La nature, objet géographique Agrandir

La nature, objet géographique

Sous la direction de Vincent Moriniaux (Paris IV).

Aziz Ballouche, Sarah Bortolamiol, Marianne Cohen, Romain Courault, Pascal Darcel, Pierre Denmat, Christian Giusti, Delphine Gramond, Etienne Grésillon, Wandrille Hucy, Marlène Nitenberg, Emmanuel Reynard, Hervé Régnauld, Charlotte Rousset, Bertrand Sajaloli.

Plus de détails

460452

25,00 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Clefs Concours

S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs-Concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-Concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.

Clefs-Concours Géographie thématique

- Tous les titres sont organisés autour des grandes thématiques qui animent le sujet et articulés en fiches qui combinent textes de synthèse, cartes, schémas, graphiques, anamorphoses et tableaux statistiques.
- Chaque fiche permet un jeu d'échelles avec un système de zoom ou de plan arrière.
- Les ouvrages sont complétés par un glossaire des termes clefs et par une bibliographie thématique.

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 17,8
  • Reliure : broché
  • Format : carré

Vincent Moriniaux est agrégé de géographie et maître de conférences en géographie à l’Université Paris-Sorbonne où il dispense notamment des enseignements au sein de la préparation à l’agrégation. Il a été membre du jury de l’agrégation d’histoire (2014-2017) et du jury de l’ENS-Lyon (2013-2017). Il est membre de l’UMR 8185 ENeC (Espaces, Nature & Culture) dont il a été directeur-adjoint (2010-2014). Ses travaux concernent principalement la géographie de l’alimentation.

Aziz Ballouche est agrégé de géographie et professeur des Universités en géographie de l’environnement et des paysages à l’Université d’Angers, laboratoire LETG-Angers UMR 6554 CNRS, membre sénior de l’Institut Universitaire de France. Recherches sur les dynamiques environnementales et paysagères à différentes échelles de temps dans les espaces tropicaux et subtropicaux (Maghreb, Afrique de l’Ouest, Madagascar).

Sarah Bortolamiol est docteure en géographie (Université Paris Diderot / Muséum national d’Histoire naturelle) et post-doctorante à l’Université de McGill, Montréal (chercheuse associée à l’UMR 7206 Eco-anthropologie et ethnobiologie et l’UMR 7533 LADYSS). Ses travaux en géographie animale portent principalement sur la répartition des humains et des non-humains (chimpanzés, colobes, éléphants, renards, abeilles, etc.) et leurs interactions dans l’espace et dans le temps. Son travail consiste à explorer conjointement la distribution des animaux, celle des humains et les cadres socio-spatiaux dans lesquelles les interactions humains/non-humains prennent place. Les concepts de territoire, de frontière, d’interaction et de cohabitation sont des thèmes qui ont montré leur fécondité dans le cadre de sa recherche doctorale et qu’elle continue d’explorer dans ses travaux actuels.

Marianne Cohen est biogéographe, professeure à l’université Paris Sorbonne-Paris IV, où elle codirige le parcours Geodep, master EDTS (MNHN-Paris Sorbonne-AgroParisTech). Membre de l’UMR 8185 Espaces, Nature et Cultures, où elle anime l’axe Environnement. Codirectrice de l’Institut de la Transition Environnementale (Sorbonne Universités). Ses travaux portent sur les interactions entre la dynamique des milieux biophysiques, les pratiques sociales et le changement climatique dans divers contextes (Nords/Suds, urbain/rural). Elle a contribué à l’ouvrage La France des Marges, A. Colin (2016).

Romain Courault est Attaché Temporaire à l’Enseignement et à la Recherche à l’Université Paris-Sorbonne et membre de l’UMR 8185 Espaces, Nature et Culture. Spécialisé en biogéographie et en climatologie, il travaille sur la quantification des effets du réchauffement climatique actuel sur le renne Rangifer tarandus. Ses recherches portent sur la factorisation des relations atmosphère/climat/végétation/biologie des rennes/économie de l’élevage, ainsi que sur l’analyse régionale et locale des grands modes de migration, des choix d’habitats et/ou d’évitement des cheptels de l’ongulé.

Pascal Darcel est agrégé de géographie et titulaire d’un DEA (équivalent Master 2) sur les représentations de la montagne préalpine, il a suivi son cursus à l’Université Savoie-Mont-Blanc. Actuellement enseignant dans le Secondaire en région lyonnaise, il est aussi Accompagnateur en montagne diplômé d’État. La montagne est pour lui un outil pédagogique privilégié, que ce soit en cours ou en sortie avec ses élèves. Il est enfin correcteur à l’épreuve écrite de la BEL depuis deux ans et enseigne l’Histoire-Géographie de la France à des étudiants étrangers à l’Université Lyon III.

Pierre Denmat est agrégé de géographie au lycée Paul Langevin de Suresnes (92). Il est chargé de cours à Sciences-Po Paris pour la préparation des agrégations externes d’histoire et de géographie. Il est également membre de l’UMR LAVUE (Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement - UMR 7218) au sein de l’équipe Mosaïques à l’université Paris-Nanterre.

