Économies et sociétés - Grèce ancienne Agrandir

Économies et sociétés - Grèce ancienne

478 - 88

Plus de détails

460051

25,00 €

Clefs concours Histoire
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des “repères” : un rappel des faits qui constituent la trame événementielle de la question.
- des synthèses sur les personnages et lieux qui jalonnent le sujet.
- les grandes “thématiques”, indispensables à la compréhension des enjeux de la question.
- des outils méthodologiques : chronologie, glossaire, bibliographie.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques qui complètent l’index.

  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 512

Marie-Françoise Baslez, professeur à l'université de Paris 12 Val-de-Marne.

Alexandre Avram, professeur d'histoire grecque à l'université du Maine.

Laetitia Graslin-Thomé, maître de conférences à l'université Nancy II.

Marie-Christine Marcellesi, maître de conférences à l'université Paris IV.

Isabelle Pernin, maître de conférences à l'université de Provence.

Eric Perrin-Saminadayar, maître de conférences à l'université Jean Monnet.

INTRODUCTION

THÉORIES ET DÉBATS

LES SOURCES

REPÈRES

L'espace et le temps: histoire économique et histoire générale
Le milieu et les hommes
Acteurs et agents économiques
La monnaie : histoire, production et circulation
Circulation et échanges

THÈMES

Guerre et économie
Les échanges de céréales, liberté de commerce et stratégies civiques
Le monde de la terre
Le monde de l'atelier et de l'entreprise
Les milieux d'affaires
La société et l'argent
Finances publiques et redistribution des richesses
La fortune et le rôle économique des notables

LIEUX

PERSONNES

CHRONOLOGIE

CARTES

BIBLIOGRAPHIE

GLOSSAIRE

INDEX analytique

"Si le monde moderne place l'économie et la société au premier plan de ses préoccupations, ces deux termes sont loin d'avoir la même importance dans le monde antique. Le terme d'oikonomia n'apparaît pour la première fois que vers 380 sous la plume de Xénophon. Il n'a pas alors le même sens que notre "économie", mais renvoie plutôt à la notion d'oikos, le domaine que le maître de maison doit acquérir puis administrer. Ce n'est qu'au cours du IVe siècle que le terme s'étend au domaine public pour désigner la gestion financière des États. Et encore a-t-il gardé puis de ses origines un sens restreint : l'oikonomia grecque n'est jamais l'économie au sens général qu'elle prend dans notre monde moderne, mais plutôt l'art de bien administrer le domaine familial, le territoire civique ou le royaume."