search

L'empire colonial français en Afrique : métropole et colonies, sociétés coloniales

23,70 €

de la conférence de Berlin (1884-1885) aux accords d'Évian (1962)

dirigé par Isabelle Surun.

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Sous la direction de Isabelle Surun

Tout ce dont l’étudiant a besoin pour le sujet 2024-2025 d’Histoire contemporaine du Capes d'Histoire-Géographie.
Comme tous les Clefs-concours, l’ouvrage est structuré en trois parties :
- Repères : le contexte historique
- Thèmes : comprendre les enjeux du programme
- Outils : pour retrouver rapidement une définition, une date, un personnage, une référence

Fiche technique

Référence
460840
ISBN
9782350308401
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
648
Reliure :
broché

Sommaire

Préface
Introduction
Historiographie
Les renouvellements de l’histoire de la colonisation française
• Premiers travaux
• Histoire coloniale et “aires culturelles”
• Des politiques coloniales à l’ordre colonial
• Une histoire de l’administration coloniale
• Empire hétérogène
Les fondements historiographiques des études coloniales
• Les Subaltern Studies
• Apports et limites des Postcolonial Studies
• De la “situation coloniale” aux sociétés coloniales
• Au-delà du dualisme : l’entre-deux, le contact et ses limites
Histoire impériale versus histoire coloniale
• La “nouvelle histoire impériale”
• Un postcolonialisme à la française ?


Repères
Conquête et appropriations coloniales
La conquête de l’Afrique du Nord
De la colonie au protectorat :
l’invention d’un vocabulaire colonial
Le Scramble for Africa et la production de frontières
Des générations successives de conquérants
La Première Guerre mondiale et l’appel à l’Afrique
Un principe de “force noire”
fondé sur un postulat de “races guerrières”
Engagements et désillusions,
hivernages et réquisitions forcées
Une sortie de guerre impossible ?
La récession des années Trente et le repli sur l’empire
L’onde de choc du krach boursier
Une nouvelle politique économique impériale
L’industrialisation des colonies
La France et son empire africain
dans la Seconde Guerre mondiale
1940-1941. Compromissions vichystes
avant quelques victoires dans le désert
1942-1943. Combats décisifs,
intrigues franco-françaises à Alger
1944. Le débarquement de Provence
Des sociétés coloniales affamées et meurtries
par la Seconde Guerre mondiale
L’empire colonial tardif et la décolonisation
Fins d’Empire au Maghreb
• Des processus comparables ?
• La trajectoire historique algérienne,
une spécificité dans l’ensemble maghrébin
Afrique subsaharienne :
de la rénovation impériale au désengagement
• Un colonialisme de développement
• Les réformes politiques de l’après-guerre
• Les forces du changement
• Désengagement impérial
• Un bilan contrasté


Thèmes
Les formes de la domination coloniale
L’argumentaire colonial et impérial (xix

