Rimbaud
search
  • Rimbaud

Rimbaud, Poésies, Une saison en enfer

18,01 €

Ont contribué Steve Murphy et Georges Kliebenstein

Quantité

  Livraison en lettre suivie

3€ en France métropolitaine et à l'international, 8€ dans les DOM-TOM

Clefs-concours
S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs-concours offre une synhtèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.
 
"Deux oeuvres majeures de Rimbaud analysées par deux spécialistes de premier plan."
 
Clefs concours Lettres
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire.
- les grandes “problématiques”, indispensables à la compréhension des enjeux de l'œuvre.
- le “travail du texte” consacré aux questions de langue, de stylistique et de grammaire.
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.

Fiche technique

Référence
460116
ISBN
9782350301167
Hauteur :
17,8
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
256

INTRODUCTION

REPÈRES

Histoire d'un poète
Histoire de textes

PROBLÉMATIQUES

Versifications rimbaldiennes
Rimbaud plaisantin

LE TRAVAIL DU TEXTE

Lexicologie et au delà : l'activation des pluri-sens
(Autres) pièges syntaxiques
Rhétorique et couacs

OUTILS

BIBLIOGRAPHIE

 

Steve Murphy est professeur de littérature à l'université de Rennes 2. Responsable de l'édition des Oeuvres complètes de Rimbaud en cours de publication (Champion), il a publié notamment Le Premier Rimbaud et Rimbaud et la Ménagerie impériale, Stratégies de Rimbaud.

Georges Kliebenstein est maître de conférence en stylistique à l'université de Nantes. Il a notamment publié Figures du destin stendhalien et de nombreus articles sur la littérature du XIXe siècle.

"Rimbaud, contrairement à Mallarmé, ne cherche pas à “rémunérer le défaut des langues”, ou les défauts de la langue, il chercherait plutôt à en explorer et en exploiter les failles, attitude ou technique que Sartre (commentant Genet), a pu considérer comme le propre de la littérature. Rimbaud, en ce sens, continue à nous précéder. Qu’il soit l’auteur de : “Le lys (extatique) boira les bleus dégoûts” anticipant sur le surréaliste “Le cadavre exquis boira le vin nouveau”, en est un signe. Qu’il soit l’auteur des robes “vertes et déteintes” anticipant sur les “incolores idées vertes” de Chomsky, syntagme construit pour dire le non-sens, en est un autre. Rimbaud est plein de futures phrases impossibles (ce qui ne veut pas dire insensées). Il nous attend comme un bloc de futur. En cela, Gracq a eu raison d’y voir un texte “incorruptible” [OC t. 1, Pléiade, p. 929], comme le serait un cadavre préservé de la corruption."