Agnès Varda. Cléo de 5 à 7
search
  • Agnès Varda. Cléo de 5 à 7

Agnès Varda. Cléo de 5 à 7

11,37 €

Par Judith Ertel

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

S'adressant à tous les candidats au bac, en particulier en section L, Clefs Bac offe une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point des connaissances.

Cette année au programme, le film de la cinéaste Agnès Varda: Cléo de 5 à 7

Fiche technique

Référence
460650
ISBN
9782350306506
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
176
Couleur :
noir et blanc
Reliure :
broché
Format :
poche

INTRODUCTION    11

REPÈRES

De bifurcation en bifurcation

Formation       15

Varda photographe    16

Varda cinéaste            17

Varda plasticienne      18

Cinéaste Tous azimuts

En toute liberté          19

Multiplicité des formes         21

Films et vie intimement mêlés           23

Vagabondages mais insistances         25

Genèse de cléo de 5 à 7

Émergence du projet  27

Les inspirations         28

Le tournage 30

Réception       32

PROBLÉMATIQUES

La fabrication du récit

Narration et cinécriture          37

La cinécriture  38

Contraintes formelles 39

Le titre            40

Le prologue : une séquence programmatique ?         41

Un découpage en chapitres : continuité et discontinuité      43

• Le chapitrage           43

• Un effet de distanciation     45

• Le point de bascule  46

La construction en boucle ou en spirale        47

Temps et espace        47

Circulation des motifs           47

Réitération et effets de rimes à distance       49

Entrelacement des registres   50

Les fiancés du pont MacDonald ou méfiez-vous des lunettes noires         50

Présence du théâtre    52

Le conte          54

Le documentaire et la fiction en fusion

Acteurs et personnages         56

Parcourir Paris           58

Tentative d’épuisement d’une ville :

trois trajets en voiture et un trajet en autobus          59

La rue  61

Les cafés         62

Le parc Montsouris   65

Les hasards documentaires    66

Les actualités  66

La guerre d’Algérie     66

Les arts           68

Temps et subjectivité

Structures narratives du temps         69

Temps objectif           71

“Temps exact, temps réel, trajets réels”       72

Temps des autres       73

Temps subjectif         74

La femme / les femmes

Cléo    80

La beauté        81

Le narcissime  82

Cléopâtre et Florence 84

Cléo et les autres        85

Cléo et Angèle            85

Cléo et Dorothée        87

D’autres femmes        88

Cléo et les hommes    89

Le personnage féminin face au monde          92

La peur           92

La flâneuse     93

Le corps féminin        95

Le corps entravé        95

La nudité        96

Paroles, musique et chansons

Effets de voix 99

Musique et chansons 103

La chanteuse “yéyé”  103

Chansons et musique du film            104

OUTILS

L’épreuve écrite

Conseils méthodologiques     113

Rappels sur l’épreuve           113

Du bon usage des photogrammes      114

Un parcours de réflexion       114

Un exemple : “miroirs”          115

L’épreuve orale

Conseils méthodologiques     123

Rappels sur l’épreuve           123

La mise en forme        124

Conseils pour l’exposé          124

un exemple : la séquence du chapelier       125

Générique#     133

Séquencier#    135

Filmographie#            141

Ressources#   143

Glossaire#      147

Photogrammes#         151

 

Judith Ertel est professeure agrégée de Lettres modernes. Elle enseigne le cinéma en Lettres supérieures au lycée Paul Valéry (Paris).

Cléo de 5 à 7 est l’œuvre d’une femme cinéaste qui dès son premier film, La Pointe Courte (1957), développe une œuvre singulière et prend une place dans un univers essentiellement masculin. Elle commence son travail de cinéaste au moment où la Nouvelle Vague se constitue et, spontanément, fait des choix proches des conceptions de ces jeunes critiques-réalisateurs. Si elle est proche d’eux, noue des relations avec certains d’entre eux, elle ne fait jamais partie intégrante du groupe. Cette place, elle la revendique tout au long de son travail: “Je suis en marge du système et j’y suis très bien” a-t-elle déclaré en recevant un oscar d’honneur en 2018. Elle n’a cessé, de film en film, de réfléchir au monde qu’elle habite, en l’observant, en racontant des parcours de femmes, en inventant des formes, en gardant une liberté de ton et un humour qui lui sont propres.

En étudiant Cléo de 5 à 7, on découvre un film au carrefour du documentaire et de la fiction. On suit le parcours d’une femme qui réévalue son existence et voit son regard sur le monde transformé tant elle est terrorisée à l’idée de la désagrégation du corps et de la mort. On plonge aussi dans l’univers d’Agnès Varda dont la présence est sans cesse manifeste à travers le regard qu’elle porte sur cette jeune femme et une caméra, qui ne s’identifie pas au personnage, mais suit ses propres lois, toujours attentive à la poésie et à la beauté du monde.