search

Anonyme, Sir Gawain and the Green Knight

19,91 €

par Silec Tatjana et Justine Breton.

Quantité

  Livraison en lettre suivie

3€ en France métropolitaine et à l'international, 8€ dans les DOM-TOM

Traitant d’un des sujets 2024 des agrégations externe et spéciale d’Anglais, cet ouvrage propose tout ce dont le candidat a besoin pour passer les épreuves.

Comme tous les Clefs-concours de littérature anglophone, l’ouvrage est structuré en quatre parties :

-Repères : le contexte historique et littéraire;
-Thématiques : comprendre les enjeux du programme;
-Perspectives : ouvertures pour des pistes de réflexion;
-Outils : pour retrouver rapidement une définition, une idée ou une référence.

Fiche technique

Référence
460920
ISBN
9782350309200
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
288
Reliure :
broché

SOMMAIRE

INTRODUCTION

REPÈRES

L’ŒUVRE MÉDIÉVALE ET SA TRADUCTION

LE MANUSCRIT

Un écrin sans prétention

Le travail du scribe

La langue de Sir Gawain and the Green Knight

• Le dialecte des Midlands du Nord-Ouest
• Un dialecte qui comporte nombre de mots ayant disparu
• Le cas des emprunts non transparents à des dialectes français (VF ou AN)

LE POÈTE ET SON MILIEU

De l’anonymat et des frustrations qu’il engendre
(chez les chercheurs)

• Un homme du Nord

• Un clerc
Les paysages du Cheshire, source d’inspiration
pour le
Gawain-poet

• Le Nord, entre réel et imaginaire
• Un territoire inhospitalier mais bien connu du poète
• Sources possibles d’inspiration pour la Chapelle verte et pour Hautdesert

Techniques poétiques relatives au renouveau allitératif .

• La tradition allitérative en Angleterre
• Spécificités du vers long allitératif

LA TRADUCTION

Présentation de l’auteur et genèse de la traduction

Forces et faiblesses de la traduction

LE FILM

LEMENTS DE PRÉSENTATION 

Médiévisme et médiévalisme .

Fantasy et fantastique

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES . .
Fiche technique du film .
David Lowery et son parcours
À qui
The Green Knight s’adresse-t-il ?

STRUCTURATION ET FRAGMENTATION DU RÉCIT FILMIQUE
Prologue et introduction .
Déclenchement (retardé) de l’aventure .
Soi-même et les autres : apprentissage de la générosité

“Is this... really all there is?”

LES SOURCES DE SGGK ET THE GREEN KNIGHT
APERÇU GÉNÉRAL

Les sources littéraires de SGGK et The Green Knight .

• La Matière de Bretagne
• La littérature arthurienne française et anglo-normande
• Le conte populaire

Avant The Green Knight : tentatives cinématographiques

GROS PLAN SUR QUELQUES EMPRUNTS

Les deux visages de Gawain

• Le guerrier

• L’amant
Aux origines du Chevalier vert

• L’Homme vert
• L’Homme sauvage • Le Malin

Le Jeu de la Décapitation (“The Beheading Game”) 

Les origines troyennes de la Grande-Bretagne

ANALYSES THÉMATIQUES

SGGK ET LA TRADITION DU ROMANCE
LE ROMANCE ET LA PLACE DE LORALITÉ DANS LA LITTÉRATURE MÉDIÉVALE

Le texte au Moyen Âge est écrit pour être dit plutôt que lu ....

L’influence de la tradition orale sur la structure de SGGK

. LA LITTÉRATURE MÉDIÉVALE À LÉPREUVE DU GENRE .

Le romance, texte protéiforme . .

Formes prises par le récit en vers médiéval et place de SGGK parmi celles-ci SGGK : roman de chevalerie et roman courtois .

SGGK, THE GREEN KNIGHT ET LETHOS CHEVALERESQUE
TRE OU NE PAS ÊTRE CHEVALIER 

L’aventure comme réalisation de soi dans SGGK,
ou la progression impossible

The green knight : apparence et illusion chevaleresque

The Green Knight : mériter le statut de chevalier

LE TEMPS DE LAVENTURE

The Green Knight : Aiôn et temps cyclique

The Green Knight : prolepse et variantes de récits

LE MERVEILLEUX

. Rôle et définition du merveilleux médiéval ..

