Sorolla Agrandir

Sorolla

Virginie Giuliana

Plus de détails

460636

9782350306360

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Traitant d'un des sujets 2020 et 2021 de l'agrégation einterne d'Espagnol, cet ouvrage propose tout ce dont le candidat a besoin pour passer les épreuves.

Comme tous les clefs-concours, l'ouvrage est structuré en trois parties :

- Repères : le contexte historique et littéraire

- Problématiques : comprendre les enjeux du programme

- Outils : pour retrouver rapidement une définition, une idée ou une référence

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 320
  • Reliure : broché
  • Format : poche

SOMMAIRE

INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15

REPÈRES

CONTEXTE HISTORIQUE (FIN XIXe-DÉBUT XXe)

Antécédents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23

La crise de 98 et ses conséquences . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .26

Les prémices et le règne d’Alphonse XIII . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .30

DES ÉVOLUTIONS SOCIALES ET SANITAIRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .33

L’éducation : l’Institution Libre d’Enseignement . . . . . . . . . . . . . . .34

La médecine : l’hygiénisme et le dégénérationnisme . . . . . . . . . . . .39

RELATIONS LITTÉRAIRES ET INTELLECTUELLES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .45

Joaquín Sorolla et Vicente Blasco Ibáñez . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .45

La “Génération de 98” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .50

JOAQUÍN SOROLLA : UNE VIE EN PEINTURE

LA TRAJECTOIRE PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE DE SOROLLA . . . .60

Formation académique (1876-1889) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .61

Étape de consolidation (1890-1903) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .66

Étape de culmination (1904-1911) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .76

Étape de maturité (1912-1920) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .80

DE LA RECONNAISSANCE À LA RENOMMÉE INTERNATIONALE :

LES EXPOSITIONS ET LES RÉCOMPENSES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .86

Sous le ciel de Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .86

Prochain arrêt : l’Allemagne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .94

London calling . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .98

New York, New York . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .102

CCE Sorolla2:maq cc 1/11/19 17:06 Page 10

L’ASCENSION SOCIALE D’UN PEINTRE À TRAVERS SA FAMILLE

APRÈS LA RÉUSSITE : LES ÉLÉGANTES SCÈNES FAMILIALES . . . . . . . . . .229

AUTOPORTRAITS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .235

LE PEINTRE DES CÉLÉBRITÉS

LA PROMOTION DE SOROLLA À TRAVERS LE PORTRAIT . . . . . . . . . . . . .243

SOROLLA, PORTRAITISTE INTERNATIONAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .252

LE PEINTRE DE LA ROYAUTÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .257

ÉPILOGUE : SOROLLA, UN PEINTRE DE LA MODERNITÉ . . . . . . . . . . . .263

OUTILS

CHRONOLOGIE COMMENTÉE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .269

CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES POUR L’ANALYSE D’IMAGE . . . . . . . . . .275

ICONOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .279

BIBLIOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .295

GLOSSAIRE DES TERMES TECHNIQUES EN PEINTURE . . . . . . . . . . . . . . .314

PROBLÉMATIQUES

INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .109

ÉVOLUTION DE LA PALETTE

SOROLLA ET LA TRADITION PICTURALE ESPAGNOLE CANONIQUE . . . . . .113

Diego Velázquez . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .113

El Greco . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .117

José de Ribera . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .119

Francisco de Goya . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .119

SOROLLA ET LA PEINTURE INTERNATIONALE DE SON ÉPOQUE . . . . . . . .121

Les peintres français . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .122

Les peintres allemands . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .127

Les peintres scandinaves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .128

Les peintres anglo-saxons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .135

L’exotisme pictural : l’Orient sorollesque . . . . . . . . . . . . . . . . . . .141

SOROLLA ET LA PHOTOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .143

Les contacts de Sorolla avec la photographie . . . . . . . . . . . . . . . . .144

La photographie dans la peinture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .145

La peinture à vision photographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .147

SOROLLA ET LA PEINTURE ESPAGNOLE DE SON TEMPS :

L’ESPAGNE BLANCHE ET L’ESPAGNE NOIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .151

La matérialisation du conflit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .152

Les terrains du débat : les scènes de genre et les paysages . . . . . .153

Les conséquences de la scission : le débat de la modernité . . . . . .156

LES MOTIFS PICTURAUX

SCÈNES LITTÉRAIRES : NATURALISME ET RÉALISME SOCIAL . . . . . . . . .159

La religion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .161

• El día feliz (Le jour heureux) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .164

• El beso de la reliquia (Le baiser à la relique) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .166

L’infanticide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .168

Le proxénétisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .172

Les conditions de travail des pêcheurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .175

La maladie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .178

SCÈNES MARITIMES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .183

La mer des débuts : Valence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .185

La mer aux mille nuances : Jávea . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .189

La mer de la maturité : la Méditerranée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .193

SCÈNES TERRESTRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .202

Les montagnes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .205

Les jardins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .211

SCÈNES FAMILIALES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .219

Virginie Giuliana est agrégée d'Espagnol, elle enseigne à l'université du Littoral.

La pintura hay que verla; y no como se ve lo que se lee, en el tiempo sucesivo, sino como se ve la realidad, por intuición directa. Se contempla y asimila en una posesión inmediata por debajo del umbral intelectual.

[PÉREZ DE AYALA, 1942, in FRIERA, 14/06/2009].

Cet ouvrage se veut tout d’abord destiné aux candidates et candidats à l’agrégation interne d’espagnol, pour lesquels il a été élaboré en priorité. Il s’adresse également à un public désireux d’en savoir davantage sur la vie et l’oeuvre de Joaquín Sorolla y Bastida, un peintre qui connaît, depuis les dernières décennies, un nouvel essor dans le monde de l’art. Actuellement, ses tableaux, qui séduisent grandement les foules à chacune des expositions où ils apparaissent, sont encore assez méconnus en France et dans d’autres pays où, pourtant, Sorolla avait été reconnu de son vivant. Il s’agit ainsi, dans ce volume, de donner les clés de compréhension de l’oeuvre de cet artiste valencien de la fin du XIXe et début du XXe siècle, et de rendre accessible aux lectrices et lecteurs des études ou de précieuses sources d’informations qui sont parfois ignorées ou difficiles d’accès.

La question “Joaquín Sorolla : de la reconnaissance à la renommée internationale”, au programme des concours de l’enseignement secondaire, ouvre une réflexion des plus intéressantes sur la trajectoire professionnelle d’un artiste qui s’inscrit dans une période particulière, l’entredeux siècles. Ce sujet iconographique est d’une grande originalité, puisque c’est la première fois qu’une réflexion sur un peintre espagnol contemporain est proposée aux candidats.