e-xxe siècle)
L’économie au cœur de la colonisation ?
• Colonies, néomercantilisme et impérialisme
• La colonisation profite-t-elle aux métropoles ?
Les raisons politiques de la colonisation
• Les “habits neufs” de l’argumentaire colonial :
la puissance politique des métropoles
• Appuyer l’argumentaire colonial :
les appels à l’expansion et leur écho
La “mission civilisatrice”
comme élément structurant de l’argumentaire colonial
• Une “mission civilisatrice” aux fondements religieux et laïcs
• Progrès moraux et progrès matériels
• Les nouvelles formes de légitimations
Administrer
Divergence avec la métropole et différentiation
L’art du commandement
Une administration en noir et blanc
Représenter
Logiques coloniales de représentation
• L’assimilation et ses verrous
Expériences et crispations
• Laboratoires municipaux
• Façades représentatives et illusion dyarchique
• Des démocratisations truquées ?
Exploiter
Le drainage des ressources
• Le drainage au cœur de l’entreprise coloniale
Modalités : spoliation, économie de traite et cultures d’exportation
• Du pillage à la mise en valeur des territoires :
la politique coloniale
Le travail forcé
• Le temps du travail forcé
comme moyen de “civiliser” les indigènes (1887-1930)
• Les cinq formes du travail forcé
• Vers la suppression du travail forcé (1930-1946)
Le travail libre salarié.
Entre “modernité” coloniale et subversion
• Diversité du salariat
• Des réglementations spécifiques
pour le salariat en situation coloniale
• Reconnaissance du travailleur salarié et syndicalisation
Taxer
L’impôt
• L’impôt un attribut de la souveraineté
• Imposer la “loi du travail”
• La marque de l’assujettissement
• Les résistances à l’impôt
• Les douanes, un problème impérial
Contrôler
Droit et justice
• Complexité de la justice et du droit en situation coloniale
En matière civile et en matière pénale : des logiques différenciées
• En matière de nationalité et de citoyenneté
• Le pluralisme juridique, une caractéristique forte
• Des subalternes passifs ?
Le régime pénal de l’indigénat
• Les limites de la judiciarisation
• Un usage fluctuant : évolution et exemptions
• Du rapport entre droit et violences
Police et maintien de l’ordre
• Un maintien de l’ordre sans consentement
• Une police partiellement étatisée
• L’articulation avec des structures locales
• Entre police et armée : une frontière poreuse
Réprimer
Des violences extrêmes
Une historiographie riche en débats
• Massacres coloniaux et génocide
• Des violences spécifiques ?
• De la violence dans les deux camps ?
Thiaroye, 1944
L’insurrection de 1947 à Madagascar
• Les prémices
• L’insurrection du 29 mars 1947
• La répression
Cultures coloniales et impériales
“Civiliser”
Missions et missionnaires
• Extension du domaine du christianisme : le moment français
• Colonisation et mission, des rapports ambigus
(années 1870 - années 1930)
• Tintin aux colonies
• Préparer une nouvelle Afrique après 1945
École, éducation
• Éducations, religions et colonisations au xixe siècle
• Mise en place et développement
de l’enseignement public colonial (1880-1945)
• Une scolarisation qui s’accélère (1945-1960)
Hygiène, santé et médecine
• Médecine et contrôle colonial
• La place de la médecine dans le système colonial
• Spécificités de la médecine coloniale
• Structures et encadrement
• Les personnels autochtones
• La réception de la médecine coloniale
• La place des médecines traditionnelles
Connaître pour dominer
Une trame savante irrégulière
Sciences en situation coloniale
Scientisme et savoirs critiques
Religions
L’islam en Afrique du Nord à la période coloniale
L’islam en Afrique subsaharienne
• Le moment de la conquête :
le laboratoire algérien au Sénégal
• Les Mourides face à l’administration coloniale française
• L’islam entre surveillance et accommodation
Religions traditionnelles et syncrétismes
• Le poids des représentations occidentales
• Les ressources de l’invisibilité
• Prophètes et syncrétismes
Laïcité
• Une transposition limitée de la laïcité
• La laïcité, une cause anticoloniale ?
Pratiques culturelles
Alcool
• Consommation de nouveaux alcools
• Régulations et prohibitions
Vêtement
Objets
Le cinéma
• Un loisir au succès immédiat
• Hiérarchie des publics, hiérarchie des salles
et diversité des expériences cinématographiques
• Des westerns aux films égyptiens
• Culture coloniale, cinéphilie et indépendance
La radio
Le tourisme
• Au Maghreb
• En Afrique subsaharienne
• Les différentes formes du tourisme
• Exemple de mise en tourisme : le Sahara
Les organisations de jeunesse
• L’implantation des mouvements de jeunesse français
dans les colonies
• Les jeunes : l’élite de demain ?
La presse
Les associations
Contester l’empire
Révoltes
Des révoltes au nationalisme ?
• Les insurrections, des embrasements soudains
• Une histoire de la conscience nationale ?
La révolte des populations du Bani-Volta (1915-1917)
Résistances du quotidien
Une attention nouvelle pour les sociétés rurales
• L’“histoire par le bas” : une approche féconde
• Quelle spécificité de la situation coloniale ?
• Des réactions plus que des résistances ?
Le banditisme rural : une criminalité sociale ?
• La construction du banditisme rural comme problème public
• Le banditisme comme symptôme d’une société dépossédée
Mobilisations
Mouvements nationalistes
• Le rôle des élites intellectuelles
• L’avènement des partis
• Un nationalisme à géométrie variable
Syndicalismes
• Les syndicalismes au Maghreb
• Les syndicalismes en Afrique subsaharienne
Luttes armées
La guerre du Rif
La guerre d’indépendance algérienne
• Les forces en présence
• Le déroulement
• Les déchirures internes
• Bilan
Luttes armées à Madagascar et au Cameroun
L’empire en métropole
La vitrine coloniale
Photographie et imagerie coloniale
• Enregistrer l’Afrique
• Circulations en métropole
• Ambiguïtés et contradictions photographiques
Les expositions coloniales
• De la rue du Caire à “la plus grande France”
• Les mécomptes de l’éducation coloniale
L’anticolonialisme en métropole
La Ligue des droits de l’homme
• La “tutrice des droits des indigènes” (1906)
• Des bons offices à la dénonciation de la torture en Algérie
Les communistes
Contre l’exposition coloniale, mobilisation générale
Les français et la guerre d’indépendance algérienne
Les Français et la question coloniale
Une lente prise de conscience de la guerre
Débats moraux sur la guerre
D’une République l’autre
Les déchirures (1960-1962)


