La société autour de l'an mil Agrandir

La société autour de l'an mil

Nathalie Gorochov, Marie-Luce Septsault, et Louis Violette.

Plus de détails

460598

9782350305981

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Khâgnes 2020

    Khâgnes 2020


    La Fontaine, Fables, Livres 1 à 6 Maupassant,...

  • Le Brésil

    Le Brésil


    Sylvain Souchaud  

  • Le Moyen-Orient, 1876-1980

    Le...


    Par Sylvia Chiffoleau, Anne-Claire de...

Tout ce dont l'étudiant a besoin pour le sujet 2020 d'Histoire médiévale de la spécialité Histoire-Géographie du concours de l'ENS Lyon et de la banque commune attachée (BEL). 

Comme tous les clefs-concours, l'ouvrage est structuré en trois parties : 

- Repères : le contexte historique

- Thèmes : comprendre les enjeux du programme

- Outils : pour retrouver rapidement une définition, une date, un personnage, une référence. 

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 288
  • Reliure : broché
  • Format : poche

INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

LA QUESTION ET SON INTÉRÊT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

LE PROGRAMME. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

Les bornes chronologiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

• Un simple problème d’orthographe ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

• Conscience et problèmes de datation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

• Quelles bornes pour l’an mil ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

Les espaces concernés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

• L’Occident chrétien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

• Des espaces très divers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

• Empire, royaumes et principautés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

Les aspects sociaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

L’HISTORIOGRAPHIE ET SES DÉBATS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

La “mutation de l’An Mil” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

Le millénarisme : vraies ou fausses terreurs ? . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

Une Église aux mains des laïcs ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

RARETÉ OU ABONDANCE DES SOURCES ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26

“Le Verbe et l’écrit” (F. Mazel) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26

Les sources textuelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

Les sources matérielles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

REPÈRES

UN SIÈCLE DE MISE EN PLACE DES CADRES POLITIQUES MÉDIÉVAUX? . 33

TOUR D’HORIZON DES ESPACES AU PROGRAMME . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

La Germanie : de la royauté saxonne à l’Empire . . . . . . . . . . . . . . . 33

Le royaume de Francie occidentale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36

Les îles Britanniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37

L’Italie morcelée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

Les royaumes chrétiens d’Espagne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41

LE TEMPS DES PRINCIPAUTÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

Un contexte favorable à un morcellement des pouvoirs . . . . . . . . . 45

Un tour d’horizon des principautés occidentales . . . . . . . . . . . . . . . 47

Un affaiblissement des pouvoirs ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49

Am mil-7:maq cc 4/11/19 20:15 Page 10

UN SIÈCLE DE PACIFICATION? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

LES INVASIONS ET LEURS CONSÉQUENCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

Invasions et sédentarisation des hommes du Nord . . . . . . . . . . . . . 51

Les Sarrasins en Méditerranée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53

À l’est, les Hongrois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54

LA PAIX COMME HORIZON MENTAL ET SOCIAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55

La Paix de Dieu: une innovation de l’an mil ? . . . . . . . . . . . . . . . . 55

La dénonciation des violences féodales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56

Des violences régulées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

Les institutions de Paix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61

UN SIÈCLE DE CROISSANCE ET DINNOVATIONS? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65

UN AUTRE OBJET DE DÉBATS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65

UNE CROISSANCE VISIBLE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67

LE SAVOIR PAYSAN ET LES INNOVATIONS SUPPOSÉES . . . . . . . . . . . . . . . 69

LA NAISSANCE DU VILLAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71

THÈMES

FÉODALITÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75

FÉODALITÉ ET VASSALITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76

L’enchâtellement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76

Une tendance forte : la territorialisation du pouvoir . . . . . . . . . . . . 78

Le lien féodo-vassalique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81

Anarchie féodale ou ordre seigneurial ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87

LA SEIGNEURIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90

Le système seigneurial . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90

La dépendance juridique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93

Le prélèvement seigneurial . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96

L’encellulement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98

UNE SOCIÉTÉ CHRÉTIENNE ENCADRÉE PAR L’ÉGLISE . . . . . . . . . . . . . 103

DES HOMMES DE POUVOIR: LES ÉVÊQUES DANS L’OCCIDENT CHRÉTIEN,

950-1050 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104

Les aspects religieux de la fonction épiscopale . . . . . . . . . . . . . . . 105

L’évêque pris dans les réseaux de pouvoir . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111

Les évêques et le pouvoir royal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118

