Beckett Agrandir

Beckett

En attendant Godot

Oh les beaux jours

 

Par Jean-Claude Larrat, Stéphane Bikialo, Catherine Rannoux et Caroline Jacques.

Plus de détails

460117

9782350301174

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Simone de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée

    Simone de...


    Laetitia Hanin et Laure Himy-Pieri

  • Blaise Cendrars, L'Homme foudroyé

    Blaise...


    Par Claude Leroy et Sylvain Dournel

  • Les Complaintes de Jules Laforgue

    Les...


    Ont contribué Henri Scepi et Jean-Phillipe...

Clefs-concours
S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs-concours offre une synhtèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.
 
Clefs concours Lettres
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire.
- les grandes “problématiques”, indispensables à la compréhension des enjeux de l'œuvre.
- le “travail du texte” consacré aux questions de langue, de stylistique et de grammaire.
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.
  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 256

REPÈRES

Jalon biographiques
Vers le Nobel
Beckett et son oeuvre : un ethos de l'échec ?

PROBLÉMATIQUES

Ruptures
Parodie, dérision et au delà
Beckett et la littérature
La théâtralité
L'espace-temps
Les objets
Le langage
Les identités

LE TRAVAIL DU TEXTE

Présentation des épreuves et remarques sur le "porgramme restreint" de l'Épreuve de français moderne
Morphosyntaxe
Lexique
Stylistique
Bibliographie




Jean-Claude Larrat, agrégé de Lettres classiques, ancien élève de l'ENS (Ulm), est professeur à l'université de Caen Basse-Normandie.

Stéphane Bikialo, agrégé de Lettres modernes, est maître de conférences à l'université de Poitiers où il enseigne la linguistique française et la stylistique du XVIIIe au XXe siècle.

Catherine Rannoux, agrégée de Lettres modernes, est professeur de langue française et stylistique à l'université de Reims.

Caroline Jacques, agrégée de Grammaire, est ancienne élève de l'ENS (Ulm).

"C’est En attendant Godot qui, en 1953, a brusquement rendu Beckett célèbre. Très vite, les travaux critiques se sont multipliés et, avec eux, diverses tentatives de classification. Sous le patronage des Éditions de Minuit, Beckett fut, un temps, associé à la nébuleuse du Nouveau Roman. Ionesco, quant à lui, n’hésita pas à le ranger à ses côtés en en faisant un représentant de ce théâtre d’avant-garde dont il se voulait le théoricien. À la faveur des notions d’absurdité et d’incommunicabilité, enfin, Beckett a pu passer pour un héritier direct du Camus de L’Étranger et de Caligula, ou du Sartre de Huis clos et des Séquestrés d’Altona. Mais la critique contemporaine considère comme révolue cette première phase de la réception de l’œuvre. Elle reconnaît pleinement aujourd’hui la singularité de ce regard impitoyable lancé sur l’universel besoin de fiction. Le débat oppose plutôt désormais les partisans d’une lecture optimiste ou vitaliste de Beckett et ceux d’une lecture se refusant à oublier la radicalité du désespoir qui constitue l’origine paradoxale de l’œuvre."