Les confins Amérindiens de l'Amérique australe - 1530-1559 Agrandir

Les confins Amérindiens de l'Amérique australe - 1530-1610

Alvar de la Llosa

Plus de détails

460618

9782350306186

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Traitant d'un des sujets 2020 et 2021 des agrégations interne et externe d'Espagnol, cet ouvrage propose tout ce dont le candidat a besoin pour passer les épreuves.

Comme tous les clefs-concours, l'ouvrage est structuré en trois parties :

- Repères : le contexte historique et littéraire

- Problématiques : comprendre les enjeux du programme

- Outils : pour retrouver rapidement une définition, une idée ou une référence

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 400
  • Reliure : broché
  • Format : poche

INTRODUCTION ET REPÈRES

NARRATION ET VÉRITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .12

ÉCRIRE, TRANSMETTRE SA CAPTIVITÉ, SON EXPÉRIENCE . . . . . . . . . . . . .15

LES CAPTIVES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20

COMBIEN DE CAPTIFS ET CAPTIVES ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22

ÊTRE CAPTIF POUR QUOI FAIRE ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23

CELLES ET CEUX QUI RESTENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24

FEMMES ET FRONTIÈRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .27

DÉFINIR LA FRONTIÈRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .28

PROBLÉMATIQUES

DROIT DES GENS, DROIT DE CONQUÊTE

LE PROBLÈME JURIDIQUE DE LA DÉCOUVERTE DES INDES . . . . . . . . . . . .37

FRANCISCO DE VITORIA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .42

LA QUESTION DES JUSTES TITRES” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .42

LA JUNTA DE VALLADOLID . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .44

LES RÉSEAUX ET LES PARTENAIRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .47

L’AFFRONTEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48

RÉSUMONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .51

LES ORDONNANCES DE 1573 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53

AVANT LETHNOGENÈSE ÉTAIT LE VERBIAGE

ETHNOGENÈSE, MIDDLE GROUND, PENSÉE MÉTISSE, ETHNIFICATION,

ETHNOHISTOIRE ET ETHNOCIDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .63

LE RIO DE LA PLATA ET LE PARAGUAY

POTOJCHÍ OU POTOSÍ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .76

NÚÑEZ CABEZA DE VACA ET JUAN DE SANABRIA . . . . . . . . . . . . . . . . .87

PAITITI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .89

LE RIO DE LA PLATA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .91

MÉTISSAGES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .92

L’INVASION EUROPÉENNE DU RIO DE LA PLATA ET DU PARAGUAY . . . . .93

L’ARRIVÉE DES ENVAHISSEURS EUROPÉENS : LA FONDATION DES VILLES . .94

LES PREMIÈRES RELATIONS INTERETHNIQUES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .98

LA RÉVOLTE D’ACARÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .99

LE TEMPS DES ENCOMIENDAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .100

LES GRANDES RÉVOLTES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .101

TUCUMÁN ET LE CUYO

TUCUMÁN : UNE PARTICULARITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .103

TUCUMÁN : DAUTRES PARTICULARITÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .107

PRODUCTIONS INDIGÈNES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .109

ORGANISATION SOCIALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .110

LES ALLIANCES CHIRIGUANO AVEC LE MONDE ANDIN . . . . . . . . . . . . . .112

LA RÉSISTANCE INDIENNE DANS LA VALLÉE CALCHAQUÍ . . . . . . . . . . .113

LE CUYO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .115

L’ARRIVÉE DES ESPAGNOLS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .117

LES PREMIÈRES EXPÉDITIONS DANS LA TUCUMÁN . . . . . . . . . . . . . . . .118

NOMMER POUR SAPPROPRIER

LIEUX ET ESPACES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .121

1528 : FRANCISCO CÉSAR,

PREMIÈRE NARRATION ET ÉTABLISSEMENT DUN LIEU UTOPIQUE . . . . . .122

DIEGO DE ROJAS OU LÉTABLISSEMENT DUN SAVOIR STRATÉGIQUE . . .125

DANS QUELLE(S) MESURE(S) UNE EXPÉDITION EST-ELLE UN ÉCHEC ? . .128

LA FONCTION DE LESPACE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .129

PEUPLER LE TERRITOIRE DE NOMS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .130

PEUT-ON CONCLURE, OU DU MOINS OFFRIR UNE SYNTHÈSE ? . . . . . . . .133

LA GUERRA DEL ARAUCO, OU LA DIFFICILE CONQUÊTE DU CHILI

CAPITALISME ET CONQUÊTE : LE CAS DU CHILI . . . . . . . . . . . . . . . . . .135

GUERRE ET ÉCONOMIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .141

Ost, armée, expédition, troupe privée, troupe d’État . . . . . . . . . . .142

À défaut d’une encomienda… de l’or . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .148