Acteurs et catégories sociales
Groupes sociaux
Le lobby colonial
Le modèle anglo-saxon
Le réseau colonial
Des coloniaux au service du lobby colonial
Un “parti colonial”
fondu dans un ministère des Colonies d’essence sarrautiste
Assimilés, “évolués” : de nouvelles élites coloniales ?
La racialisation de l’assimilation (1848-1870)
De l’assimilation aux “évolués” après 1870
Logiques de recrutement et d’adhésion
D’entreprenants passeurs
Femmes, genre et sexualités en contexte colonial
La colonisation, un entre-soi masculin ?
Des épouses pour “civiliser”
Européennes au travail
Des sources sur les femmes africaines
Femmes africaines et scolarisation
Violences faites aux femmes “indigènes”
Femmes et sexualité
La prostitution
• La traite et l’enrôlement des femmes
• Rues et quartiers “réservés” :
le cantonnement de la prostitution
• Les bordels militaires
• Ségrégation, mélange, fantasmes :
sexualité et contradictions coloniales
Instituteurs et institutrices
Des instituteurs et institutrices européens
au service de “l’œuvre coloniale”
Entre deux mondes : les instituteurs et institutrices africaines
• Se former… à l’école normale de garçons
• ... à l’école normale de jeunes filles
• Des figures majeures de la vie politique et intellectuelle
dans les colonies et les États africains indépendants
Armée et soldats dans les sociétés coloniales
Administrer l’armée
La Première Guerre mondiale et ses transformations politiques
La Seconde Guerre mondiale et le début de la fin de l’Empire
Décolonisation et nouvelles dynamiques militaires
Témoins et acteurs
Messali Hadj, Ferhat Abbas et Ahmed Tawfiq al-Madani
Des trajectoires algériennes
• Trois parcours familiaux pour une même génération
• Les chemins de la revendication
Entre divergences et points de contacts
• La “personnalité algérienne”
• Les projets politiques
Face au FLN
• La lutte pour l’indépendance ou la marginalisation de Messali
• Après l’indépendance
Thami al-Glaoui, pacha de Marrakech
L’ascension des Glaoua
• Une famille de caïds berbères du haut Atlas
• Le choix de la protection française
Le “vice-roi du Sud”
• La “politique des grands caïds”
• La fortune du Glaoui
• L’intouchable pacha
L’adversaire des nationalistes marocains
• Les caïds et la résidence contre le sultan ben Youssef
• La chute de la maison glaoui
Amadou Hampâté Bâ (v. 1900-1991)
L’enfant peul à l’école des Blancs
L’intermédiaire colonial
Un itinéraire islamique et œcuménique
Le passeur de traditions
Aoua Keita (1912-1979)
“Africaine et diplômée”
Les réseaux d’une sage-femme soudanaise
Femmes et politique en AOF
après la Seconde Guerre mondiale
Sœur Marie-André du Sacré-Cœur (1899-1988)
Juriste, infirmière, religieuse
Dénoncer la condition féminine en AOF :
promouvoir la famille chrétienne
Défendre la cause de la “femme noire” devant le Parlement
L’observatrice des sociétés africaines en mutation après 1945
Frantz Fanon (1925-1961)
Grandir dans une vieille colonie
• Un rejeton de la classe moyenne martiniquaise
• “An Tan Robè” (au temps de Robert)
L’expérience métropolitaine
• La désillusion du combattant
• Les études de psychiatrie
• Saint-Alban et la psychiatrie institutionnelle
L’expérience algérienne
• La lutte contre l’école psychiatrique d’Alger
• Les premiers contacts avec le FLN
Au service de la cause algérienne
• L’exil à Tunis
• “L’ambassadeur” du Gouvernement provisoire
de la République algérienne (GPRA)
• L’écriture des Damnés de la terre
Félix Houphouët-Boigny (1905 ?-1993)
Le parcours idéal-typique d’un “évolué” ?
Un fin politicien en métropole
S’émanciper au sein de la famille France
L’Afrique des patries
Un Africain francophile
Léopold Sédar Senghor
Du “royaume d’enfance” à l’école coloniale
Paris, épicentre de la négritude
• Un étudiant modèle
• Le mouvement de la négritude
Un poète-politique vers et après l’indépendance
• L’entrée en politique de Léopold Sédar Senghor
• Un fédéraliste contre la “balkanisation” de l’Afrique
• Le socialisme africain et la promotion
d’une “civilisation de l’universel”
Ruben Um Nyobe
Naissance et engagement
d’un fonctionnaire de l’administration coloniale
• Des origines modestes
• Le militantisme : du syndicalisme à l’UPC
Pour la réunification et l’indépendance du “Kamerun”
• La pensée politique de Ruben Um Nyobe
• La foi dans le droit et le système onusien
L’entrée dans la clandestinité et la lutte armée
• Le tournant de 1955 et le début de la lutte armée
• La levée de “l’hypothèque Um Nyobe”
Ahmed Sékou Touré
Un leader syndical de premier plan
L’homme du “non” au référendum
• Le souhait d’une Communauté franco-africaine égalitaire et libre
• Une figure mythifiée ?
• Des relations bilatérales difficiles avec l’ancienne métropole
La “Guinée-Sékou Touré”
après l’indépendance dans un monde bipolaire
• Panafricanisme et éphémères projets d’union
• Une sympathie certaine pour les pays socialistes
• Le rapprochement avec le bloc occidental
ou l’expression d’un “neutralisme positif”


