search

Le monde

18,01 €

par M. Bartoli, J.-F. Castille, M.-C. Lot, Ch. Paiola, F. Robertson et F. Villain

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Traitant du sujet de Culture générale des classes préparatoires commerciales pour la session 2022-2023, cet ouvrage est un outil particulièrement efficace et intelligent dans une collection plébiscitée par les élèves et leurs professeurs.
Il est présenté de façon alphabétique.

L’ouvrage recense, définit et situe en contexte tous les termes utiles à la compréhension et au traitement du sujet :

  - concepts et notions ;

  - auteurs et mouvements ;

  - œuvres ;

  - lieux et personnages.

Le volume, qui comprend de nombreux repères chronologiques et citations utiles, est servi par un système de renvois pratique.

Fiche technique

Référence
460800
ISBN
9782350308005
Hauteur :
21 cm
Largeur :
15 cm
Nombre de pages :
256
Reliure :
broché

ALIÉNATION
ANGOISSE
ANIMAL
ARCHITECTURE 
ARENDT, HANNAH (1906-1975)
ARISTOTE (384-322 av. J.-C.)
ASCÉTISME INTRAMONDAIN
AUTRUI
AVENIR
BEAUTÉ

CARTOGRAPHIE
CENTRE
CHAOS
CIEL
COMMUN
COMPLOTISME/CONSPIRATIONNISME`

CORPS

COSMOGONIE
COSMOLOGIE 
COSMOPOLITISME
COSMOS
CULTURE
DESCARTES, RENÉ (1596-1650)
D
ÉSENCHANTEMENT DU MONDE
DOMINATION
DONT LOOK UP
DYSTOPIES 
COLOGIE
ENTRETIENS SUR LA PLURALITÉ DES MONDES

ENVIRONNEMENT

ESPACE
TRANGE - ÉTRANGER
FIN (APOCALYPSE)
FOLIE
FOULE
GENÈSE
(LA) GUERRE DES MONDES
HEIDEGGER, MARTIN (1889-1976)
HÉRACLITE (V. 544 - V. 480 av. J.-C.)
HÉSIODE (VIIIe-VIIe av. J.-C.)

HOSPITALITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
HUSSERL, EDMUND (1859-1938)
I
MAGINAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
IMMONDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
JEU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
JUSTE LA FIN DU MONDE . . . . . . . . .
KANT, EMMANUEL (1724-1804)
L
ANGAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
LEBENSWELT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
LEIBNIZ, GOTTFRIED (1646-1716)

LE MEILLEUR DES MONDES, ALDOUS HUXLEY
L’INGÉNU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MÉMOIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
MERLEAU-PONTY, MAURICE (1908-1961) . .
MICROMÉGAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
MILIEU (CHEZ ZOLA) ..... . . ...............
MONDANITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
MONDE DES MORTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
(LE) MONDE DHIER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
MONDE ET MONDANITÉ CHEZ PROUST DANS LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU .

MONDES POSSIBLES
(LE) MONDE RENVERSÉ
MONDIALISATION

MONTAIGNE : “NOTRE MONDE VIENT DEN TROUVER UN AUTRE [...]” 

(LE) MYTHE DE SISYPHE
NAISSANCE
NATION (PATRIE) .
NIETZSCHE, FRIEDRICH
NIHILISME
NOSTALGIE

ORDRE
PERCEPTION
P
HÉNOMÉNOLOGIE
PLATON (Ve-IVe av. J.-C.)
P
LURALITÉ
POÈME 

PSYCHOSE
QUOTIDIEN 
RÉALITÉ 
RELIGION
RÉVOLUTION
SARTRE, JEAN-PAUL (1905-1980)
SCHOPENHAUER, ARTHUR (1788-1860)
SCIENCE 
SECRET
SOCIÉTÉ 
SOLITUDE
STOÏCISME
TERRE
THÉÂTRE DE L’ABSURDE

THEATRUM MUNDI (LE THÉÂTRE DU MONDE)
TOURISME
TRAVAIL
TRAVERSÉE DES MONDES SOCIAUX
UMWELT 
UNIVERS
(LA) VIE MONDAINE À LÂGE CLASSIQUE 

VIRTUEL
WEBER, MAX (1864-1920)

MÉTHODOLOGIE

SE PRÉPARER À LA DISSERTATION
CINQ EXIGENCES
PRENDRE SOIN DE SON LECTEUR

BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE
FILMOGRAPHIE INDICATIVE

Matthias Bartoli est professeur de philosophie au lycée Cours Notre-Dame à Douvres-la-Délivrande.

