La force de vivre – Méthode et exercices Agrandir

La force de vivre – Méthode et exercices

Hugo, Les Contemplations ; Nietzsche, Le Gai Savoir ; Alexievitch, La Supplication

par Laurence Lacroix, Julien Bouvier et Ludovic Léger

Plus de détails

460672

9782350306728

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Clefs concours Français-Philo
- des repères : une dose de culture générale pour bien comprendre la question.
- les œuvres : introduites, expliquées et analysées.
- le thème à travers les œuvres : les clefs de vos dissertations.
- des outils pour :
    • resituer (chronologies),
    • parcourir (résumés des œuvres),
    • se rappeler (points sur les personnages, lieux et références),
    • comprendre (définition des notions),
    • restituer (recueil de citations classées).

Votre ouvrage
    • toutes les connaissances nécessaires,
    • plusieurs niveaux de lecture possible,
    • des fiches déjà annotées,
    • un système de renvois très performant,
    • une information facile à trouver.

  • Hauteur : 21 cm
  • Largeur : 15 cm
  • Nombre de pages : 250
  • Reliure : broché

INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11

COMPRENDRE : DES CLEFS POUR LES ÉPREUVES DES CONCOURS . . . .13


    LE RÉSUMÉ

COMPRENDRE : DES CLEFS POUR LA MÉTHODE DU RÉSUMÉ

LES ENJEUX DU RÉSUMÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19
Un exercice de synthèse et de reformulation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19
Le résumé doit être fidèle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .21
Qu’appelle-t-on la reformulation ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22

LE RÉSUMÉ PAS À PAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23
La rédaction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24
Quelques exemples pour clarifier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .25
Comment compter les mots ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .27

FOIRE AUX QUESTIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29

BOÎTE À OUTILS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .30

PRATIQUER : DES CLEFS POUR S’ENTRAÎNER AU RÉSUMÉ

TRAVAIL DIRIGÉ 1 :
RÉSUMÉ D’UN TEXTE DE F. LEICHTER-FLACK :
DONNER DU SENS AUX CATASTROPHES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .31

SUJETS DE DISSERTATIONS POSSIBLES, ASSOCIÉS AU RÉSUMÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .35

LA CONSIGNE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .36

LES CRITÈRES D’ÉVALUATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .36

L’ANALYSE DU TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37
Exercice 1 : lire et surligner le texte, prendre en compte l’énonciation . . . . . . . . . .37
Exercice 2 : établir le schéma argumentatif et la thèse du texte . . . . . . . . . . . . . . . .43
Exercice 3 : rédiger le résumé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .45
Exercice 4 : comment placer les mots de liaison ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .46
Exercice 5 : choisir les mots de liaison . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .47
Exercice 6 : compter les mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48
Exercice 7 : résumé format CCINP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49

TRAVAIL DIRIGÉ 2 :
RÉSUMÉ D’UN TEXTE DE M. WATTHEE-DELMOTTE :
DEUILS, QUE PEUT LA LITTÉRATURE ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .51

SUJET DE DISSERTATION POSSIBLE, ASSOCIÉ AU RÉSUMÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .55
Exercice 1 : comprendre le texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .56
Exercice 2 : surligner le texte et encadrer la thèse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .58
Exercice 3 : établir le schéma argumentatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .59
Exercice 4 : rédiger une première version, puis la rectifier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60
Exercice 5 : évaluer son travail en se posant les bonnes questions . . . . . . . . . . . . . .62
Exercice 6 : réduire un résumé au format demandé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .62
Exercice 7 : allonger un résumé au format demandé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .63
Exercice 8 : résumé format ATS et CCINP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .64

TRAVAIL DIRIGÉ 3 :
RÉSUMÉ D’UN TEXTE DE F. FLAHAULT :
LA FORCE DE VIVRE COMME TRANSMISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65

