La parole
search
  • La parole

La parole

9,48 €

Platon, Phèdre

Marivaux, Les Fausses Confidences

Verlaine, Romances sans paroles

Par Amélie Calderone, Nicholas Manning, François Thomas, Marine Wisniewski

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Clefs concours Français-Philo
- des repères : une dose de culture générale pour bien comprendre la question.
- les œuvres : introduites, expliquées et analysées.
- le thème à travers les œuvres : les clefs de vos dissertations.
- des outils pour :
    • resituer (chronologies),
    • parcourir (résumés des œuvres),
    • se rappeler (points sur les personnages, lieux et références),
    • comprendre (définition des notions),
    • restituer (recueil de citations classées).

Votre ouvrage
    • toutes les connaissances nécessaires,
    • plusieurs niveaux de lecture possible,
    • des fiches déjà annotées,
    • un système de renvois très performant,
    • une information facile à trouver.

Fiche technique

Référence
460204
ISBN
9782350302041
Hauteur :
17,8
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
256

AVANT-PROPOS

INTRODUCTION

REPÈRES

LES OEUVRES

Platon, Phèdre
Marivaux, Les fausses confidences (1737)
Paul Verlaine, Romances sans paroles (1874)

UN THÈME À TRAVERS TROIS OEUVRES

OUTILS

Resituer
Parcourir
Se rappeller
Comprendre
Restituer

Amélie Calderone est agrégée de Lettres Modernes et doctorante à l'université Lyon 2.

Nicholas Manning, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure (Ulm) est maître de conférences à l'université Paris-IV Sorbonne.

François Thomas est ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure (Ulm) et agrégé de Philosophie.

Marine Wisniewski est ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure (Lyon)et agrégée de Lettres Modernes.

Dans une cérémonie de mariage, les époux sont considérés comme mariés après qu'ils ont prononcé une parole singulière. Cette parole ne nomme rien : elle ne décrit pas le monde, ne raconte rien. Elle n'identifie ni un objet ni un événement. [...] L parole est ici un acte d'affirmation qui engage le locuteur du plus profond de son être [...]