Jean-François Castille est agrégé de Lettres et maître de conférences à l’université de Caen.

Marie-Christine Lot est agrégée de Lettres modernes et enseignante au lycée Salvador Allende à Hérouville-Saint-Clair, après avoir enseigné le cinéma (option facultative) au lycée Marcel Gambier à Lisieux.

Charlotte Paiola est professeur agrégée de Lettres modernes. Elle enseigne au lycée et à l’université de Caen. Ses travaux portent sur la phénoménologie et la poésie du XXe siècle.

Fabien Robertson est professeur agrégé de Philosophie en classes préparatoires commerciales au lycée Jeanne d’Arc de Caen.

Florian Villain est attaché temporaire d’enseignement et de recherche en sociologie à l’université de Caen et membre du CERREV.

L’ INGÉNU

En 1767, Voltaire publie L’Ingénu, conte philosophique qui mobilise le regard étranger pour mieux critiquer le monde du lecteur. C’est un procédé de l’époque, des Lettres persanes (1721) de Montesquieu au Supplément au Voyage de Bougainville de Diderot (publication posthume en 1796), inauguré par Montaigne dans le chapitre “Des cannibales” des Essais (1580). Il s’agit de donner la parole à un personnage étranger qui, à l’occasion d’une rencontre (dans le cas de Diderot, Bougainville arrivant à Tahiti) ou d’un voyage (celui des Persans de Montesquieu à Paris), va s’étonner ou s’indigner de ce qu’il découvre.

Le titre même, L’Ingénu, annonce la naïveté du jeune indien qui, une fois débarqué sur les côtes bretonnes, va devoir se conformer aux exigences d’une société éloignée de la sienne. Voltaire ne s’intéresse pas à la nation huronne car son projet n’est pas de décrire un autre monde mais bien de faire un pas de côté, avec légèreté et ironie, pour faire voir autrement son propre univers. Toutefois, il prend quelques précautions pour éviter les foudres de la censure et, alors que Micromégas (1752) raconte une histoire de 1737, il éloigne prudemment les aventures du Huron en 1689. Le royaume parcouru est celui de Louis XIV et la distance historique contrebalance (un peu) la violence de la charge.

Mais le parcours de ce personnage est plus complexe qu’il n’y paraît car il n’est pas si étranger qu’il le semble: par un heureux et comique hasard romanesque, il s’avère être le neveu des Bretons chez qui il loge. Ainsi Voltaire utilise son héros pour nous dire tout le mal qu’il pense de sa société, et particulièrement du clergé, mais aussi pour nous montrer comment on s’instruit pour devenir “un guerrier et un philosophe intrépide”. Le récit va alors confronter le personnage à diverses aventures qui lui permettent de découvrir les absurdités du monde chrétien où on ne peut pas épouser sa marraine (chapitre V), où règnent l’intolérance religieuse (chapitre VIII) et l’arbitraire de la justice (chapitre IX).

Mais ce qui forme véritablement le personnage est son séjour en prison. C’est dans cet univers clos, et non en parcourant le monde, qu’il prend le chemin de la philosophie: “La lecture agrandit l’âme et un ami éclairé la console.” nous dit le narrateur, au point que le héros s’exclame: “J’ai été changé de brute en homme” (chapitre XI). Les chapitres qui suivent nous donnent à voir comment les lectures métamorphosent notre bouillant jeune homme en philosophe. Parallèlement, cherchant à le faire libérer, Mlle de Saint-Yves prend la mesure de la violence du réel et se trouve contrainte de livrer sa personne à la concupiscence d’un puissant marquis. Elle en mourra. Le dernier chapitre évoque longuement cette agonie pleine de souffrances qui donne au héros la tentation du suicide. Ainsi le conte s’assombrit, la satire fait place au roman pathétique, le Huron se police dans un monde qui se révèle particulièrement cruel. Voltaire, en intégrant son personnage étranger à la société française, semble nous rappeler le sous-titre qu’il a donné à son livre: “histoire véritable”. Le voyageur ne retourne pas chez lui, il n’y a pas d’autres mondes où faire repli: ce monde terrible qu’il vient de décrire, il faut y vivre.