Le manque de main-d’oeuvre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .150

Le développement de l’agriculture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .151

Économie et exploitation de la main-d’oeuvre indigène . . . . . . . . .153

Renouveler la force de travail en allant dans le Cuyo et Tucumán 156

LA GUERRE, SES MÉTHODES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .157

Les armées indigènes du Chili . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .158

Les sociétés indigènes que les Espagnols rencontrent . . . . . . . . . .160

Face aux Espagnols . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .164

Les armes ou la capacité à s’adapter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .168

Le cheval . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .169

Les Espagnols au Chili : entre guerriers et seigneurs . . . . . . . . . . .171

De indios amigos et de indios de servicio . . . . . . . . . . . . . . . . . . .174

Le financement de la guerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .176

GUERRE, SOCIÉTÉ ET ETHNOGENÈSE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .179

L’organisation sociale et de la guerre chez les Reche . . . . . . . . . .181

La guerre comme structuration sociale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .185

Les relations entre la guerre

et les politiques intérieures et extérieures . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .186

Tuer pour donner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .188

Les mécanismes de définition identitaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .190

Du cannibalisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .191

Les grandes transformations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .193

En guise d’épilogue… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .196

OUTILS

ANNEXES

REQUERIMIENTO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .204

ACTE ROYAL DE 1530 INTERDISANT LA CAPTURE D’INDIENS,

MÊME EN CAS DE GUERRE, POUR LES RÉDUIRE EN ESCLAVAGE,

ET RÉVOQUANT LES DÉCISIONS ANTÉRIEURES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .206

TESTIMONIO DEL ACTA DE REPARTICIÓN DEL RESCATE DE ATAHUALPA…209

VIAJE AL RÍO DE LA PLATA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .212

CRÓNICA DEL REINO DE CHILE, ESCRITA POR EL CAPITÁN

DON PEDRO MARIÑO DE LOBERA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .217

LA VISION ROMANTIQUE (ET XÉNOPHOBE) QUI DÉTERMINE

LE REGARD PORTÉ SUR L’INDIEN AU XXe VOIRE AU XXIe SIÈCLE . . . . . . .320

BIBLIOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .325

CHRONOLOGIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .339

PERSONNAGES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .351

GLOSSAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .358

INDEX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .383

Alvar de la Llosa est professeur à l’Université Lumière Lyon 2 et agrégé d’Espagnol. Il a orienté ses recherches vers l’histoire politique, économique et sociale de l’Amérique latine des Indépendances à nos jours, en particulier dans les domaines des relations diplomatiques entre l’Amérique latine et l’Europe dans les années 1930 et 1960, de la construction de l’Étatnation au XIXe siècle, et du transfert de modèles politiques et sociaux. Il est entre autres co-directeur de 1968 en Amérique. Apparition de nouveaux acteurs aux Presses Universitaires de Paris Ouest (2012).

Bien qu’on ne puisse s’étendre sur ce thème, même s’il est des plus intéressants, il convient de signaler la révolution que suppose dans les lettres hispanophones la Découverte/Invasion de l’Amérique. L’écriture adquière la noblesse du Je écrivain, la notion de vérité est transformée. On n’a plus à relater, en fonction des canons de l’Antiquité, les seuls hauts faits des grands hommes dont les actions sont dignes de considération parce qu’elles servent d’exemple et que l’on se doit de suivre ces conduites exemplaires [SERNA, 2018 (2000)]. Désormais, place est faite aux vaincus, aux captifs, aux naufragés, aux vaincus de l’Histoire, aux ratés de la Conquête, qui par bien des aspects n’a rien d’héroïque, ou au contraire, le devenait encore plus, mais selon des critères qui n’étaient pas ceux des Anciens. Souvenons-nous d’Alvar Nuñez Cabeza de Vaca (autre captif célèbre s’il en est) qui dans le Prohemio de Naufragios qu’il offre à la “Sacra, cesárea, catholica magestad” – il parle de Charles V –, qu’il supplie de recevoir son texte, le récit de son expérience, de son échec “en nombre de servicio, pues éste solo es el que un hombre que salió desnudo pudo sacar consigo”. Il convient aussi de mettre cela en parallèle avec ce que dit un rescapé qui, lui, a réussi à faire le tour du monde, PIGAFETTA, lorsqu’il déclare :

Desde Sevilla fui a Valladolid, donde presenté a la sacra majestad de Don Carlos, no oro ni plata, sino algo que sería más apreciado por tal señor; entre otras cosas le ofrecí un libro, escrito por mi propia mano, que narraba todas las cosas pasadas día a día durante nuestro viaje [2019].