Réussir le Capes de Lettres - Épreuve orale d'analyse d'une situation professionnelle - Agrandir

Réussir le Capes de Lettres - Épreuve orale d'analyse d'une situation professionnelle - option FLE

Option français langue étrangère et français langue seconde

Par Claire Vadel

Plus de détails

460571

9782350305714

18,01 €

Clefs-Concours

S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier à l'agrégation et au Capes, Clefs-Concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche. 
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-Concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.

Clefs-Concours Lettres - Méthodologie

Tous les titres sont organisés autour d'un objectif commun :

  • comprendre les enjeux de l'épreuve,
  • apprendre à raisonner face au sujet,
  • développer une méthode de travail efficace,
  • maîtriser les savoirs et les compétences requis,
  • disposer de fiches pratiques,
  • s'entraîner à partir d'exemples et de contre-exemples,
  • au-delà du concours, améliorer son propre enseignement.

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 224
  • Reliure : broché
  • Format : poche

Sommaire

INTRODUCTION    13

Une épreuve FLES, pourquoi ?     13

Une épreuve qui n’est pas réservée à des spécialistes de FLES         14

Les débouchés du CAPES option FLES    14

Spécificités didactiques du FLES  15

Le français, une langue, différents statuts     16

Les statuts du français     16

Quelques chiffres sur l’enseignement du français    17

Le français à l’échelle mondiale          17

Une épreuve qui reste avant tout une épreuve orale 18

LES ENJEUX DE L’ÉPREUVE

Présentation de l’épreuve           21

Une épreuve ancrée dans les réalités du métier d’enseignant

dans le secondaire 21

L’ASP FLES, une appellation un peu “trompeuse”      22

Description de l’épreuve ASP option FLES       22

Les modalités de l’épreuve          22

La réunion préliminaire    22

Modalités pratiques générales de l’épreuve ASP FLES       23

Modalités pratiques du temps de préparation 24

Le déroulement détaillé de l’épreuve orale  26

L’exposé du candidat         26

L’entretien avec le jury    26

Quelques chiffres  28

Admissibles et admis par options

aux sessions 2017-2018       28

Analyse de ces données    30

Typologie des sujets          31

La composition des dossiers         31

Les deux grands types de sujet : attendus et traitement didactique           32

Sujet où la thématique, en relation directe avec le texte théorique, est commune à tous les documents     32

Sujet où chaque document semble porter sur une thématique propre et n’entretient pas, à première vue,

de lien direct avec le texte théorique   32

Remaniements et inflexions pour la session 2019        34

Les notions soumises aux candidats       34

Fin des sujets avec annexe depuis 2017   34

Clarification du contexte d’enseignement pour la session 2019     34

Nature des documents       35

Nature des documents composant le dossier   35

Le texte théorique  35

Le texte littéraire  36

Quels textes ?          37

Comment faire si le texte est trop long ?           38

Le texte littéraire, support privilégié pour l’apprentissage

de la langue française     38

Les autres documents        39

Les documents authentiques       39

Les extraits de manuels et de méthodes 40

Les documents artistiques            40

Les attentes du jury           41

Attentes relatives aux connaissances institutionnelles      41

Attentes relatives à la spécificité du contexte FLES  42

Les écueils à éviter 43

“Plaquage” de séquence type et propos vague           43

Mauvaise gestion du temps d’exposé      44

Texte littéraire et compréhension de texte : un accès au sens pas suffisamment questionné    44

