Measure for Measure
search
  • Measure for Measure

Measure for Measure

18,01 €

Shakespeare

Par Jean-François Chappuit

Quantité

  Livraison en lettre suivie

3€ en France métropolitaine et à l'international, 8€ dans les DOM-TOM

Clefs Concours

S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier à l'agrégation et au Capes, Clefs Concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs Concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.

Clefs concours Anglais - Littérature
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire ;
- les grandes thématiques, indispensables à la compréhension des enjeux de la question ;
- des ouvertures pour des pistes de réflexion ;
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques ;
- un système de circulation pratique entre les fiches et les références.


Fiche technique

Référence
460208
ISBN
9782350302089
Hauteur :
17,8
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
384

INTRODUCTION

REPÈRES

L'époque et l'auteur
L'auteur et l'oeuvre

L'oeuvre

ANALYSES THÉMATIQUES

Quelques thèmes fondamentaux
Étude approfondie du texte
Étude des formes rhétoriques dans Measure for Measure

Figures de style

SYNTHÈSES ET PERSPECTIVES

Intérêt, originalité et permanence de l'oeuvre
Postérité et réception

"Mon mestier et mon art, c'est vivre" (Montaigne, Essais, II, vi, 379)

OUTILS

Annexe - L'adaptation de Measure for Measure pa la BBC (1979)
Bibliographie

Glossaire

Jean-François Chappuit est maître de conférences à l'université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, où il est membre à l'Insitut d'études culturelles.

"De nombreux éléments semblent absurdes dans la pièce et notamment en rapport avec la chronologie des événements. J.W. Lever en donne un compte rendu complet au paragraphe 'Treatement of time' dans son introduction [LEVER, 2008, p. xiv-xv]. Cependant, il faut émettre l'hypothèse que ces incohérences temporelles ont une fonction dans l'économie générale de la pièce. En effet, le réseau des relations entre les personnages et les thèmes abordés sont d'une grande complexité et il n'eût pas été possible à Shakespeare de les développer en cinq actes seulement. D'autre part, il faut considérer le recours à des raccourcis, des ellipses, des superpositions comme autant d'éléments stratégiques utilisés par Shakespeare pour créer une grande intensité dramatique tout en soulignant le carcatère fictionnel de l'action représentée. Ainsi, l'intérêt de la pièce réside dans la signification des actes des personnages et non, ou secondairement, dans leur psychologie. L'absence de réalisme doit alors être vue positivement en ce qu'il manifeste l'illusion de l'oeuvre (illudere : être dans le jeu) et recentre l'attention sur les actes des personnages. Notre critère de jugement doit donc se porter sur la plausibilité des actes dans un rapport particulier avec le personnage concerné et dans un rapport général avec l'anthropologie. Donc, est-il plausible qu'un homme riche et puissant utilise son statut social et sa fonction politique pour obtenir les faveurs d'une femme ? Est-il plausible qu'un homme s'engage à faire une chose puis fasse le contraire ? Qu'est-ce que cela nous révèle du pouvoir, de l'honneur, de la parole, de la foi ? Comme dans la fable, le matériau principal de Measure for Measure est constitué des actes des personnages."