Réussir l'oral de français Agrandir

Réussir l'oral de français

Par Claire Vadel et Gwenaëlle Maguéro

Plus de détails

460592

9782350305929

9,48 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Tout pour réussir le bac français dans sa nouvelle mouture. Cette épreuve, difficile à cerner pour les élèves mais aussi pour les enseignants, exige un ouvrage méthodologique et pédagogique clair. Les différents types de questions que pose l'épreuve sont expliqués et des exercices concrets sont donnés.

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 288
  • Reliure : broché
  • Format : poche

ÉLÉMENTS GÉNÉRAUX DE MÉTHODOLOGIE

INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13

OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE L’ÉPREUVE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13

STRUCTURE GÉNÉRALE DE L’ÉPREUVE ORALE DE FRANÇAIS . . . . . . . . . .14

LES PROGRAMMES DE PREMIÈRE GÉNÉRALE

ET DE PREMIÈRE TECHNOLOGIqUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15

OEUVRES ET PARCOURS INSCRITS AU PROGRAMME POUR L’ANNÉE 2019-2020

ET POUR LES ÉPREUVES ANTICIPÉES DE LA SESSION 2021 . . . . . . . . . . . .16

DÉROULÉ DE L’ÉPREUVE ORALE DE L’EAF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18

Accueil du candidat et préparation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18

L’exposé sur un des textes du descriptif (+ exposé de grammaire) .19

La présentation de l’oeuvre et l’entretien avec l’examinateur . . . . .19

Notation de la prestation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19

LE DESCRIPTIF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20

En amont de l’épreuve . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20

ATTENDUS DE LA PRESTATION ORALE, COMPÉTENCES ET CONNAISSANCES

ÉVALUÉES LORS DE L’ÉPREUVE ORALE DE L’EAF . . . . . . . . . . . . . . . . . .24

Lecture (et situation de l’extrait à étudier) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24

Explication du texte (l’explication linéaire) . . . . . . . . . . . . . . . . . . .25

Question de grammaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .26

Présentation de l’oeuvre choisie et entretien avec l’examinateur . . .27

ERREURS OU IMPAIRS à NE PAS COMMETTRE DURANT LA PRESTATION . . .30

ERREURS LEXICALES ET/OU SYNTAXIQUES À CORRIGER . . . . . . . . . . . . .32

LES PIÈGES À ÉVITER LE JOUR DE L’ORAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .36

LES PRINCIPAUX CONNECTEURS LOGIQUES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .39

LES CRITÈRES DE NOTATION DE VOTRE PRESTATION . . . . . . . . . . . . . . . .40

L’EXPLICATION LINÉAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .41

Qu’est-ce qu’une explication linéaire ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .41

Les attendus d’une explication linéaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .42

La préparation au brouillon de l’explication linéaire . . . . . . . . . . . .44

Les erreurs à éviter . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .46

LECTURE D’IMAGES POUR L’ENTRETIEN (ACTIVITÉS COMPLÉMENTAIRES) . .47

BD ou roman graphique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48

La lecture d’images mobiles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48

CAPTATION DE PIÈCES DE THÉÂTRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49

EXTRAIT DE FILMS OU DE DOCUMENTAIRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49

LA QUESTION DE GRAMMAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .51

Pourquoi un exposé de grammaire ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .50

Exemple de traitement d’une question de grammaire

sur un texte au programme : Les Essais, Montaigne . . . . . . . . . . . .53

QUELQUES FICHES DE GRAMMAIRE

LES DÉTERMINANTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .57

LES TYPES DE PHRASE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60

LA NÉGATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .62

LA COORDINATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .64

ON . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .66

ÊTRE ET AVOIR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .68

LES MODES VERBAUX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .70

LA PHRASE COMPLEXE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .71

PHRASE ET ORDRE DES MOTS DANS LA PHRASE . . . . . . . . . . . . . . . . . . .72

LES PROPOSITIONS SUBORDONNÉES CONJONCTIVES . . . . . . . . . . . . . . . .74

LES PRONOMS PERSONNELS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .76

LES ADjECTIFS QUALIFICATIFS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .78

S’ENTRAîNER À L’ÉPREUVE ORALE DE L’EAF

Quelques exercices dentraînement à loral

SE PRÉPARER À SON STRESS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .82

JEU DE RÔLE EN BINÔME : SE METTRE DANS LA PEAU DU CANDIDAT

ET DE L’EXAMINATEUR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .84

PRÉPARER LA LECTURE DU TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .86

RÉDIGER UNE FICHE DE RÉVISION POUR L’ORAL DE L’EAF . . . . . . . . . .89

OEUVRES AU PROGRAMME

Objet détude : la poésie (xixe-xxie siècles)