LE MONDE MÉDIÉVAL EN GÉNÉRAL, ET LE ROMANCE EN PARTICULIER :

The Green Knight : merveilleux cinématographique
Place du merveilleux dans le romance médiéval .

Merveilleux et sauvagerie .
Le Chevalier vert comme figure apparentée à Merlin .

Quand l’étrange se confond avec l’étranger

The Green Knight : un chevalier d’origine indienne .

SYMBOLISME ET NATURALISME

UN UNIVERS OÙ TOUT FAIT SYMBOLE 

Comprendre le symbolisme médiéval .
La création de symboles au Moyen Âge :
petit détour par l’étymologie
SGGK et le phénomène de la “résonance”

Symboles et emblèmes .
Les différents niveaux du symbolisme médiéval
Le cas du pentacle : un exemple de symbole accompagné de son interprétation

LES SYMBOLES ET LE “MODÈLEDU MONDE MÉDIÉVAL :

LEXEMPLE DES COULEURS .

Des “codes” de couleurs multiples

. Symbolique du rouge dans SGGK .

Symbolique du rouge dans The Green Knight Symbolique du vert dans SGGK .

Symbolique du vert dans The Green Knight . The Green Knight : un Moyen Âge désaturé 

La combinaison du vert et du jaune 

SYMBOLISME PROGRESSIFET SYMBOLISME SÉQUENTIEL” .

. IMPORTANCE DE LA SYMBOLIQUE DES NOMBRES DANS SGGK 

SGGK ET LA TRADITION COURTOISE
AUX ORIGINES DE LA COURTOISIE 

Un ensemble de valeurs difficile à définir simplement

Les (quasi-)synonymes de la courtoisie 

DE LIMPORTANCE CAPITALE DES BONNES MANIÈRES .

La courtoisie comme socle de l’éducation d’un homme
(ou d’une femme) de bien

SGGK et la littérature de type “miroir” (lat. “speculum”)

SGGK : un speculum à destination de la classe moyenne
tout autant que la noblesse ? .

Les problèmes posés par l’adaptation des romances arthuriens à un nouveau lectorat 

. The Green Knight : masculinité, héroïsme et crise identitaire .

Différents modèles de courtoisie ?

La courtoisie ou l’élégance des manières et des mœurs (elegantia morum)

LA DIMENSION MORALE DE LA COURTOISIE .

Quand extériorité et intériorité ne font qu’un 

Le paradoxe de la construction médiévale du soi dans SGGK .

Où tout s’avère, ici encore, affaire de proportions et de maîtrise

(en tout cas dans SGGK)

La faute de Gawain

SGGK, UN POÈME RELIGIEUX ?

Le parcours du chevalier revu à la lumière de la théologie médiévale

Le cheminement d’un miles Christi qui est aussi un mort en sursis

L’héroïsme comme force d’âme 

The Green Knight : du christianisme aux runes nordiques


L’AMOUR COURTOIS ET SA REMISE EN QUESTION

L’APPARITION DU FINAMOR AU MOYEN GE ET SON ARRIMAGE
À L
ÉTHIQUE COURTOISE

Place de la femme dans la société seigneuriale

et dans les romances : généralités 

SGGK : de la courtoisie due aux dames

SGGK ET LE FINAMOR .

Le fin’amor comme manifestation de la plutôt que féminine .

. Du romance à la romance

supériorité masculine

THE GREEN KNIGHT : GAWAIN ET LES PERSONNAGES FÉMININS,

OU COMMENT SORTIR DE LENFANCE .

THE GREEN KNIGHT : DU JEU AU PIÈGE .

PERSPECTIVES

SGGK : ŒUVRE OUVERTE OU ROMAN À CLEF(S) ?
SGGK : UNE FIN OUVERTE POUR UNE ŒUVRE TOTALE” ? . THE GREEN KNIGHT : EN QUÊTE DE SENS .

THE GREEN KNIGHT, ADAPTATION MÉDIÉVALE
GAWAIN ET SES DOUBLES CONTEMPORAINS 

DE LA DIFFICULTÉ DADAPTER SGGK .

THE GREEN KNIGHT, ŒUVRE DE FANTASY DÉCONSTRUITE . .

