Industrialisation et sociétés Agrandir

Industrialisation et sociétés

Europe occidentale

1880 - 1970

Par Pierre Saly, Michel Marguairaz, Michel Pigenet et Jean-Louis Robert

Plus de détails

453205

9782912232052

9,48 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Clefs concours Histoire
Tous les titres sont organisés autour d'une structure commune :
- des repères : un rappel des faits qui constituent la trame événementielle de la question
- les grandes "thématiques", indispensables à la compréhension des enjeux de la question
- des synthèses sur les personnages qui jalonnent le sujet
- des outils méthodologiques : chronologie, glossaire, bibliographie
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques qui complètent l'index.

  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 320

INTRODUCTION

DEFINIR ET MESURER LES CROISSANCES

CARTES

ETAPES
Les temps longs de l'industrialisation
Les temps moyens de la conjoncture

FACTEURS ET MOTEURS
Les facteurs de la production et leur combinaison
De l'épargne à l'investissement
Les Etats et l'industrialisation

ESPACES
Les lieux de l'industrie : l'échelle locale
Les lieux de l'industrie : l'échelle régionale

BRANCHES ET PRODUITS
Charbon et électricité
Le pétrole
Les industries du fer et de l'acier
Le textile
L'automobile
L'aéronautique

ACTEURS SOCIAUX
Les patrons
Les cadres, les ingénieurs, les employés
Les ouvriers
Les femmes
Les migrants

RELATIONS SOCIALES
Industrialisation et avènement de la société salariale
Le marché du travail
Les conditions de travail
Les politiques sociales patronales
Création et développement de l'Etat social
Les relations industrielles
Le syndicalisme

DYNAMIQUES SOCIALES
La démographie

Les actifs
La société rurale
Des modèles nationaux ou un modèle européens ?
La société représentée : l'art et la littérature

GLOSSAIRE


REFERENTS BIBLIOGRAPHIQUES

CHRONOLOGIE

BIBLIOGRAPHIE

INDEX

CARTES ET GRAPHIQUES

Pierre Saly est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Paris I. Spécialiste d’histoire économique et financière, il a notamment travaillé sur le vocabulaire macro-économique, sur la mesure de la croissance et de ses facteurs et sur le lien entre investissement et industrialisation.

Michel Marguairaz est professeur en histoire contemporaine à l’université de Paris VIII. Il a notamment travaillé sur les temps de l’industrialisation, sur les produits industriels et sur les politiques d’industrialisation.

Michel Pigenet est professeur en histoire contemporaine à l’université de Rouen. Spécialiste d’histoire sociale, il a notamment travaillé sur les espaces, sur le rapport entre industrialisation et société rurale.

Jean-Louis Robert est professeur en histoire contemporaine à l’université d’Orléans. Spécialiste d’histoire sociale et culturelle, il a notamment travaillé sur les ouvriers et les cadres, sur le syndicalisme et les relations industrielles ainsi que sur les dynamiques sociales et l’histoire des représentations.

"On ne saurait évoquer le logement ouvrier d'une manière unilatérale. Sans doute, dans tous les pays concernés, la caractéristique dominante est-elle un logement médiocre et précaire, mais cette vue doit être immdiatement nuancée. Spatialement d'abord : les ouvriers ruraux disposaient un peu plus souvent d'un logement, d'une maison qui leur appartenait ; toutefois, là encore pas de généralisation, les sous-prolétaires de l'Italie du Sud de la fin du XIXe siècle logeaient dans de sombres masures qui appartenaient aux latifundiaires. Nationalement ensuite : les ouvriers britanniques étaient plus souvent possesseurs de leur logement, souvent une très petite partie de maison, que les ouvriers français - mais celà tient plus à la nature différente de la propriété du sol dans les deux pays qu'à des différences dans les processus d'industrialisation."