Nicolas Bouvier, L'usage du monde Agrandir

Nicolas Bouvier

L'usage du monde

Contribution de Liouba Bischoff et Laure Himy-Piéri

Plus de détails

460477

9782350304779

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Autres regards sur les Essais de Montaigne Livre III

    Autres...


    Sous la direction de Véronique Ferrer, Violaine...

  • Silves grecques 2017-2018

    Silves...


    Sophocle, Ajax Flavius Josèphe, La Guerre des...

  • Bertrand Blier, Buffet froid

    Bertrand...


    Par Pierre Beylot

Clefs-concours
S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs-concours offre une synhtèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.
 
Clefs concours Lettres
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire.
- les grandes “problématiques”, indispensables à la compréhension des enjeux de l'œuvre.
- le “travail du texte” consacré aux questions de langue, de stylistique et de grammaire.
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.
  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 320

Repères

1. Une vie de voyage et d'écriture

"L'envie de tout planter là"
L'usage du monde: Du projet à sa réalisation

2. Contexte et filiations

La fin des voyages ?
Contre le Nouveau Roman
La Suisse nomade et sa littérature 

 Problématiques

1.Le titre 

Le Grand livre du monde
Une philosophie de l'humilité
Encanaillement et mondanités
La mobilité sociale du voyageur
L'usage du temps, l'usure du moi

2. Le récit de voyage, un carrefour de genres et de discours

Pour une définition du récit de voyage
Une triple démarche discursive
Un montage de genres 

3. "La vie, quoi !"

Une pensée vitaliste ?
L'écriture du bonheur
Odeurs et saveurs
Pulsations

4. L'amère cocasserie de l'existence

Les vertus du rire
L'humour et l'humeur
L'alliance des contraires

5. Amoindrissement et purgation

Désapprendre
Pannes, échecs et maladie
Une mystique de la route et de l'écriture

6. Donner à voir

L'oeil du voyageur
L'écriture de l'espace

7. Lecture, écriture, réécriture: l'impossible immédiateté

La lecture comme médiation
L'écriture comme récréation

8. La rencontre de l'altérité: une leçon de relativisme

La continuité de l'humain
Ici et là-bas: la confrontation des cultures

Le travail du texte

1. Présentation générale de l'épreuve

2. Lexicologie

Les principes
Les procédés essentiels
Etude d'occurences
La question des registres

3. Morpho-syntaxe

Le nom propre
Le temps de l'indicatif 

4. Etude stylistique

Un Ethos occidental
Fomes du décentrement 
"Un authentique carrefour des genres"

Outils

Bibliographie 
Glossaire

Liouba Bischoff est une ancienne élève de l'ENS de Lyon, agrégée de lettres modernes, elle termine actuellement une thèse sur l'usage des savoirs dans l'oeuvre de Nicolas Bouvier.

Laure Himy-Piéri est maître de conférence en langue et stylistique française à l'université de Caen. Ses travaux portent essentiellement sur les formes de la poéticité au XXe siècle.

 

"L’Usage du monde est incontestablement un livre culte, à la fois bible des routards aguerris et réalisation paradigmatique d’un genre littéraire, le récit de voyage, qui remonte à Hérodote et qui a toujours su se renouveler pour entretenir la fascination pour l’ailleurs. C’est un livre marquant, qui ne laisse pas indifférent, parce qu’il nous invite à la découverte du monde extérieur autant qu’à une quête intérieure, philosophique, voire mystique ; un livre attachant également, car Nicolas Bouvier sait établir avec son lecteur une communication privilégiée sur le ton de l’humour et de la conversation. Compagnon idéal, en somme, d’une année d’agrégation sédentaire où la promesse du vaste monde ne peut que donner des ailes."