Pour en finir avec la mort
search
  • Pour en finir avec la mort

Pour en finir avec la mort

14,22 €

Par Jean-Luc Jeener

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

En souhaitant par tous les moyens repousser et même cacher la mort, les sociétés modernes ont encouragé le développement insidieux d'une mort intérieure faite de renoncement, de passivité et de paresse. Au contraire, éclairée par la foi catholique, la conscience de la mort future façonne le sens de l'existence, sans dolorisme ni haine de la vie. Entremêlant souvenirs personnels et observations factuelles sur l'actualité, Jean-Luc Jeener nous propose une démonstration détonante de la nécessité d'appréhender la mort différemment : "à force de ne pas vouloir mourir, on oublie de vivre". D'une écriture pleine de verve, l'auteur passe en revue des sujets clivants comme la peine de mort, l'euthanasie ou encore le transhumanisme et prend pour mot d'ordre l'exhortation de Jean-Paul II : "N'ayez pas peur!". 

Fiche technique

Référence
460557
ISBN
9782350305578
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
160

 SOMMAIRE

 

Avant-propos          13

La mort, source de vie        19

La peur de la mort  29

Qu’est-ce que la mort ?     35

L’eschatologie       39

Le christianisme et les fins dernières     49

L’Enfer         57

La peine de mort      65

Le suicide      77

L’euthanasie           87

Offrir sa vie  93

L’Inquisition            99

“Vous serez comme des dieux”      107

Le transhumanisme 117

Et Dieu dans tout ça ?        125

En manière de conclusion 131

 

NOTES          141

Jean-Luc Jeener est théologien de formation et l’incarnation contemporaine du théâtre chrétien. Il est aussi critique dramatique de plusieurs medias dont Le Figaro Magazine et Valeurs actuelles et directeur du Théâtre du Nord-Ouest. Outre de nombreuses pièces de théâtre, il a déjà publié une dizaine d’essais dont, chez Atlande, Pour en finir avec le christianisme.

À 23 ans, il m’était passé par la tête de me suicider. Non par désespoir – j’ai toujours été très heureux –, mais par prétention. “Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! Levons l’ancre ! Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons”. J’avais, en effet, le sentiment d’avoir à peu près tout compris de la vie et je m’étais dit que ce serait bien de passer à autre chose. À une autre dimension que je soupçonnais un peu plus intéressante. J’aurais eu grand tort, évidemment. La vie a plus d‘un tour dans son sac et je serais passé à côté de bien des merveilles.

En voyant arriver Pour en finir avec la mort, on se pose la question du rapport avec la vie artistique. Sauf qu'il (Jean-Luc Jeener) renoue ici de façon très profonde avec sa foi. Ce livre explore tous les visages de l'étape ultime, du passage d'un monde connu dans celui à découvrir. On peut - comme d'habitude - être d'accord ou non, mais on doit lui concéder une sincérité encore plus radicale que d'habitude - proche parfois de la confession -  ainsi qu'une cohérence absolue dans ses déductions et infirmations. Dans cet ouvrage, on ressent également une grande sérénité, ce qui reste paradoxal s'agissant de traiter de sujets tels que l'enfer, la peine de mort, le suicide, l'euthanasie, le sacrifice de sa vie, l'Inquisition, la promesse de Satan à Ève ou le transhumanisme...

Du grand Jeener...

(Holybuzz, Culture & Spiritualité)

Quand Jean-Luc Jeener s'accorde-t-il un petit entracte ? Directeur du Théâtre du Nord-Ouest à Paris, auteur, metteur en scène, comédien, critique théâtral au Figaro Magazine et au Figaroscope, il est également un infatiguable essayiste. Après son ouvrage Pour en finir avec la critique, qui avait séduit par son ton vibrant sur cet univers qu'il connaît comme sa poche, il signe le profond Pour en finir avec la mort*. Un livre au fil duquel ce théologien de formation bouscule d'autres idées reçues en puisant dans ses souvenirs et l'actualité. Parmi ses principales recommandations : ne pas céder à la nouvelle tendance qui nous incite à ne pas accepter la mort ou à en faire un sujet tabou. Une croyance qui nous "tuerait" de notre vivant et qu'il est temps, selon lui, de combattre avec force et détermination. Jean-Luc Jeener s'y emploie ici de convaincante façon dans un style toujours aussi alerte.

(Le Figaro Magazine. numéro du 3 mai 2019)

 

Pierre de Boishue

 

Une démonstration éloquente de la façon dont la mort se venge dans nos sociétés modernes sécularisées et aseptisées. Car courir derrière l'immortalité et planquer ses morts sont le plus sûr moyen de se transformer en morts-vivants, nous dit le truculent directeur du Théâtre du Nord-Ouest. Bien sûr, c'es le chrétien qui parle, tout en devisant sans complexe avec ses contemporains (sur l'euthanasie, le transhumanisme ou la métempsychose - concept très en vogue aujourd'hui). Mais surtout l'immense homme de culture.

(Famille chrétienne n°2181, novembre 2019)

 

Diane Gautret