Christian Giusti est agrégé de géographie, professeur de géographie physique à l’Université Paris-Sorbonne, membre de l’UMR 8185 Espaces, Nature & Culture (ENeC), de la section de Géographie du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS), du Comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) pour le patrimoine mondial, directeur des collections “Géographie” et “Le Voyage dans les Alpes” aux Presses de l’Université Paris-Sorbonne (PUPS). Recherches en géomorphologie structurale et historique, en histoire et épistémologie de la géographie et de la géomorphologie, sur les géomorphosites et la géodiversité, sur l’expression des reliefs dans les paysages, y compris en milieu urbain.

Étienne Grésillon est maître de conférences à l’Université Paris-Diderot et membre du Ladyss (UMR 7533). Dans ses travaux, il est attentif à la complexité des formes prises par les mobilisations sociales de la nature. Il est responsable de l’approche transversale au Ladyss et cherche à décloisonner les frontières entre les disciplines, les chercheurs et la société.

Delphine Gramond est maître de conférences en géographie à l’Université Paris-Sorbonne et membre de l’UMR 8185 ENeC (Espaces, Nature & Culture). Ses travaux concernent principalement le fonctionnement et la dynamique des milieux, notamment des zones humides, de la (re)connaissance de leurs fonctions à l’évaluation de leurs patrimoines bioculturels, dont la biodiversité.

Wandrille Hucy est agrégé de géographie et maître de conférences en géographie à l’université de Rouen Normandie où il co-dirige le mastère MEEF parcours histoire-géographie. Il est membre de l’UMR IDEES (Identités et Différenciation de l’Environnement des Espaces et des Sociétés - UMR 6266). Ses travaux portent sur la ville durable au travers de l’analyse des pratiques et des représentations des natures en ville, et sur les modes d’habiter urbain dans les pays des Nords.

Marlène Nitenberg est agrégée de géographie et enseigne l’histoire-géographie au lycée Mozart du Blanc- Mesnil (93). Elle dispense également des enseignements au sein de la préparation au CAPES du Master MEEF parcours histoire-géographie de l’ESPE de Paris. Par ailleurs, elle est interrogatrice en classe préparatoire BCPST des lycées Saint-Louis et Jean-Baptiste Say, à Paris.

Emmanuel Reynard est professeur de géographie à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne (Suisse). Il mène ses recherches au sein de l’Institut de géographie et durabilité dont il a été le directeur de 2008 à 2016. Il a fondé et dirigé de 2001 à 2013 le Groupe de travail sur les géomorphosites de l’Association internationale des géomorphologues (AIG), dont il est actuellement membre du comité exécutif. Ses travaux portent sur les géopatrimoines et le géotourisme, ainsi que sur les problématiques de gestion de l’eau, notamment dans les territoires de montagne.

Hervé Regnauld est agrégé de géographie et professeur de géographie physique à l’université Rennes 2. Il est membre de l’IUF et du laboratoire Costel, UMR 6554 CNRS. Ses travaux portent principalement sur la morphodynamique littorale, sur les paysages du Land Art marin et sur l’épistémologie des sciences dites de la nature.

Charlotte Rousset est agrégée de géographie et enseigne l’histoire-géographie au lycée Mozart du Blanc- Mesnil (93). Elle est également interrogatrice en classe préparatoire littéraire au lycée Louis Le grand à Paris. Par ailleurs, elle fait passer des oraux de géographie dans le cadre de la préparation de l’agrégation d’histoire à l’Université Paris-Sorbonne.

Bertrand Sajaloli est agrégé de géographie et maître de conférences en géographie à l’université d’Orléans et président du Groupe d’Histoire des Zones Humides. Membre du CEDETE (Centre d’Études sur le Développement des Territoires et l’Environnement), il dirige l’axe “solidarités et territoires” et ses travaux portent sur les liens entre nature et culture au travers de la géohistoire des territoires de l’eau et des relations entre écologie, religion et littérature

INTRODUCTION

 

L’IDÉE DE NATURE CHEZ LES GÉOGRAPHES

Un débat ancien, des questions nouvelles

Les spiritualités dans la construction des représentations et des pratiques de nature

La dimension épistémologique de la nature en géographie

 

 

LA DIVERSITÉ DE LA NATURE ABIOTIQUE OU GÉODIVERSITÉ

Le concept de géodiversité

Culture et paysage : deux valeurs du patrimoine géologique

Le concept de Géoparc : l’exemple des Bauges

 

 

LA DIVERSITÉ DE LA NATURE VIVANTE OU BIODIVERSITÉ

La biodiversité : objet complexe et composite

La vallée de la Qadisha et la forêt des Cèdres de Dieu (Liban) : une nature culturelle ?

Les zones humides ou la fabrique géohistorique de la nature

 

 

LA DIVERSITÉ DE LA NATURE ANTHROPISÉE

La nature anthropisée aux temps de l’Anthropocène

La nature en ville

Habiter la wilderness

Le tourisme de nature

 

 

PERSPECTIVES INÉDITES, NOUVEAUX CHANTIERS

La nature sous-marine

Renaturer la nature : la dimension économique de la nature

Esthétisation et scientification de la nature

 

 

BIBLIOGRAPHIE

GLOSSAIRE