Absence de prise en compte de l’hétérogénéité du groupe classe   46

Manque de prise en compte de l’interculturalité      46

Manque de formation grammaticale des candidats   47

ÉLÉMENTS GÉNÉRAUX DE PÉDAGOGIE ET DE DIDACTIQUE

Introduction           51

Élève versus apprenant ?  51

Les différentes acceptions du mot français

dans le système scolaire   52

Cadre institutionnel de l’enseignement du français

comme discipline dans les établissements du secondaire      53

Au collège  54

Les programmes de français (FLM) au collège          54

Cycle 3 (CM1-CM2-6e)      55

Classes de 6e           56

Cycle 4 (5e, 4e, 3e)   56

Histoire des arts et éducation aux médias         57

Compétences travaillées  58

Epi, décloisonnement et interdisciplinarité     58

Le nouveau brevet (DNB) 59

Le certificat de formation générale (CFG)      59

Au lycée       60

Les programmes de français (FLM) au lycée   60

Classes de seconde 61

Classes de 1re         61

Élargissements interdisciplinaires au lycée    62

Les nouvelles modalités de l’épreuve anticipée de français

(EAF) 63

À l’oral       63

À l’écrit       63

La réforme du lycée et le nouveau baccalauréat     64

En classe de seconde         64

En classe de 1re      64

En classe de terminale      65

La lecture d’images           66

La lecture d’images fixes  66

La BD ou le roman graphique     67

La lecture d’images mobiles        67

Captation de pièce de théâtre      68

Extrait de film ou de documentaire        68

Construire une séquence pédagogique 70

Qu’est-ce qu’une séquence ?        70

En FLM         70

En FLES         70

La séquence à l’oral d’ASP FLES           71

Des objectifs linguistiques et grammaticaux…           72

… Articulés à des objectifs culturels   72

… Pour une séquence cohérente, progressive et bien articulée      73

Les différents types d’évaluation          74

La scolarisation des élèves allophones

dans le système scolaire français          76

Le cadre institutionnel     76

Qui sont les élèves allophones ?            76

Pourquoi une institutionnalisation de l’enseignement FLS

dans les établissements du secondaire en situation homoglotte ?  78

Qu’est-ce qu’enseigner le FLS en UPE2A ?       79

Évaluer en UPE2A : l’évaluation positive        80

Pourquoi est-il indispensable d’évaluer les compétences scolaires, linguistiques et langagières en UPE2A ?      82

Les UPE2A    82

Les UPE2A, lieu d’un changement de perspective pédagogique      85

Qui est en charge de l’UPE2A ?   85

Comment se prépare l’inclusion ?           86

Après l’UPE2A, une transition possible

grâce aux “projets passerelles” et aux suivis linguistiques  87

Prolongements pédagogiques propres à l’enseignement

en UPE2A      89

Rendre l’UPE2A visible au sein de l’établissement    89

TICE, TUIC et UPE2A         89

Définitions et enjeux          89

Développer les compétences en langue des élèves    90

Différenciation et tutorats         91

FLE ou FLS ? 92

Le FLE           92

Quelques chiffres  92

Le FLE : enseigner le français comme une langue étrangère           93

Le FLS           94

FLS et EANA            94

Les visées du FLS en contexte homoglotte        94

FLE, FLS et FLM : des différences d’enjeux didactiques

et pédagogiques      95

FLES et démarche d’apprentissage spécifique  95

Erreur et statut de l’erreur        96

Des enjeux d’apprentissage différents en FLES et en FLM    97

Le CECRL, un référentiel commun         98

Une évaluation par compétences           99

Un point sur le DELF         100

Quel intérêt à passer le DELF ?   100

Modalités du DELF           100

FICHES NOTIONNELLES

Le contexte  103

Le statut de la langue      103

Éléments didactiques        104

Didactique et didactique des langues   104

Qu’appelle-t-on didactique des langues ?       104

Les différents niveaux d’analyse en didactique des langues          106

Les problématiques actuelles de la didactique des langues          107

Le concept de langue-culture    109

Les pédagogies du FLES    111

Repenser le rapport à l’erreur : la pédagogie de l’erreur  111

La pédagogie inversée       112

La pédagogie différenciée en UPE2A     113

Un rapport au temps spécifique au contexte FLS en UPE2A  115

Les méthodes d’enseignement d’une langue étrangère

et seconde    115

La méthode traditionnelle          116

La méthode directe            116

La méthode active  116

La méthode audiovisuelle           116

L’approche par documents authentiques         117

L’enseignement fonctionnel        117

L’approche communicative           117

Enseigner le FLS     117

Les objectifs de l’enseignement FLS       118

Des objectifs sociaux         118

De la méthode communicative à l’approche actionnelle     119

Les différents apprentissages en FLS     120

L’apprentissage en immersion      120

L’apprentissage guidé       120

En UPE2A, un apprentissage combiné    120

Culture et interculturalité en contexte FLES            121

Pourquoi la reconnaissance des identités culturelles et linguistiques des élèves est-elle si importante ? 121

Qu’appelle-t-on “l’approche plurielle” en FLES ?    122

La place de la culture dans un cours en contexte FLES       124

Le plurilinguisme   125

Transferts et interlangue           126

La francophonie     128

Qu’englobe le terme francophonie ?     128

L’Organisation Internationale de la Francophonie 128

Des langues “français” et non une langue “français” :

quelles réalités linguistiques derrière cette appellation ?            128

Les différentes situations de francophonie :

pourquoi parler français ?          129

On naît dans une famille où l’on (se) parle en français :

les “francophones de naissance”           129

On naît dans un environnement où le français,

sans être langue première, est langue officielle

(ou une des langues officielles) et est enseigné

comme une langue seconde : FLS et francophonie      130

On choisit d’apprendre le français dans un pays où il est enseigné comme une langue étrangère : FLE et francophonie            131

Comment recenser le nombre de francophones ?        132

La représentation des langues   133

Une question interculturelle    133

Différentes catégories de représentation        134

 

 

MÉTHODOLOGIE DE L’ÉPREUVE

Mise au point terminologique     139

Contextes et situations     139

Distinction FLE/FLS           139

Situation homoglotte et hétéroglotte  140

Enjeux didactiques et pédagogiques du choix du contexte

et des situations      141

Le niveau du CECRL           142

La didactisation du sujet  143

L’étude de la langue (le fait de langue)          144

L’étude de la grammaire   144

L’étude du lexique 147

Enjeux de la séance de langue    148

La définition des objectifs 149

La tâche à réaliser            150

Les activités 151

Qu’est-ce qu’une activité ?           151

Les exercices           151

Travail collaboratif ou collectif ?      152

Activités et exercices à l’oral ASP FLES           152

L’articulation des compétences en FLES          154

La séance développée       155

La préparation de l’oral (3 h)    156

Le cadrage de l’exposé     158

Introduction           158

Phrase d’accroche 159

Analyse des documents + problématisation de la séquence           160

Présentation de votre séquence

(à laquelle vous aurez donné un nom)  161

Une séance d’évaluation 161

Présentation de la séance développée (si rejetée en fin d’exposé,

sinon au cours de l’exposé de vos séances)       162

Conclusion  164

Reprise des axes de votre développement         164

Réponse apportée à la problématique   164

Ouverture    165

 

