Sciences Humaines 2013 - 2015 Agrandir

Sciences humaines 2014-2015

Edward W. Said, L'Orientalisme

Pierre Bourdieu, Langage et pouvoir symbolique

Daniel Arasse, Histoires de peintures

Par Jean-Benoît Birck, Jean-Michel Consil et Florence Perrin

Plus de détails

460249

9782350302492

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Servitude et soumission - Exercices

    Servitude et...


    La Boétie, Le Discours de la servitude...

  • Le mal

    Le mal


    Shakespeare, Macbeth Rousseau, Profession de...

Clefs concours Khâgnes - Sciences Humaines

Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des Repères : pour comprendre les enjeux de l'oeuvre dans son contexte.
- des Problématiques posent des jalons pour une critique personnelle.
- des Outils définissent les mots et donnent les références indispensables à la lecture.


  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 158
  • Reliure : broché
  • Format : poche

INTRODUCTION

Edward W Said, L'orientalisme

Introduction
Repères
Problématiques
Outils

Pierre Bourdieu, Langage et pouvoir symbolique

Introduction
Repères
Problématiques
Outils

Daniel Arasse, Histoires de peintures

Introduction
Repères
Problématiques
Outils

Jean-Benoît Birck, professeur agrégé de Philosophie au CNED.

Jean-Michel Consil, professeur agrégé d'Histoire-Géographie en CPGE au lycée Corot de Savigny.

Florence Perrin, agrégée et docteur en Philosophie.

“Quand, moi, j’emploie un mot, déclara Humpty Dumpty d’un ton assez dédaigneux, il veut dire exactement ce qu’il me plaît qu’il veuille dire… ni plus ni moins. — La question est de savoir si vous pouvez obliger les mots à vouloir dire des choses différentes, répondit Alice — La question est de savoir qui sera le maître, un point c’est tout”.

Lewis Carroll, De l’autre côté du miroir (1864). L’interlocuteur d’Alice au pays des merveilles lui rappelle cette vérité brutale : les mots ne disposent pas d’une signification qui leur appartiendrait en propre. Celle-ci leur est imposée par l’usage dont les puissants ont décidé du sens. L’ouvrage proposé au concours (Langage et pouvoir symbolique, 2001) s’inscrit directement dans cette démarche puisqu’en rappelant que “droit” et “dire” sont étymologiquement associés, il dévoile le pouvoir symbolique que l’exercice du langage met à disposition, en particulier sa capacité à ordonner le monde.