search

Gotthold Ephraim Lessing : Nathan der Weise

19,91 €

par Anne Lagny

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Traitant d’un des sujets 2024 de l’agrégation d’Allemand, cet ouvrage propose tout ce dont le candidat a besoin pour passer les épreuves.

Comme tous les Clefs-concours, l’ouvrage est structuré en trois parties :

-Repères : le contexte historique et artistique;
-Problématiques : comprendre les enjeux du programme;
-Outils : pour retrouver rapidement une définition, une idée ou une référence.

Fiche technique

Référence
460926
ISBN
9782350309262
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
288
Reliure :
broché

INTRODUCTION

REPÈRES

L’AUFKLÄRUNG

PÉRIODISATION

LES COURANTS PHILOSOPHIQUES

LES COURANTS SPIRITUELS ET RELIGIEUX

LE CONTEXTE POLITIQUE, SOCIAL, ÉCONOMIQUE

LES PAYS ALLEMANDS AU XVIIIe SIÈCLE

LE RÉGIME DE LABSOLUTISME

FRÉDÉRIC II, LE ROI PHILOSOPHE : LES CONTRADICTIONS DE LABSOLUTISME

LA BIOGRAPHIE DE LESSING : LES STATIONS DE SON ITINÉRAIRE ET SES ŒUVRES MAJEURES

KAMENZ : LE MILIEU FAMILIAL ; LES ANNÉES DE FORMATION

LEIPZIG : LENTRÉE DANS LE MONDE DU THÉÂTRE

BERLIN : LE JOURNALISTE ET LE CRITIQUE

BRESLAU : LA GUERRE DE SEPT ANS ; LAOKOON ; MINNA VON BARNHELM

HAMBOURG : LE DRAMATURG DU THÉÂTRE NATIONAL ; LA DRAMATURGIE DE HAMBOURG

WOLFENBÜTTEL : LŒUVRE DU BIBLIOTHÉCAIRE

LA GENÈSE DE NATHAN LE SAGE
LA PUBLICATION DEXTRAITS DE LAPOLOGIE DE REIMARUS (FRAGMENTS DUN ANONYME)

LA QUERELLE DES FRAGMENTS” (FRAGMENTENSTREIT) ; LES ANTI-GOEZE

RETOUR AU THÉÂTRE : LE PROJET DE NATHAN

PROBLÉMATIQUES

LE POÈME DRAMATIQUE

LA STRUCTURE DE LA PIÈCE

La Troisième Croisade

L’action antérieure à la pièce

Vers la reconnaissance des membres de la famille

La construction de la pièce : la conduite de la Providence, la leçon de tolérance

Le lieu

La trame de l’action

LA CONSTELLATION DES PERSONNAGES

Le sultan Saladin

Sittah, sa sœur

Nathan, un riche juif de Jérusalem

Recha, sa fille adoptive

Daja, une chrétienne, compagne de Recha

Un jeune Templier

Un derviche

Le Patriarche de Jérusalem

Un moine (le frère lai)

DU THÉÂTRE CLASSIQUE AU THÉÂTRE BOURGEOIS. LA RÉFORME THÉÂTRALE SOUS LE SIGNE DE DIDEROT

Le théâtre comme médium privilégié de l’Aufklärung

Johann Christoph Gottsched (1700-1766), le Maître de Leipzig

La comédie larmoyante

À la suite de Diderot : du théâtre des caractères au théâtre des conditions

Lachen et Verlachen. Les limites du comique

LE COMIQUE DANS NATHAN LE SAGE

LA LANGUE DRAMATIQUE DE LESSING

L’emploi du Blankvers

“PRÊCHER DU HAUT DE SON ANCIENNE CHAIRE

LA RENCONTRE DES TROIS MONOTHÉISMES : RELIGIONS ET VÉRITÉ

LES ATTITUDES RELIGIEUSES DANS LA PRATIQUE

L’IDÉE DE TOLÉRANCE : DU COMPELLE INTRARE D’AUGUSTIN AU INTROITE, NAM ET HEIC DII SUNT DE LESSING

HÉRITAGES : “CONTRAINS-LES DENTRER” (AUGUSTIN) ET LE COMMENTAIRE DE BAYLE

Compelle intrare : la justification de la répression et de la contrainte en matière religieuse

