L’Islam et les animaux Agrandir

L’Islam et les animaux

 Dirigé par Omero Marongiu-Perria.

Plus de détails

460655

9782350306551

11,37 €

Les animaux révélateurs de l’Islam comme religion d’amour.

L’Islam est souvent présenté comme une religion cruelle, à preuve le sanglant sacrifice du mouton pour la fête de l’Aïd. Religion de paix, l’Islam est au contraire soucieux du bien-être animal et accorde à celui-ci une place bien plus importante que de nombreuses autres pensées.

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 192
  • Reliure : broché
  • Format : poche

SOMMAIRE

PRÉFACE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

Éric Younes Geoffroy

INTRODUCTION : POUR UNE THÉOLOGIE ANIMALE MUSULMANE . . . . . 17

Omero Marongiu-Perria

LA PHILOSOPHIE ANIMALE ISLAMIQUE : QU’EST-CE QU’UN ANIMAL EN ISLAM ?

LA CONSCIENCE ANIMALE ET SES IMPLICATIONS DANS LE CORAN . . . 31

Omero Marongiu-Perria

Toute la création est dotée d’une conscience
Les animaux sont intelligents au même titre que les humains Il faut collaborer avec les animaux
et non plus les exploiter
Vers un nouveau paradigme de la conscience animale

LA PLACE DES ANIMAUX DANS LA THÉOLOGIE MUSULMANE . . . . . . . . 45

Le statut juridique de l’animal en islam
et le problème éthique qui en découle
résolution du problème éthique par les théologiens Les éléments à retenir en faveur de l’animal

LES CHIENS DANS LA CULTURE ISLAMIQUE DES PREMIERS TEMPS. . . . 55

Alan Mikhaïl

L’ÉTHIQUE ANIMALE ISLAMIQUE : DEVOIRS ET ENGAGEMENTS

APERÇUS PHILOSOPHIQUES ET RELIGIEUX
SUR LES RELATIONS ANIMAL
-HUMAIN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63

Al-Hafiz B. A. Masri

LE SACRIFICE DE L’AÏD EL-KÉBIR
N
EST PAS UNE OBLIGATION ISLAMIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77

Omero Marongiu-Perria

Comprendre le contexte originel du pèlerinage
Sacrifier un animal pour s’associer aux pèlerins durant l’Aïd

Il est possible de pratiquer les rites du pèlerinage
sans abattre d’animal
Il faut interroger le sens même du sacrifice

LA QUESTION DE LÉTOURDISSEMENT DES ANIMAUX . . . . . . . . . . . . . . 93

Al-Hafiz B. A. Masri

Desideratum final

DIEU ET LES DROITS NATURELS DES ANIMAUX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113

Mehran Banaei et Nadeem Haque

L’état de nature
Concurrence ou coopération ?
La source de tous les droits
une vision du monde avec des droits co-intégrés ?

LA PERSONNALITÉ JURIDIQUE DES ANIMAUX EN DROIT MUSULMAN . .. 129

Fatih Kamal

Ce qu’il faut entendre par charia
Égalité et fraternité juridique des espèces à l’aune de la charia

Personnalité technique et personnalité anthropomorphique

L’ÉTHIQUE ANIMALE ISLAMIQUE :
ÊTRE MUSULMAN ET VÉGÉTARIEN OU VÉGAN ?

S’ABSTENIR DE VIANDE EST PERMIS EN ISLAM . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143

Omero Marongiu-Perria

Certes, manger de la viande est licite...
... Mais aucun texte n’oblige à en consommer...
... Ni même à tuer un animal...
... et on peut parfaitement choisir d’être musulman végétarien

LIBÉRER LES ESCLAVES :
UNE THÉOLOGIE MUSULMANE DES DROITS DES ANIMAUX . . . . . . . . . 155

Ghazala Anwar

POUR NE PAS CONCLURE :
V
IVRE UNE VIE BONNEDANS UN PARADIGME VÉGÉTARIEN . . . . . . 175

Omero Marongiu-Perria

S’abstenir de consommer inutilement est préférable

Rompre avec l’hégémonisme humain

GLOSSAIRE DES TERMES ET NOTIONS UTILES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183

Termes d’éthique animale ou associés

Terminologie islamique


Omero Marongiu-Perria est docteur en Sociologie de l’université de Lille I, spécialiste de l’Islam français. Il est directeur scientifique d’ECLEE (European Center for Leadership & Entrepreneurship Education), institut d’innovation pédagogique. Intervenant régulier dans l’émission Islam sur France 2, il est aujourd’hui l’un des piliers du courant réformiste dans l’Islam de France. Il a publié En finir avec les idées fausses sur l’Islam et les musulmans (L’Atelier, 2017), Rouvrir les portes de l’Islam (Atlande, 2017) et Musulmans de France, la grande épreuve (l’Atelier, 2017).

Il a réuni une équipe prestigieuse internationale : Ghazala Anwar, professeure associée en études coraniques à la Faculté Starr King School for the Ministry de Berkeley ; Mehran Banaei préposé à l’application de la réglementation musulmane à Toronto au Canada; Fatih Kamal, conseiller à la cour d’appel de Taza (Maroc), Nadeem Haque, petit-fils de Al-Hafiz B. A. Masri (1914-1992), auteur de Animals in Islam, ouvrage de référence en matière de théologie animale islamique, dont des textes sont repris ici.

          D’un point de vue coranique, les animaux sont des êtres à part entière; ils forment des communautés à l’instar des communautés humaines et ils sont dotés d’une capacité de cognition leur permettant non seulement de communiquer entre eux, d’interagir avec le monde, mais également d’accéder au divin. Si les textes de l’islam présentent l’être humain comme l’aboutissement du “plan divin”, porteur de la responsabilité d’“administrer” le monde, ils lui enjoignent cependant explicitement de “fouler la terre” en respectant l’ensemble des êtres vivants et des choses avec lesquelles il interagit, animaux, végétaux et minéraux, car ils sont doués d’intelligence. Bien plus qu’un simple acte de civilité vis-à-vis de l’environnement, il s’agit d’une question métaphysique fondamentale. En effet, accorder au monde créé une “conscience”, au sens propre du terme, entraîne des effets directs pour les actes de l’homme ici-bas et dans l’au-delà, car celui-ci sera jugé par Dieu pour toute atteinte injustifiée à un quelconque élément de son environnement. Les textes de la tradition musulmane indiquent que les animaux,maq ccoutre le fait qu’ils vivent en communauté, sont dotés non seulement d’un langage spécifique mais aussi de capacités de cognition qui font défaut à l’être humain. Partant de là, c’est toute la notion de “supériorité” de l’être humain qu’il faut reconsidérer pour fonder un nouveau paradigme1 musulman du rapport aux animaux.

Deux entretiens avec Omero Marongiu-Perria à l'occasion de la sortie du livre, à lire dans Libération et dans La Vie. "Questions d'Islam" sur France culture y consacre également une de ses émissions, à retrouver ici.