search

Kafka, Die Erzählungen

18,86 €

par Florence Bancaud

Quantité

  Livraison 3€

En lettre suivie

Traitant d’un des sujets 2023 et 2024 du Capes et des agrégations d’Allemand, cet ouvrage propose tout ce dont le candidat a besoin pour passer les épreuves.

Comme tous les Clefs-concours, l’ouvrage est structuré en trois parties :

  • -  Repères : le contexte historique et artistique;

  • -  Problématiques : comprendre les enjeux du programme;

  • -  Outils : pour retrouver rapidement une définition, une idée ou une référence.

Fiche technique

Référence
460860
ISBN
9782350308609
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
200
Reliure :
broché

Introduction    9


Repères
L’auteur et son œuvre
Biographie de Kafka    19
Les années de jeunesse et de formation    19
Les années décisives (1912-1914)    24
Nouvelles tempêtes    26
Épilogue ou nouveau départ ?    27
L’histoire éditoriale de l’œuvre    28
Les quatre périodes de création    29


Le contexte socio-culturel
Prague et ses griffes    31
Une époque en crise    36
La crise des valeurs et du sujet    36
La crise du langage    37
Une éducation aliénante    41
La Loi écrasante    44
La redécouverte d’un judaïsme oublié    48


Le contexte littéraire des récits
Un genre fécond    51
La genèse des récits : l’exemple de Das Urteil    58
Le journal intime comme laboratoire de l’œuvre    61
Les modèles littéraires    65
Les jeux du narrateur    78
La genèse d’un style    83
Les figures    85
Les tropes    87
• La métaphore    87
• Le symbole    90
• L’image    91

Problématiques
Le rêve et le récit
La matière onirique    97
Le récit de rêve    109
Le récit comme existence rêvée    119


Le récit entre intériorité et extériorité
Récits d’observateur à mi-distance de la vie    123
Les récits d’enfermement    128
Les récits de passage : l’exemple de Der Heizer    131
Les récits de fuite    137
Les récits du dehors : la marginalité, l’étrangeté    139
Ein Landarzt    139
Der Jäger Gracchus    142


Le récit ou l’altérité problématique
Le Je solitaire    146
Je est un autre    149
Le Je et l’autre    155
Le combat    157
La création artistique    159
La quête    164
Conclusion    177


Outils
Résumés de quelques récits
Das Urteil (1912)    185
Der Heizer (1912)    186
Die Verwandlung (1913)    186
Der Plötzliche Spaziergang (1913)    187
In der Strafkolonie (1914)    188
Vor dem Gesetz (1914)    189
Auf der Galerie (1916-1917)    189
Der Kübelreiter (1917)    189
Ein Landarzt (1917)    190
Schakale und Araber (1917)    190
Eine kaiserliche Botschaft (1917)    191
Die Sorge des Hausvaters (1917)    191
Forschungen eines Hundes (1922)    192
Ein Hungerkünstler (1922)    193
Josefine, die Sängerin oder das Volk der Mäuse (1924)    193


Bibliographie
Œuvres de Kafka (éditions utilisées)    195
Traductions françaises (éditions utilisées)    195
Études    196

Florence Bancaud, ancienne élève de l’ENS d’ULM, agrégée d’Allemand, est actuellement professeur en Littérature et histoire des idées germaniques à Aix-Marseille Université. Spécialiste d’esthétique allemande et de l’œuvre de Franz Kafka, elle est l’autrice de nombreux articles sur le sujet ainsi que d’un ouvrage sur La Métamorphose – Kafka, La Métamorphose, L’épreuve littéraire : l’animal et l’homme (Rosny, Bréal, 2004) – et de deux monographies sur l’écrivain pragois : Le Journal de Kafka ou l’écriture en procès (Paris, CNRS Editions, 2001) et Franz Kafka ou l’art de l’esquisse (Paris, Belin, 2006).

Franz Kafka naît le 3 juillet 1883 à Prague dans une demeure de la Vieille Ville, voisine de l’église Saint Nicolas, au coin de la Maiselgasse (Maiselová) et de la Karpfengasse (Kaprová), à la limite de l’ancien ghetto juif dont Joseph II avait ouvert les portes au xviiie siècle. Il est le premier enfant du commerçant Hermann Kafka, fils d’un boucher juif et tchèque et de son épouse, Julie Löwy, issue d’une famille de rabbins savants et de riches brasseurs appartenant à la communauté judéo-allemande cultivée et aisée. Le père de Franz tient un magasin d’articles de mode situé au 12 de la Zeltnergasse (Celetná), puis plus tard dans le palais Kinský ; il a suspendu au-dessus de sa boutique une enseigne représentant une corneille (laquelle se dit kavka en tchèque). La famille Kafka appartient à la classe de la moyenne bourgeoisie juive assimilée de Prague. Dans le magasin paternel travaillent des employés tchèques ; une nourrice, une cuisinière, une gouvernante tchèque, une bonne, puis plus tard une gouvernante française, sont au service de la famille Kafka, ce qui témoigne de l’aisance financière familiale.