 

UN SUJET TRAITÉ

Analyse d’une situation professionnelle,

“français langue étrangère, français langue seconde”      169

DEUX SÉQUENCES UPE2A

COLLÈGE NIVEAU A1 À B1

Séquence 1 : Pâques et l’arrivée du printemps  197

Séquence 2 : séquence interdisciplinaire FLS - 

sciences : les aliments        204

CONCLUSION GÉNÉRALE           211

BIBLIOGRAPHIE    213

GLOSSAIRE  215

L’auteur

Claire Vadel, agrégée de Lettres modernes, est titulaire d’un master en Littérature comparée, d’un DU en didactique des Langues et d’une certification FLS. Professeure de Lettres et interrogatrice en CPGE au lycée Paul Valéry à Paris, elle a été responsable de suivis linguistiques et d’ateliers de remédiation pour élèves allophones.
Chargée de cours à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris III depuis 2014, elle est également chargée de cours à l’IUT de Paris en expression-communication et en développement des compétences relationnelles.
Jury de concours (épreuves écrites de français du Concours Banque PT et du CRPE dans l’académie de Paris), elle est aussi jury FLE dans le cadre du DU FLAVIC de l’IUT de Paris.

Une épreuve FLES, pourquoi ?

Comme le constatait Valérie Spaëth dans le Rapport de Jury inaugural de 2014 de l’épreuve d’Analyse d’une situation professionnelle option français langue étrangère et seconde, “l’entrée de la discipline FLES dans le CAPES de Lettres” témoigne d’une “prise en compte de la question de l’altérité linguistique et culturelle” que l’on trouve dans les classes du secondaire. “Inscrite dans une tradition universitaire” depuis 1980 (création d’une maîtrise FLE), cette discipline prend ainsi particulièrement en considération la réalité de l’enseignement d’un professeur de Lettres dans le secondaire. Le nombre d’élèves allophones* est, en effet, en constante augmentation. Selon la note d’information de juin 2018, 60 700 élèves allophones ont été scolarisés au cours de l’année 2016-2017 (29 700 élèves allophones en écoles élémentaires, 24 600 en collège et 6 400 en lycée) sans compter les élèves en attente d’affectation. De fait, tout professeur de Lettres en charge d’une classe (qu’elle inclue ou non des élèves allophones) sera amené à adapter sa pédagogie en vue de gérer au mieux l’hétérogénéité de son public scolaire. C’est ainsi tant à une réflexion sur l’inclusion scolaire qu’à un retour sur des pratiques et compétences professionnelles nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques de ces “élèves venus d’ailleurs”, comme les appelle Cécile Goï (Des élèves venus d’ailleurs, Paris : Canopé-CNDP, 2015), qu’invite l’épreuve orale ASP FLES. Cette épreuve – comme le rappelle le Rapport 2018 – tire ainsi “sa spécificité d’un contexte précis, celui de l’enseignement du second degré dans des établissements français ou sous contrat avec l’État français”.

Une épreuve qui n’est pas réservée à des spécialistes de FLES

Ce ne sont donc pas des séquences (v. Construire une séquence) de spécialistes que le jury s’attend à écouter (v. Les attentes du jury) mais bien des séquences conçues par des étudiants se projetant comme enseignants de Lettres et, dans ce cadre, soucieux à la fois de prendre en compte l’hétérogénéité prévisible d’une classe du secondaire et aussi d’apporter des réponses didactiques et pédagogiques à des élèves en apprentissage* de la langue française (qui n’est pas leur langue maternelle*) quel que soit le niveau de maîtrise de cette langue. Qu’il s’agisse d’un élève débutant, en voie d’acquisition* de la langue française ou encore d’un élève de niveau déjà avancé du fait d’un contexte favorisant le plurilinguisme (v. Le plurilinguisme), il aura des besoins spécifiques que le professeur de Lettres ne saurait ignorer. Le jury étant conscient que seul un petit nombre des candidats ont suivi un parcours FLES au cours de leur cursus universitaire et que l’épreuve ASP FLES est relativement “nouvelle”, il attend avant tout des candidats futurs professeurs de français qu’ils témoignent d’une curiosité et d’une aptitude à réfléchir aux stratégies* pédagogiques à mettre en place pour répondre aux besoins d’un public spécifique dans un contexte donné. L’épreuve s’adresse à des candidats soucieux de réfléchir à leur propre langue et aux enjeux didactiques et pédagogiques de l’enseignement du français.