L'image Agrandir

L'image

460064

19,00 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Clefs concours Philosophie :

Tous les titres sont organisés autour d'une structure commune :
- des repères, rappelant le contexte historique des concepts et des textes étudiés.
- des grandes "thématiques", indispensables à la compréhension du thème ou au commentaire éclairé des textes au programme.
- une synthèse offrant des pistes de réflexion personnelles et originales.
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.
  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 320

Tristan Garcia est ancien élève de l'ENS Ulm et ATER de Philosophie à l'université de Picardie où il enseigne également en Art. Il est par ailleurs diplômé de l'École de cinéma documentaire "Varan" et auteur d'un roman La Meilleure Part des hommes (Gallimard).

INTRODUCTION

REPÈRES

Photogénie
Le premier charme de l'image
Le second charme de l'image
Comme une boîte parfaitement plate
Histoire de celui qui ne savait pas que les images représentent
Qu'est-ce qu'une représentation?
Présence, absence, re-présence
Essence, nature, convention
Le représentant qui vient après le représenté
Le représentant qui vient avant le réprésenté
L'un dans l'autre
Histoire de l'image qui ne représentait rien
Ce qui est l'image, ce que l'image est
Voir une image, voir un fauve en cage
Avoir une image du monde, être un fauve en cage
Le cadre
Que certaines représentations visuelles ne sont pas des images
Que certaines images ne sont pas des représentations visuelles
Définition de l'image
Diversité des images
Image-objet, image-sujet

THÉMATIQUES

L'image-sujet (recto)
L'image-sujet (verso)
Image et événement
L'image-objet (recto)
L'image-objet (verso)
Du monopole pictural à la concurrence iconique
Coda morale : de qui est l'image? À qui est l'image? Que dit l'image?

SYNTHÈSE

Le monde absolument sans images
Le monde avec des yeux sans peintures
Le monde de l'aveugle
Le monde avec des peintures sans yeux pour les voir
Le monde de peintures sans photographies
Le monde de photographies sans peintures
Le monde dans lequel il n'y a que des images
Le monde où les images sont interdites, celui où elles sont autonomes
Le monde dans lequel il y a des yeux, des aveugles, des peintures et des photographies
La chambre étroite

RÉFÉRENCES CITÉES

BIBLIOGRAPHIE

"On dit souvent de certaines personnes qu'elles sont photogéniques et d'autres qu'elles ne le sont pas. On ne cherche pas tant à signifier par là que quelqu'un est beau ou qu'il est laid, mais qu'il supporte plus ou moins bien de passer à l'image, c'est-à-dire de donner une image qui sera par la suite qualifiée de plus ou moins belle.
On peut se sentir tout autant dépossédé en s'entendant dire qu'on est photogénique ou en apprenant qu'on ne l'est pas : une image de soi est toujours moins quelque chose que l'on donne que quelque chose qui est pris. Lorsqu'on se trouve face à un photomaton, face à un portrait, une photo prise de soi - aussi bien d'ailleurs qu'un dessin, une peinture ou une caricature - on ne peut que se trouver habité par le sentiment que l'image est à la fois plus et moins que ce que l'on est. Même l'image qui nous fera nous exclamer, à propos d'une personne que l'on connaît bien, que l'on côtoie quotidiennement : "Alors ça, oui, c'est vraiment toi, c'est toi tout craché !" - même si cette image semble un peu moins que celui dont elle est l'image, mais un peu plus aussi. C'est en scrutant l'image que l'on découvre en effet le détail trop fugitif d'un visage, le rapport entre certaines lignes mouvantes qui nous échappait dans la réalité."