INTÉRIORITÉ ET CRÉATION DE SOI

LA QUESTION DE LINTÉRIORITÉ À LÉPOQUE DU SELFIE
ET DES RÉSEAUX SOCIAUX
: DE LA POSSIBILITÉ DE LINTIME À CELLE DE LINTÉRIORITÉ

LA THÉORIE DUN SOI QUI SE RÉSUME À LA SOMME
DE NOS
PERSONAE SOCIALES ET SGGK .

DOUBLES ET MIROIRS DANS SGGK ET THE GREEN KNIGHT

L’ÉNIGME DU DIVIN, DE SGGK THE GREEN KNIGHT
LE CHEVALIER VERT ET LA QUESTION DU DIVIN,
DE SGGK THE GREEN KNIGHT 

SGGK, The Green Knight et la possibilité du bonheur

La Nature, nouveau visage du divin dans The Green Knight ? LE RENARD COMME PASSEUR DANS SGGK ET THE GREEN KNIGHT

BIBLIOGRAPHIE

TEXTE(S) .

Éditions et traduction du poème

• Édition de référence
• Autres éditions et/ou traductions du poème • Manuscrit

Autres œuvres médiévales en relation avec SGGK

ou utiles pour son analyse

FILM 

TUDES CRITIQUES

Études générales sur la littérature médiévale ou certains de ses aspects

Études sur l’histoire du Moyen Âge :
culture, religion, politique

Études sur SGGK et le Gawain-poet

Études et documents relatifs à la traduction

de Simon Armitage

Études sur d’autres œuvres médiévales
en relation avec
SGGK 

 OUVRAGES UTILES POUR LA COMPRÉHENSION DU MOYEN-ANGLAIS

THE GREEN KNIGHT ET LE XXIe SIÈCLE

Études sur The Green Knight et l’œuvre de Lowery

Études sur le médiévalisme et la mise en perspective contemporaine

DICTIONNAIRES ET ENCYCLOPÉDIES 

Silec Tatjana est maître de conférences en études médiévales anglaises à Sorbonne Université et directrice adjointe du CEMA.

Justine Breton est maître de conférences à l'Université de Reims Champagne-Ardenne.

L’œuvre médiévale au programme de l’agrégation externe d’anglais (session 2024) cette année, intitulée Sir Gawain and the Green Knight (le titre est postérieur au texte de plusieurs centaines d’années), est un chef-d’œuvre de la littérature anglaise; pour bon nombre de lecteurs, spécialistes ou non, il s’agirait même du meilleur texte que la période médiévale anglaise ait produit. C’est un poème qui, malgré sa petite taille (un peu plus de 2 500 vers) est extrêmement riche, ce qui explique la somme véritablement astronomique d’articles spécialisés qui lui ont été consacrés, et qui continuent à être écrits chaque année. Il n’y a guère que les Canterbury Tales de Chaucer qui puissent rivaliser avec lui à cet égard. Et pourtant, contrairement aux Contes de Cantorbéry, dont la postérité s’explique non seulement par la qualité de l’œuvre, mais aussi par le nombre de manuscrits dans lesquels celle-ci a été consignée du temps de son auteur et par la suite, le texte de SGGK nous est parvenu dans un seul et unique manuscrit, le Cotton Nero A.x., un manuscrit sans caractéristiques particulières (si ce n’est la présence d’illustrations en pleine page), lequel comporte également, outre deux homélies versifiées, un autre magnifique joyau de la littérature médiévale: Pearl. Si seul SGGK est au programme de l’agrégation d’anglais, il ne faudra donc pas s’étonner que référence soit faite, çà et là dans le présent ouvrage, aux autres textes du manuscrit. En effet, la brièveté de l’œuvre, l’anonymat de son auteur, le nombre de niveaux de lecture possibles (fait rare pour un texte médiéval), l’obscurité de certains passages, font qu’il est presque impensable d’étudier SGGK sans aller de temps à autre chercher dans les autres textes attribués au Gawain-poet (nous gardons la manière dont il est le plus souvent appelé en anglais plutôt que de recourir à une traduction française de type “le poète de Gauvain”, puisque nous étudions l’œuvre en anglais) de quoi nourrir la réflexion. Cela ne signifie évidemment pas que l’on attende des agrégatifs qu’ils aient lu lesdits textes, mais il est bon qu’ils en connaissent l’existence, et, si possible, les thèmes principaux, ce que l’on pourra faire, entre autres, en allant feuilleter la traduction en prose de ces poèmes dans l’ouvrage de ANDREW et WALDRON [2014].