Les sociétés coloniales à l'âge des Empires Agrandir

Les sociétés coloniales à l'âge des Empires

1850-1960

 


Plus de détails

460201

25,00 €

Clefs concours Histoire
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des “repères” : un rappel des faits qui constituent la trame événementielle de la question.
- des synthèses sur les personnages et lieux qui jalonnent le sujet.
- les grandes “thématiques”, indispensables à la compréhension des enjeux de la question.
- des outils méthodologiques : chronologie, glossaire, bibliographie.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques qui complètent l’index.
  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 704

Isabelle Surun est maître de conférences à l’université Lille III.

Hélène Blais est maître de conférences à l’université Paris Ouest Nanterre.

Vanessa Caru est agrégée et docteur en Histoire.

Armelle Enders est maître de conférences à l’université Paris IV.

Claire Fredj est maître de conférences à l’université Paris Ouest Nanterre.

Emmanuelle Sibeud est maître de conférences à l’université Paris VIII.

Pierre Singaravélou est maitre de conférences à l’université Paris I.

Marie-Albane de Suremain est maitre de conférences à l’université Paris-Est.

Sylvie Thénault est chargée de recherches au CNRS.

INTRODUCTION

HISTORIOGRAPHIE ET DÉBATS

REPÈRES

D'un monde colonial à l'autre
Conquêtes, appropriations et résistances
L'argumentaire colonial et impérial (19ème- 20ème siècle)
L'encadrement administratif des colonies
Face à la domination coloniale : révoltes, accomodements , résistances
Les sociétés coloniales pendant les deux gueres mondiales
Émergence des nationalismes et premières indépendances

THÈMES

Pouvoirs et institutions
Les mondes du travail
Populations
Cultures coloniales

FIGURES

Catégories et acteurs sociaux
Acteurs et témoins

ESPACES

Lieux coloniaux
Les transformations socio-spatiales

OUTILS

Cartes
Chronologie
Bibliographie
Glossaire
Toponymie coloniale et toponymie actuelle
Index

 





"Des individus, des sociétés coloniales et des sociétés de géographie s'emploient à promouvoir l'idée coloniale. Les sociétés de géographie, fondées à partir ds années 1820 (la première à Paris en 1821), ont d'abord pour fonction d'aider les explorateurs et de publier leurs écrits. La Société royale de géographie britannique (1829) contribue à financer par exemple des voyages d'exploration au cœur de l'Afrique. Les sociétés de géographie commerciale ou maritime, qui se multiplient autour de 1870, instruments d'acculturation des réseaux de notables à la colonisation, mettent davantage l'accent sur la nécessité de l'expansion."