Le monde britannique Agrandir

Le monde britannique

1815 -(1914)- 1931

Sous la direction de S. Aprile et M. Rapoport

Ont contribué : Jean-Charles Geslot, Claude Markovits, Berny Sèbe, Patrick Verley.

Avec la participation de: Yann Beliard, Pauline Collombier, Didier Lassalle, Gilbert Millat, Martin Motte, Florence Tamagne, Philippe Vervaecke.

Plus de détails

460107

9782350301075

23,70 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Le personnage, ses figures et ses avatars

    Le...


    Dossier anglais Par Anne-Laure Brevet

  • La décolonisation britannique

    La...


    Valérie André Mathieu Foulot Julien Gabet...

  • L'imagination

    L'imagination


    Dossier anglais Par Françoise Clary

Clefs-concours
S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs-concours offre une synhtèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.
 

Clefs concours Histoire
Tous les titres sont organisés autour d'une structure commune :
- des repères : un rappel des faits qui constituent la trame événementielle de la question
- les grandes "thématiques", indispensables à la compréhension des enjeux de la question
- des synthèses sur les personnages qui jalonnent le sujet
- des outils méthodologiques : chronologie, glossaire, bibliographie
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques qui complètent l'index.

  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 576

INTRODUCTION

REPÈRES

Le Royaume-Uni dans le monde
Le monde britannique

THÈMES

Happy and glorious (les fondements de la puissance)
Rule Britannia (les réalités de l'Empire)
Hear! Hear! (débats d'époque)
Thy choichest gifts in store (Constructions identitaires et sexuées)

OUTILS

Personnages
Chronologie
Bibliographie
Glossaire
Index

LISTE DES CARTES

Sous la direction de :

Sylvie Aprile, agrégée d’Histoire, professeur d’Histoire contemporaine, université Lille 3.

Michel Rapoport, ancien pensionnaire étranger de l’ENS-Ulm, agrégé d’Histoire, professeur honoraire, université Paris-Est Créteil.

avec :

Jean-Charles Geslot, docteur en histoire, professeur agrégé d’histoire, université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

Claude Markovits, ancien élève de l’ENS-Ulm, agrégé d’Histoire, directeur de recherches, EHESS.

Berny Sèbe, maître de conférences en études coloniales et post-coloniales, université de Birmingham.

Patrick Verley, ancien élève de l’ENS-Ulm, agrégé d’Histoire, professeur d’histoire économique, université de Genève.

et avec la participation de :

Yann Beliard, agrégé d’Anglais, maître de conférences de civilisation britannique, université Paris 3.

Pauline Collombier, maître de conférences de civilisation britannique, université de Strasbourg.

Didier Lassalle, professeur de civilisation britannique, université Paris-Est Créteil.

Philippe Lemarchand, maître de conférences à Sciences-Po et ancien correspondant de la BBC.

Gilbert Millat, agrégé d’Anglais, professeur de civilisation britannique, université Lille 3.

Martin Motte, ancien élève de l’ENS-Ulm, agrégé d’Histoire, maître de conférences d’histoire contemporaine, université Paris IV-Sorbonne, détaché aux écoles militaires de Saint-Cyr – Coëtquidan.

Florence Tamagne, ancienne élève de Sciences-Po, agrégée d’Histoire, maître de conférences d’histoire contemporaine, université Lille 3.

Philippe Vervaecke, ancien élève de l’ENS Fontenay et de la London School of Economics, maître de conférences de civilisation britannique, université Lille 3.

"La question centrale est celle des relations multiples et complexes entretenues par la puissance britannique avec ceux qu’elle domine, qu’elle concurrence ou qu’elle influence, et par qui elle est elle-même façonnée. Ces relations sont en premier lieu d’ordre économique : la Grande-Bretagne est la première nation navale mais aussi industrielle, financière et commerciale ; elles sont également diplomatiques, politiques et culturelles. La chronologie qui va du congrès de Vienne au statut de Westminster de 1931 et à la dévaluation du sterling (le sujet s’arrête 1914 pour le CAPES) invite à réfléchir, sur plus d’un siècle, aux éléments et aux enjeux qui l’ont structuré dans et hors du Royaume-Uni, aux représentations qui reflètent en temps de paix et de guerre, d’apogée ou de doute, la manière dont se sont forgés des sentiments d’appartenance à l’Empire, des résistances et des aspirations nationales fortes, de l’Irlande à l’Inde."