . . . . . . . . . . . .65
La négation du canon de l’Homme nouveau . . . . . . . . . . . . . . . . . .67
Le désenchantement de la “Période Spéciale en Temps de Paix” . .69
CUBANITÉ, EXILS ET DIASPORAS
LES TEMPS DE LA FONDATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .74
PENDANT LA RÉPUBLIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .75
RÉVOLUTION, CUBANITÉ ET UN EXIL AUX MULTIPLES VISAGES . . . . . . . .76
RESTER OU PARTIR, ÊTRE OU NE PAS ÊTRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .78
L’EXIL SANS RETOUR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .81
INTÉRIEUR/EXTÉRIEUR : ÊTRE CUBAIN AVANT TOUT . . . . . . . . . . . . . . .84
LEONARDO PADURA : ÉLÉMENTS BIO-BIBLIOGRAPHIQUES
FORMATION ET MODÈLES LITTÉRAIRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .89
La découverte de la littérature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .89
L’influence des écrivains nord-américains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .90
Les écrivains du hard-boiled fiction :
Dashiell Hammett et Raymond Chandler . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .97
Autres modèles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .103
L’AVENTURE CINÉMATOGRAPHIQUE : L’AUTEUR DE SCÉNARII . . . . . . . .105
LEONARDO PADURA, UN ÉCRIVAIN RECONNU? . . . . . . . . . . . . . . . . . . .109
De nombreux prix littéraires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .112
L’OBSESSION DU BIOGRAPHIQUE ET DE L’IDENTITÉ . . . . . . . . . . . . . . .113
Ferments et constance du biographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .117
Autre rencontre avec Carpentier : Padura et le journalisme . . . . .122
ANALYSE THÉMATIQUE
LA NOVELA DE MI VIDA :
UN ROMAN POLYPHONIQUE, DIALOGIQUE ET HYBRIDE
L’ORDONNANCEMENT DES TROIS RÉCITS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .131
LE SYSTÈME NARRATIF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .135
LA MÉTAFICTION DANS LA NOVELA DE MI VIDA . . . . . . . . . . . . . . . . . . .140
L’histoire littéraire de Cuba . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .141
Réflexion sur le genre et critique littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . . .145
La création littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .148
À quoi sert la littérature ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .150
QUESTIONS DE GENRE : UN ROMAN HYBRIDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .151
Le biographique sous toutes ses formes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .151
• “La vida novelesca” de Heredia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .152
• qu’est-ce donc que le livre perdu de Heredia ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . .156
• L’autofiction ou la paratopie hérédienne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .158
• José de Jesús Heredia : de l’autobiographie à la biographie . . . . . . . . . .160
• Fernando Terry : je est un autre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .163
• Le roman de la vie de Padura . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .168
Le roman policier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .173
• Le motif du manuscrit perdu et retrouvé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .173
• La structure du roman . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .174
• Le personnage enquêteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .176
• L’enquête, son déroulement et son objet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .177
• Actes délictueux et coupables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .180
• La face obscure de la société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .182
La novela de mi vida : un nouveau roman historique . . . . . . . . . .190
• Cadre théorique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .190
• La conception de l’Histoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .194
• Fictionalisation de l’Histoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .205
LES CHRONOTOPES
PRÉLIMINAIRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .215
LE CHRONOTOPE CUBAIN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .217
La Havane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .218
• La ville d’initiation de Heredia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .219
• La prise de possession de la ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .225
• La ville des départs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .227
• La ville des retours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .229
• La Havane de Fernando Terry et des Socarrones . . . . . . . . . . . . . . . . . .234
• Revenir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .240
Autre chronotope : Matanzas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .245
• La Matanzas de Heredia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .245
• Pèlerinage et quête de Terry à Matanzas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .249
CHRONOTOPES EXTRAS-CUBAINS : ERRANCE ET EXILS . . . . . . . . . . . . .252
Heredia : del “exilio al destierro” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .252
• La mer odysséenne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .252
• Les espaces et territoires d’exil de Heredia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .255
L’espace d’exil de Fernando Terry . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .260
• Le départ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .262
• La perte de repères, déracinement, déterritorialisation . . . . . . . . . . . . .263
LES PERSONNAGES
JOSÉ MARíA HEREDIA, LE POÈTE ROMANTIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . .270
La sensibilité à la nature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .270
Le sentiment patriotique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .278
Les amours romantiques de Heredia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .291
Heredia, déconstruction ou reconstruction d’un mythe ? . . . . . . . . . . . 296
DEL MONTE, LE DOUBLE INVERSÉ DE HEREDIA OU LE DOPPELGÄNGER . . . . 301
Les débuts d’une amitié . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .304
La rivalité amoureuse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .305
La compétition littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .305
La facette politique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .310
FERNANDO TERRY ET LES SOCARRONES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .315
Terry et Heredia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .315
Terry et les Socarrones . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .319
L’évolution de Fernando Terry et la réalité de sa vie . . . . . . . . . . .326
DELFINA ET CARMELA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .330
FÉLIX VARELA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .333
JOSÉ DE JESÚS HEREDIA, LÉGATAIRE ET PASSEUR . . . . . . . . . . . . . . . . .335
BETINHA L’ATYPIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .337
OUTILS
DOCUMENTS
NIÁGARA, JOSÉ MARÍA HEREDIA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .343
EN LA ABOLICIÓN DEL COMMERCIO DE NEGROS, JOSÉ MARÍA HEREDIA .347
“HEREDIA”, JOSÉ MARTÍ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .348
RETRATO DE JOSÉ MARÍA HEREDIA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .351
RETRATO DE DOMINGO DEL MONTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .352
RETRATO DE JOSÉ ANTONIO SACO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .353
DISCURSO EN LA CLAUSURA DEL PRIMER CONGRESO NACIONAL
DE EDUCACIÓN Y CULTURA, EL 30 DE ABRIL DE 1971,
FIDEL CASTRO RUZ (FRAGMENTO) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .354
GLOSSAIRE
CUBANISMES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .361
ARGOT DE LA HAVANE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .367
BIBLIOGRAPHIE
ŒUVRES DE LEONARDO PADURA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .369
Édition de l’œuvre au programme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .369
Romans et nouvelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .369
Oeuvres de critique littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .370
Autres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .370
OUVRAGES CRITIQUES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .371
Sur La novela de mi vida . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .371
Critiques et références diverses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .372