SUJETS DE DISSERTATIONS POSSIBLES, ASSOCIÉS AU RÉSUMÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .71

L’ANALYSE DU TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .71
Exercice 1 : découvrir et comprendre le texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .72
Exercice 2 : définir la thèse du texte et la position de l’auteur . . . . . . . . . . . . . . . . .78
Exercice 3 : établir le schéma argumentatif du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .79
Exercice 4 : distinguer l’essentiel de l’accessoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .83
LA RÉDACTION DU RÉSUMÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .84
Exercice 5 : travailler sur des synonymes et équivalents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .84
Exercice 6 : produire une première version . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .88
L’évaluation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .89
Exercice 7 : évaluer une copie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .89
Exercice 8 : évaluer sa propre copie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .95
PROPOSITIONS DE CORRIGÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .95
Exercice 9 : réduire un résumé trop long . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .95
Exercice 10 : ajuster un résumé trop court . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .97

TRAVAIL DIRIGÉ 4 :
RÉSUMÉ D’UN TEXTE DE G. GUSDORF :
LA VERTU DE FORCE COMME MAÎTRISE DE SOI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .99

SUJETS DE DISSERTATIONS POSSIBLES, ASSOCIÉS AU RÉSUMÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104
Exercice 1 : lire et surligner le texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104
Exercice 2 : rechercher la thèse du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104
Exercice 3 : établir le schéma argumentatif du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .105
Exercice 4 : résumé format Centrale-Supélec ou PT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .106
Exercice 5 : rectifier les défauts et déséquilibres d’un résumé . . . . . . . . . . . . . . . .107


    LA DISSERTATION

COMPRENDRE : DES CLEFS POUR LA MÉTHODE DE LA DISSERTATION

LES QUALITÉS DEMANDÉES DANS LES RAPPORTS DE CONCOURS . . . . . . . . . . . . . . . . . .112
Les connaissances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .112
Une réflexion personnelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .113
Une réflexion ordonnée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .114
Une expression correcte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .114

LA DISSERTATION PAS À PAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .114
Analyse du sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .114
La problématique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .116
Le plan détaillé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .116
L’introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .119
Recherche des “matériaux” du développement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .120
Les citations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .122
La rédaction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .122
La conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .123

FOIRE AUX QUESTIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .125

BOÎTE À OUTILS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .129

PRATIQUER : DES CLEFS POUR S’ENTRAÎNER À LA DISSERTATION
TRAVAIL DIRIGÉ 1 : DISSERTATION SUR UNE CITATION DE G. GUSDORF :

LA FORCE COMME VERTU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .131

EXEMPLE DE SUJET LONG . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .131
Exercice 1 : comprendre la signification du sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .132
Exercice 2 : analyser la formule associée à la citation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .134
Exercice 3 : problématiser le sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .134
Exercice 4 : établir un plan au brouillon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .136
Exercice 5 : chercher une accroche pour l’introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .137
Exercice 6 : rédiger l’introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .141
Exercice 7 : rédiger la conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .143
TRAVAIL DIRIGÉ 2 : DISSERTATION SUR UNE CITATION DE F. LEICHTER-FLACK :
DONNER SENS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .147
Exercice 1 : comprendre la signification du sujet et le problématiser . . . . . . . . . . .147
Exercice 2 : explorer le sujet à la lumière des oeuvres au programme . . . . . . . . . . .151
Exercice 3 : établir un plan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .169
PROPOSITION DE PLAN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .171

TRAVAIL DIRIGÉ 3 : DISSERTATION SUR UNE CITATION DE GOETHE,
“L’ARBRE DE LA VIE” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .174
Exercice 1 : Comprendre la signification du sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .174
Exercice 2 : Reformuler le sujet et problématiser . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .177
Exercice 3 : Établir un plan au brouillon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .178

CORRIGÉ GLOBAL : DISSERTATION ENTIÈREMENT RÉDIGÉE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .180

TRAVAIL DIRIGÉ 4 : DISSERTATION SUR UNE CITATION DE SCHOPENHAUER,
LE “VOULOIR VIVRE” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .195
Exercice 1 : comprendre la signification du sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .195
Exercice 2 : reformuler le sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .198
Exercice 3 : problématiser un sujet, choisir entre plusieurs problématisations . . . .198
Exercice 4 : Établir un plan au brouillon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .201

