search

Encadrer les écrans

14,22 €

par Sylvie Quesemand-Zucca

Quantité

  Livraison en lettre suivie

3€ en France métropolitaine et à l'international, 8€ dans les DOM-TOM

Depuis trente ans Sylvie Zucca suit des enfants, des adolescents et des adultes en souffrance psychologique. Elle constate l’effet délétère de la surexposition aux écrans chez les enfants et adolescents, concomitant au développement de pathologies nouvelles et, dans des cas extrêmes, à un retrait de la vraie vie. Peu mesurent l’ampleur du changement de notre rapport au monde induit par la médiatisation des écrans.

Nous entrons dans l’ère du vivant numérique, où ressentis et perceptions suivent des chemins qui bafouent les règles de fonctionnement du monde réel auxquelles nous sommes habitués. Cette mutation anthropologique implique une remise à plat des diagnostics et des pratiques éducatives.


De nouvelles formes de dépendance se créent. Sentiment d’impunité, accoutumance à la violence, nombrilisme atteignent des niveaux préoccupants. Habitude d’immédiateté et soumission au flot des réseaux nous exemptent de questionnement sur l’origine et la fabrication des contenus que nous ingurgitons et nous détournent de l’esprit critique.

À partir de cas vécus par ses patients, le docteur Zucca nous fait toucher du doigt la réalité des enjeux auxquels nos sociétés font face. Elle propose des solutions de bon sens comme apprendre à se défaire du binge watching et des formules qui nous aident à prendre conscience de la misère affective à laquelle les écrans peuvent nous conduire (métro, boulot, porno). Aidée par des images choc (le fil du chargeur du téléphone comparé à un cordon ombilical), la plume est acérée, le propos, loin de stigmatiser, cherche à guérir.

Fiche technique

ISBN
9782350309675
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
200
Reliure :
broché

Sylvie Quesemand-Zucca est psychiatre et psychanalyste à Paris. Elle a publié en 2007 Je vous salis ma rue. Clinique de la désocialisation chez Stock.

Avec une préface de Xavier Emmanuelli, cofondateur de Médecins sans frontières, fondateur du Samu social et ancien secrétaire d'État chargé de l'Action humanitaire d'urgence.