Renée-Clémentine Lucien est agrégée d'Espagnol et docteur en Études latino-américaines. Elle a été maître de conférences à l'université Paris Sorbonne et est chercheuse à Sorbonne Université et au GRIAHAL.

Spécialiste de littérature, civilisation et art de l'Amérique latine et de la Caraïbe, elle travaille notamment sur les identités, l'interculturalité et la théorie littéraire.

L’histoire littéraire de Cuba
L’un des axes de La novela de mi vida, roman métafictionnel par
excellence, se centre sur l’histoire littéraire de Cuba. Cet axe se déploie
dans les trois récits autour de la fondation d’une littérature, de la force
d’une dynamique à l’oeuvre dans des “tertulias”, des revues, du désir
intense de faire émerger une identité littéraire dont les ferments sont
apparus par la volonté de Heredia, de Domingo Del Monte et de leur
Tertulia : “éramos unos iluminados, llegados a la vida con la misión de
poner en el mapa de la cultura aquella colonia tan hostil a la alta
creación, casi sin tradición literaria y sin ningún escritor célebre”
[LNDMV, 48]. C’est ainsi qu’à travers le roman de la vie de Heredia et
que par le biais des deux autres récits, le poète est donné comme un
fondateur de cette littérature indissociablement liée au contexte politique
et comme un puissant actant de sa vitalité et de sa diffusion éditoriale
dans les cercles de jeunes écrivains de son époque. À ce titre, La novela
de mi vida trace une cartographie quasiment exhaustive de l’oeuvre de
Heredia, depuis la préparation du “Cuaderno primero”, – versions et
traductions de grands poètes du passé – et “Cuaderno segundo”,
ses poèmes écrits au Venezuela, jusqu’à ses mémoires rédigés avant sa mort.
Fernando Terry, en choisissant Heredia comme le centre de sa vie
personnelle et scientifique, non seulement se transforme en son allié le
plus efficient, mais devient son double à l’époque contemporaine,
dans une sorte de synchronie carpentérienne, se faisant ainsi le diffuseur
de sa création, en tentant d’explorer l’oeuvre dans sa totalité et son
incidence sur la Cuba du XXe siècle. À cet égard, le fait qu’il soit
professeur de littérature lui assigne un rôle crucial dans la diffusion
éclairée et exigeante de l’histoire du patrimoine littéraire. Il exprime en
style indirect libre son point de vue sur la place de la littérature contemporaine
de Heredia alors qu’il retourne à l’université dont il a été exclu :
dominaría su terreno como si hubiera sido un contemporáneo de
Heredia, Varela, Saco, Del Monte, Plácido, Manzano, Suárez y
Romero, Echevarría, Tanco y el joven Villaverde: cada historia
oculta, cada motivación, cada intención expresa o presentida de
aquellos empecinados inventores de la cubanía literaria, llegaron a
ser parte de su vida, de sus nociones de la isla y de la imagen
espiritual y poética que ellos habían convertido en imagen de un
país no escrito hasta entonces, y al cual dieron rostro y palabra,
símbolos y mitología propios [LNDMV, 77].