search

Charlotte Lennox, The Female Quixote

19,91 €

par Rouhette Anne

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Traitant d’un des sujets 2024 des agrégations externe, interne et spéciale d’Anglais, cet ouvrage propose tout ce dont le candidat a besoin pour passer les épreuves.

Comme tous les Clefs-concours de littérature anglophone, l’ouvrage est structuré en quatre parties :

-Repères : le contexte historique et littéraire;
-Thématiques : comprendre les enjeux du programme;
-Perspectives : ouvertures pour des pistes de réflexion;
-Outils : pour retrouver rapidement une définition, une idée ou une référence.

Fiche technique

Référence
460921
ISBN
9782350309217
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
192
Reliure :
broché

PRÉAMBULE : CONSEILS PRATIQUES

Remarques sur la prononciation

Que faire des noms français ?

Conventions typographiques

Terminologie : romance et novel

L’anglais du XVIIIe siècle

INTRODUCTION : HISTOIRE ET HISTOIRE

REPÈRES : THE FEMALE QUIXOTE DANS SON CONTEXTE

LA PROSE FICTIONNELLE EN GRANDE-BRETAGNE AU MILIEU DU XVIIIE SIÈCLE

THE FEMALE QUIXOTE ET LEMPIRISME

LENNOX DANS SON CONTEXTE LITTÉRAIRE IMMÉDIAT

DON QUICHOTTE, THE FEMALE QUIXOTE ET LE ROMAN AU XVIIIE SIÈCLE

FEMMES ET HISTOIRE

ANALYSES THÉMATIQUES

DE LA PARODIE À LA SATIRE : POUR OU CONTRE LA ROMANCE ?

UNE PARODIE DE LA ROMANCE

“Plain English” et le langage de la romance

L’universel et le particulier

UNE SATIRE DE SON ÉPOQUE

The Female Quixote et la chronique scandaleuse

Entre le réel et l’idéal

Une satire sociale

LES FORMES DU COMIQUE DANS THE FEMALE QUIXOTE

MASCULIN / FÉMININ

CONTEXTUALISATION : LA QUESTION FÉMININE

UNE DOMINATION PATRIARCALE

IM)PUISSANCE FÉMININE

UN BROUILLAGE DES GENRES ?

GENRE ET GENDER

SYNTHÈSES ET PERSPECTIVES

LE MÊME ET LAUTRE

L’ORIGINAL ET LA COPIE

LA REPRODUCTION DU MÊME

LA NATURE FÉMININE” (ENCORE) : UNE MISE EN SCÈNE DU SOI

LIRE (DANS) THE FEMALE QUIXOTE
ARABELLA, LECTRICE IDÉALE ?

LIRE ARABELLA : TRANSPARENCE ET OPACITÉ

UN SENS EN QUESTION

OUTILS

EXEMPLE DE SUJET : L’ART ET LA NATURE

CONSEILS POUR INTRODUIRE UNE DISSERTATION

Premier élément : Amener le sujet

• Partir du contexte, littéraire ou non, dans lequel le roman a été

• Partir d’un résumé du roman ou mettre l’accent sur un élément

• Partir d’une citation

Deuxième élément : définir le ou les termes du sujet

Troisième élément : la problématisation et le plan

LA NATURE FÉMININE” (TOUJOURS) . . L’INNÉ ET LACQUIS

DISSIMULATION ET VÉRITÉ

CONSCIENCE OU INCONSCIENCE DE SOI

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE

SOURCES PRIMAIRES

SOURCES SECONDAIRES

GLOSSAIRE

Anne Rouhette est professeur de littérature britannique à l'Université Clermont Auvergne.

Comme les autres grands romanciers de son temps, Smollet reproche à la romance le caractère improbable de ses intrigues, des incidents qui émaillent celles-ci et des personnages qui les peuplent. Plus précisément, dans le contexte de cette préface, le terme fait référence aux romans de chevalerie comme Amadis de Gaule (1508), mais la même critique peut être adressée aux volumes si chers à Arabella, également connus en anglais sous le nom de romances: les œuvres écrites en France au XVIIe siècle par Mlle de Scudéry et par La Calprenède, appelées en français romans précieux ou romans héroïques. Le lien entre les deux types de romances est mis en évidence dans The Female Quixote lorsque sir George invente le personnage de “Cynecia”, princesse de Gaule, faisant ainsi allusion à Amadis de Gaule. Le point commun entre les deux types de prose fictionnelle tient à la part prépondérante qu’ils accordent à l’imagination, au détriment de tout souci de vraisemblance ou, pour employer un terme récurrent chez les romanciers de la période et présent dans la citation de Smollett, de probabilité. Pour eux, la romance est le royaume des chimères les plus folles et les plus absurdes, comme lorsque la persona* que s’invente sir George dans son métarécit* affirme avoir passé dix mois avec pour toute nourriture des soupirs et des larmes (“Sighs and Tears were all my Sustenance”, p. 272), ce qui suscite l’hilarité de tous – à l’exception d’Arabella.