LE TEMPS DES MOINES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121

Le moine d’Occident, un bénédictin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121

Le monachisme au Xe-XIe siècles : renouveaux et réformes . . . . . . 126

Am mil-7:maq cc 4/11/19 20:15 Page 11

Les moines dans la société de l’an mil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138

Les tensions au sein de l’Église de l’an mil :

chanoines et évêques confrontés au défi monastique . . . . . . . . . . 141

LES SAINTS DANS L’OCCIDENT CHRÉTIEN AUTOUR DE L’AN MIL . . . . . 144

Qui sont les saints et comment le sont-ils devenus ? . . . . . . . . . . . 144

Les formes du culte des saints : un culte fondé sur les reliques . . 149

L’importance des pèlerinages pour la prospérité d’une communauté :

l’exemple de Conques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155

La prégnance des saints dans la vie sociale autour de l’an mil :

l’importance de la protection de leurs reliques en Occident

au temps du déclin de la puissance royale (800-1100) . . . . . . . . . 158

FORCES ET FAIBLESSES DE LA SOCIÉTÉ DE L’AN MIL . . . . . . . . . . . . . 161

UNE SOCIÉTÉ D’ORDRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161

“Les trois ordres ou l’imaginaire du féodalisme” . . . . . . . . . . . . . 161

La domination pratique des milites . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163

Violences féodales ou guerre sacralisée ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 166

DES SOCIABILITÉS ET DES SOLIDARITÉS EN CONSTRUCTION . . . . . . . . . 169

La cohésion du groupe aristocratique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170

Le rôle des femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179

Les solidarités villageoises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192

La renaissance du monde des villes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195

UNE SOCIÉTÉ QUI DOUTE D’ELLE-MÊME ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 206

Vraies et fausses terreurs de l’an mil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 206

Hérétiques et exclus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 210

LES MERVEILLES DE L’AN MIL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215

Éducation et culture autour de l’an mil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215

La renaissance artistique et l’art roman . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 220

OUTILS

LIEUX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227

 AIX -LA -CHAPELLE  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227

ANDONE  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227

CHARAVINES  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 228

CHARROUX  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 229

CLUNY . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 230

CONQUES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 231

Am mil-7:maq cc 4/11/19 20:15 Page 12

GORZE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 232

REIMS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 233

ROME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 234

SAINT-GALL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 235

PERSONNAGES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 237

DES LAÏCS PUISSANTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 237

L’affirmation des dynasties . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 237

Rois et empereurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 237

• Souverains britanniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 237

• Rois de Germanie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 238

• Rois des Francs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 238

Nobles et aristocrates . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 239

• Bérenger II (v. 900-966) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 239

• Bérenger-Raimond Ier (1005-1035) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 239

• Borell II comte de Barcelone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 240

• Eudes Ier de Blois (950-996) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 240

• Eudes II de Blois (v. 983-103) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 241

• Foulques III Nerra (v. 965/970-1040) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 242

• Guillaume II de Normandie (1027-1087) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 242

• Raymond Bérenger Ier (1023-1076) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 243

• Raymond Borrell (972-1017) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 243

• Richard Ier de Normandie (v. 930-996) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 243

• Richard II de Normandie (960/963-1026) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 244

• Trencavel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 244

DES CLERCS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 245

Papes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 245

Évêques et archevêques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 246

Abbés et moines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 249

DES FEMMES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 253

CHRONOLOGIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 257

BIBLIOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 265

GLOSSAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .273

Carte l’Europe de l’An mil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . . . . . . .287

Collectif dirigé par Nathalie Gorochov, professeure à l'université Paris-Est. Elle a réuni une équipe de spécialistes : Marie-Luce Septsault, professeure en khâgne au lycée Lakanal et Louis Violette, professeur en khâgne au lycée Jeanne d'Arc de Rouen. 

Pourquoi étudier la société de l’Occident chrétien autour de l’an mil ? Quel intérêt cette question présente-t-elle dans la formation de l’étudiant d’histoire, de l’apprenti historien ?

Il s’agit tout d’abord d’une période essentielle de l’histoire médiévale : époque de transition entre les temps carolingiens et l’apogée de l’âge féodal, c’est le moment où se mettent en place les structures de la société médiévale, où se manifeste de manière plus affirmée une croissance à la fois démographique et économique, où se singularisent les pouvoirs qui règnent sur une Europe désormais chrétienne, où prennent corps enfin les cadres idéologiques qui bornent les horizons mentaux des hommes de ce temps.