Espaces
Territoires
Une colonie de peuplement : l’Algérie
La conquête et l’installation des premiers colons
Du “royaume arabe” à la République pied-noire
Une société discriminante
Vers la rupture
Deux protectorats : Tunisie et Maroc
La modernisation de l’État, enjeu du protectorat ?
• La “co-souveraineté” tunisienne
• Un Maroc conservateur ?
Des sociétés durablement marquées
• Quelle présence française ?
• Élites et mouvement nationaliste
<span style="font-fami

Isabelle Surun est professeur en histoire contemporaine à l’université de Lille. Elle a conçu et dirigé l’ouvrage et elle est l’auteur de l’introduction, des chapitres Historiographie, Amadou Hampâté Bâ, et des notices La révolte des populations du Bani-Volta (1915-1917), L’Afrique occidentale française (AOF), De la métropole vers les colonies et retours, Des colonies vers la métropole. Elle a également rédigé l’introduction du chapitre Migrations coloniales et diasporas de travail, de même que les fiches L’impôt : un attribut de la souveraineté, Imposer la “loi du travail”, La marque de l’assujettissement, Les résistances à l’impôt.

Toutes ces discussions ont eu pour particularité de se faire sans que jamais les populations locales soient invitées à donner leur avis, sauf dans un cadre communal. Qu’il y ait des insurrections ou des révoltes
(la Kabylie en 1871), rien ne freine désormais le processus de conquête qui connaît une nouvelle embardée au début des années 1880.
Ce mouvement s’élargit non seulement en matière d’espaces à conquérir, mais également de candidats à la colonisation, d’aspirants colons.
La raison tient à un processus de découverte du monde qui s’accélère mais également à un changement de paradigme politique en France. Après la défaite de Sedan et la sortie du “recueillement”, les républicains de la fin des années 1870 veulent renouer avec la “grandeur” de la France, rivaliser avec l’Angleterre en train de se forger un empire aux Indes. Léon Gambetta (1838-1882) est l’une des figures de proue de ce mouvement. Incapables d’envisager un destin continental devant une Allemagne puissante, les Français regardent vers le sud, vers l’Afrique, s’intéressant notamment à la Tunisie et l’Égypte, pays devenus des proies faciles après la banqueroute de l’Empire ottoman.