ENJEUX DE L’OBJET D’ÉTUDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .93

Contexte générique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .93

Contexte historique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .103

Contexte littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .110

LES OEUVRES ET LEURS PARCOURS ASSOCIÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .116

LES RÉSONANCES DANS LES AUTRES ARTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .122

Un mouvement littéraire dans les arts en Europe : l’imaginaire

romantique en peinture, sculpture et musique (thème de la nature) .122

Un des parcours associés de l’objet d’étude dans les autres arts :

“modernité poétique ?” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .127

Objet détude : la littérature didées du xvie au xviiie siècle

ENjEUX DE L’OBjET D’ÉTUDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .132

Contexte générique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .132

Contexte historique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .136

Contexte littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .144

LES OEUVRES ET LEURS PARCOURS ASSOCIÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .148

LES RÉSONANCES DANS LES AUTRES ARTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .155

La représentation du savant humaniste dans les arts

de la Renaissance en Europe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .155

Objet détude : le roman et Lle récit du Moyen Âge au xxie siècle

ENjEUX DE L’OBjET D’ÉTUDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .168

Contexte générique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .168

Contexte historique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .171

Contexte littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .176

LES OEUVRES ET LEURS PARCOURS ASSOCIÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .180

LES RÉSONANCES DANS LES AUTRES ARTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .189

Le portrait en peinture et en photographie :

l’évolution de la représentation de soi au xxe siècle . . . . . . . . . . .189

Représentation de la figure de l’artiste en peinture

et autoportrait aux xIxe et xxe siècles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .197

Objet détude : le théâtre du xviie au xxie siècle

ENJEUX DE L’OBJET D’ÉTUDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .205

Contexte générique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .205

Contexte historique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .213

Contexte littéraire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .213

LES OEUVRES ET LEURS PARCOURS ASSOCIÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .220

LES RÉSONANCES DANS LES AUTRES ARTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .229

Le classicisme en peinture, sculpture et architecture . . . . . . . . . . .230

Trois oeuvres relevant de l’illusion :

un trompe-l’oeil, une vanité, une anamorphose . . . . . . . . . . . . . . .236

BOîTE À OUTILS

Deux explications linéaires sur des oeuvres au programme

(série générale et séries technologiques)

La Princesse de Clèves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .244

Les Contemplations, LIVRES I à IV . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .256

Foire aux questions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .269

Glossaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .280

Claire Vadel, agrégée de Lettres modernes, est professeure de Lettres et interrogatrice en CPGE littéraire au lycée Paul Valéry à Paris. Chargée de cours à l’université Sorbonne Nouvelle - Paris III et à l’IUT de Paris entre 2014 et 2019, elle est actuellement membre du jury de correction du Concours Banque PT. Elle participe également aux préparations au CAPES externe de Lettres (option Lettres modernes) et au CAPLP Lettres-Histoire Géographie dispensées par le collège Sévigné. Elle a rédigé la partie Méthodologie ainsi que les parties Grammaire et entraînement à l’oral de l’ouvrage.

Gwenaëlle Maguéro, professeure certifiée de Lettres Modernes, a enseigné au lycée Guillaume Apollinaire de Thiais. Elle est actuellement en poste dans l’académie de Grenoble. Elle a rédigé la partie Oeuvres au programme de l’ouvrage.

OBJET D'ÉTUDE : LA POÉSIE

À l’origine, le vers n’était pas réservé à la poésie, et il est inexact de considérer que le vers est nécessairement la marque du poétique, ou que le poétique passe nécessairement par le vers. Il faut bien se rappeler qu’avant l’imprimerie, avant l’ère de la production du papier à grande échelle, imprimer un texte, le diffuser, étaient des choses extrêmement compliquées et coûteuses. On n’imprimait donc que ce qui méritait de l’être, c’est-à-dire des textes revêtus d’une aura extraordinaire, et écrits dans un langage particulièrement recherché. Le vers était précisément le signe de cette recherche et de cette élévation, en ce qu’il se distinguait de la prose, donc du langage courant. C’est pourquoi l’on trouve, de l’Antiquité au XVIIIe  siècle, des traités de physique ou de philosophie écrits en vers. (page 93)