Silves latines 2018-2019, Térence, Heautontimoroumenos, Salluste, La conjuration de Catalina Agrandir

Silves latines 2018-2019

Térence, Heautontimoroumenos

Salluste, La conjuration de Catilina

Par Marie-Hélène Garelli et Gérard Salamon

 

 

Plus de détails

460470

9782350304700

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Œdipe Roi

    Œdipe Roi


    Sophocle Pasolini Ont contribué : Anne...

  • Autres regards sur Esther et Athalie de Racine

    Autres...


    sous la direction de Françoise Poulet et...

  • Silves latines 2009-2010

    Silves...


    Quinte-Curce, Historiae Alexandri,...

Clefs concours Lettres classiques
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire.
- les grandes “problématiques”, indispensables à la compréhension des enjeux de l'œuvre.
- la “boîte à outils” consacrée aux questions de langue, de stylistique et de grammaire.
- des outils méthodologiques : chronologie, glossaire, bibliographie.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.
  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 288

Térence, Heautontimoroumenos


Introduction

 REPÈRES

Faire représenter une pièce à Rome à l’époque de Térence

   Les origines du théâtre à Rome

   Le cadre institutionnel : les ludi

   Les conditions matérielles de la représentation

La Comédie Nouvelle dans le monde gréco-romain

   La comédie nouvelle dans l’histoire de la comédie antique

   La forme : la palliata et son modèle grec

   Térence à la charnière d’une évolution de la comédie : tradition et choix esthétiques

Contexte culturel et politique

   Le contexte historique immédiat

   Théâtre et hellénisme aristocratique

   Théâtre et politique chez Térence

PROBLEMATIQUES

Polémique et théorie littéraire dans le prologue de l’Heautontimoroumenos

   La dimension polémique du prologue et ses enjeux

   La théorie littéraire dans le prologue de l’Heautontimoroumenos

L’Heautontimoroumenos et la question de l’intrigue 

   La palliata : des intrigues stéréotypées

   La double intrigue : un faux problème ?

   L’intrigue de l’Heautontimoroumenos et la vérité

   Comédies de l’error et scènes de reconnaissance : l’originalité de l’Heautontimoroumenos.

Personnages et dramaturgie dans l’Heautontimoroumenos

   Du type à la construction sociale du personnage

   Jeux de construction et points de vue

Les conventions scéniques dans l’Heautontimoroumenos : l’espace et le temps

   Les conventions spatiales : la scène

   Structure de l’Heautontimoroumenos et déplacements scéniques

   Conventions temporelles

Térence poète

   La langue et le style dans l'Heautontimoroumenos

   Le choix d’une métrique iambo-trochaïque peu diversifiée

   Réceptions antiques et modernes de la poésie de Térence

 

Boîte à outils

Catalogue des noms anciens

Glossaire du théâtre gréco-romain

Chronologie du théâtre républicain à Rome

Conspectus metrorum de l’Heautontimoroumenos

Bibliographie

 

 

Salluste, La Conjuration de Catilina


INTRODUCTION : SALLUSTE, DE LA POLITIQUE À L’HISTOIRE

REPÈRES

L’écriture de l’histoire à Rome avant Salluste

   Les origines du genre

   Évolution et diversification du genre

   La théorie cicéronienne de l’histoire

La conception sallustéenne de l’histoire

Le style de Salluste

   La brevitas

   L’inconcinnitas

   Effets de sonorités et de rythme

La conjuration

   Les faits

   Le récit

   Argument analytique de l’œuvre

PROBLÉMATIQUES

La composition

   La préface

   L’écrivain architecte du récit

   Autres effets de composition

   L’analyse plutôt que les faits

Les portraits

   Portraits de groupe : le parti de Catilina

   Portraits individuels

Discours et lettres

   Les discours de César et de Caton

   Les discours et les lettres de Catilina

Symptômes et causes de la crise

   L’effacement des frontières politiques

   La décadence de Rome

   La fin des grands hommes

 

BOÎTE À OUTILS

La crise de la République

La séance du 5 décembre 63 au Sénat

Les œuvres de Salluste

La langue de Salluste

Vocabulaire

Morphologie

Syntaxe

Textes complémentaires

Index des personnages

Bibliographie

 

 Marie-Hélène Garelli est professeur de langue et littérature latines à l’Université de Toulouse- Jean Jaurès. Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure Ulm-Sèvres, agrégée de Lettres classiques, elle est membre de l’Equipe d’accueil "Patrimoine, Littérature et Histoire" (PLH) de l’Université Toulouse Jean Jaurès. Ses travaux portent sur le théâtre latin (textes, histoire, dramaturgie), sur les genres dramatiques mineurs dans l’antiquité (Atellane, mime, pantomime) et sur la danse et la gestuelle antique. Elle est l’auteur, avec Jean-Christian Dumont, du Théâtre à Rome, Paris, Hachette, 1998 et, outre de nombreux articles sur la comédie et la tragédie antiques, elle a notamment publié Danser le mythe. La pantomime et sa réception dans la culture antique, Peeters, Louvain-Paris-Dudley, 2007. Elle a rédigé la partie sur l’Heautontimoroumenos.

Gérard Salamon a été maître de conférences en langue et littérature latine à l’ENS de Lyon. Ses travaux portent sur l’histoire des institutions et des mentalités à l’époque romaine, et en particulier sur l’écriture de l’histoire à Rome. Il a rédigé l’étude sur La Conjuration de Catilina.

La biographie de Térence est généralement reconstruite par confrontation de la Vita Terenti, texte rédigé par Suétone au iie siècle ap. J.-C., et des données historiques qui viennent souvent mettre en doute, voire contredire, les affirmations de Suétone. La Vita Terenti a été préservée et transmise par Donat*, qui la fait figurer en tête de son commentaire des comédies de Térence [Wessner, 1962]. Donat est un commentateur (dit “grammairien”) du ive siècle ap. J.-C., qui a annoté toutes les comédies de Térence aujourd’hui en notre possession, à l’exception, précisément, de l’Heautontimoroumenos (ces commentaires consistent généralement en une paraphrase qui souligne les difficultés du texte et procède à des remarques sur les modèles littéraires, la syntaxe, les realia). Comme la plupart des biographies antiques, celle-ci est composée selon le principe de la reconstitution de la vie par référence à l’œuvre. Sa véracité fut donc souvent, et sur bien des points, mise en doute. La première analyse argumentée, et systématique, en ce sens est celle que W. Beare [19643] consacre à Térence dans un chapitre spécifique. Quels sont les éléments de cette Vie et quel regard critique pouvons-nous porter aujourd’hui sur ce texte ?