CORRIGÉ GLOBAL : INTRODUCTION ET CONCLUSION RÉDIGÉES, PLAN DÉTAILLÉ . . . . . .204


    OUTILS :
DES CLEFS POUR VOTRE RÉUSSITE EN FICHES RÉCAPITULATIVES

LES CLEFS DES ÉCRITS :
LA MÉTHODE DU RÉSUMÉ - FICHE RÉCAPITULATIVE - . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .213

LES CLEFS DES ÉCRITS :
LA MÉTHODE DE LA DISSERTATION - FICHE RÉCAPITULATIVE - . . . . . . . . . . .216

LES CLEFS DES ÉCRITS :
LES MOTS DE LIAISON SOUS FORME DE TABLEAU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .219

LES CLEFS DES ÉCRITS :
INTERROGATION DIRECTE ET INDIRECTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .220
Exercice d’entraînement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .221

LES CLEFS DES ÉCRITS :
MÉMO D’ORTHOGRAPHE À RELIRE RÉGULIÈREMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .223

LES CLEFS DES ÉCRITS :
ENRICHIR SON VOCABULAIRE SUR LA FORCE DE VIVRE . . . . . . . . . . . . . . . . . .229
Les mots de la vie et de la santé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .230
Les mots des affects . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .234
Les mots des catastrophes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .235
Les mots des maux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .236
Les mots du dégoût de la vie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .238
Les mots de la mort . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .240
Les mots de la réparation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .241

LES CLEFS DES ÉCRITS :
ENRICHIR SES DISSERTATIONS PAR DES CITATIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .244
Quelques règles POUR CITER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .244
Citations classées par thèmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .246

Laurence Lacroix est agrégée de Lettres modernes ; elle enseigne en CPGE à Grenoble.

Julien Bouvier est agrégé et docteur en Philosophie ; il enseigne en CPGE à Échirolles.

Ludovic Léger est agrégé de Lettres modernes ; il enseigne en CPGE à Argonnay.

     Les connaissances

On attend du candidat une bonne connaissance du thème et des oeuvres au
programme.

La dissertation doit renvoyer explicitement, du début à la fin du développement,
à ces oeuvres. Elles doivent être mentionnées et exploitées à chaque étape,
pour soutenir le raisonnement, et pas seulement une ou deux oeuvres sur les trois
(sauf pour les Spé ATS qui n’étudient que deux des trois oeuvres, c’est-à-dire,
cette année, Nietzsche et S. Alexievitch – mais pourront se référer à Hugo,
à condition que cela ne soit pas superficiel et enrichisse réellement la réflexion).

Les oeuvres devront être convoquées de façon analytique (en tant que support de
réflexion) et non descriptive ou narrative. Ce serait alors de la paraphrase. Il s’agit
de confronter les oeuvres entre elles, de les faire jouer entre elles – y compris dans
leurs contradictions, et non de les énumérer comme dans une liste sans intérêt
argumentatif ou philosophique.

  • Mais l’essentiel de notre critique portera sur l’usage des oeuvres.
Ces dernières ne sont pas censées simplement illustrer un argument
mais permettre de le développer dans et par l’analyse de références
précises aux unes et aux autres. Elles ne sauraient donc être utilisées
comme des sources d’arguments d’autorité. (Rapport de jury CCINP
de 2016)

   • Encore fallait-il, pour parvenir à cette qualité de réflexion, pouvoir
s’appuyer sur une vraie familiarité avec les oeuvres et en conduire les
analyses avec bon sens. […] Même si la plupart de nos candidats se
révèlent capables de résumer les textes […], très peu vont jusqu’à les
citer correctement, a en évoquer des passages originaux et en rapport
évident avec les arguments qu’on veut leur faire soutenir. (Rapport du
jury de Centrale 2019)

Si – et seulement si – le candidat sait qu’il a déjà exploité à bon escient les oeuvres
du programme, il pourra aussi mobiliser des connaissances plus larges et/ou plus
personnelles, sans pour autant se complaire dans un étalage exagéré de références
livresques ou dans un assemblage peu ordonné et peu hiérarchisé de souvenirs
personnels (films, séries, oeuvres d’art, faits historiques, etc.).