Pierre Bayle : Commentaire philosophique

LES COMBATS DES LUMIÈRES : LEMBLÈME DE LA TOLÉRANCE

Locke : le “pragmatisme anglais” (british pragmatism)

L’œuvre et l’action de Voltaire pour la tolérance

• La pièce Zaïre (1732) de Voltaire

Les Guèbres ou la Tolérance (1768)

La “tolérance” dans la Prusse de Frédéric II

LA CONTRIBUTION DE LESSING À LHISTOIRE DE LA TOLÉRANCE ; LA SCÈNE DE LA PARABOLE (NATHAN LE SAGE, III, 7)

L’histoire des trois anneaux

La parabole de Lessing

L’ouverture

La deuxième partie de la parabole

La troisième partie de la parabole : l’intervention du juge

L’ÉDUCATION DU GENRE HUMAIN

GENÈSE ET COMPOSITION DE LŒUVRE

Point de départ du texte

ANALYSE DU TEXTE

L’analogie entre Révélation et éducation (§ 1-5)

L’enfance du genre humain et l’éducation du peuple juif (§ 7-15) : l’élaboration du concept monothéiste de Dieu

• L’éducation morale par la rétribution immédiate et l’absence d’une doctrine de l’immortalité de l’âme. Des “preuves” contre la Révélation de l’Ancien Testament ?

• Une pédagogie adaptée à un stade de développement

• La Révélation éclairée par la raison (§ 35-36). L’accès au concept monothéiste pur de Dieu

• La pédagogie des manuels élémentaires (§ 43-53)

Le Christ, éducateur du genre humain : le stade de l’adolescence (§ 53-80)

• La figure du Christ. La faiblesse des preuves historiques

• La force de la doctrine chrétienne : le “second manuel” du Nouveau Testament

• Les trois dogmes de la Trinité, du péché originel et de la satisfaction

• La nécessité d’exercer la raison humaine (§ 76)

La dernière et suprême étape de l’Aufklärung spirituelle et morale : l’ère de l’évangile éternel

• Le pressentiment d’un nouvel âge : les Schwärmer (§ 87-90)

• L’invocation à la Providence : l’hypothèse de la migration des âmes (métempsychose)

OUTILS

BIBLIOGRAPHIE

Anne Lagny est professeure émérite d’histoire des idées et civilisation germanique à l’ENS de Lyon. Ses recherches portent, entre autres, sur l’Aufklärung, le piétisme et les autres mouvements religieux. En lien avec l’œuvre de Lessing, elle est l’auteur de la préface à la réédition de Nathan le Sage aux Éditions Aubier (puis GF) et de plusieurs articles sur Lessing et Nathan le Sage. Elle a également dirigé Les Piétismes à l’âge classique. Crise, conversion, institutions (Presses Universitaires du Septentrion, 2001).

Nathan le Sage, mise en relation avec la longue tradition du pluralisme religieux en Allemagne, s’inscrit, à côté de la Lettre sur la Tolérance de Locke (1686) et du Traité sur la Tolérance de Voltaire (1763), dans la lignée des grands textes des Lumières sur la tolérance [NISBET, 2010]. Dans l’évolution de la philosophie de l’histoire, l’influence de Die Erziehung des Menschengeschlechts et de son modèle de dévelop- pement de l’humanité en trois phases se fait sentir jusqu’au saint- simonisme – c’est un saint-simonien, Eugène Rodrigues, qui donne la première traduction française de l’ouvrage –, et par là jusqu’à Auguste Comte. La querelle du panthéisme (Pantheismus-Streit), qui se déclenche après sa mort autour des questions qu’il a laissées ouvertes, montre que sa pensée intègre mais aussi dépasse l’horizon de l’Aufklärung, comme en témoigne la volonté du jeune Schlegel d’en assurer la réception pour le premier romantisme.