search

La grande désillusion, vécus de la Convention citoyenne sur le climat

14,22 €

par un collectif issu des participants à la Convention citoyenne pour le climat.

Quantité

  Livraison en lettre suivie

3€ en France métropolitaine et à l'international, 8€ dans les DOM-TOM

Un recueil de témoignages de participants à la Convention citoyenne, chacun avec ses mots et son expérience. Des textes sincères qui disent les espoirs et les frustrations des participants, leur plaisir d’avoir travaillé ensemble, leur prise de conscience des enjeux climatiques et leur ressenti d’une expérience inédite.

Des textes personnels souvent drôles, parfois poignants, toujours respectueux les uns des autres, qui racontent des moments précieux : la surprise d’avoir été choisi, le vertige des premières séances, l’apprentissage de la délibération collective, la qualité des débats, mais aussi le sentiment de gâchis, d’une formidable énergie restée inutilisée, de trahison des promesses présidentielles.

Par delà les différences sociales et d’habitude d’écriture se dégagent une formidable lucidité, de réelles capacités d’analyse et, comme l’ont montré les travaux de la Convention, de synthèse.

Un document unique et de salut public.

Fiche technique

Référence
460865
ISBN
9782350308654
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
222
Reliure :
broché

SOMMAIRE

Cher lecteur    ⁠9
Introduction    ⁠11
Alain    ⁠13
Angela    ⁠35
Claude    ⁠39
Eloïse    ⁠47
Evelyne D.    ⁠51
Francine    ⁠63
Helen B.    ⁠69
Marie-Josée Victor    ⁠73
Marine    ⁠103
Mathieu    ⁠117
Myriam    ⁠123
Nadine    ⁠127
Pierre Ruscassie    ⁠137
Rachel    ⁠159
Remy    ⁠173
Vita    ⁠185
Zaïa    ⁠197
Chronologie    ⁠203
Les mots de la fin    ⁠211

Alain, Angela, Claude, Éloïse, Evelyne, Francine, Helen, Marie-José, Marine, Mathieu, Myriam, Nadine, Pierre, Rachel, Rémy, Vita, Zaïa nous livrent chacun leur vécu de la Convention.

Angela


Déjà avant la convention, j’étais très sensibilisée au changement climatique. Je cherchais à bien consommer sans trop polluer.

Mais j’ai cru que l’appel pour participer à cette convention était une blague. J’ai même pensé à un canular de la part d’un collègue de travail que je “saoule quand je parle du climat”.
Le jour où cette convention a commencé, j’ai fait le trajet pour aller au travail car je ne croyais pas qu’elle allait vraiment avoir lieu.
Et… quelqu’un m’a fait comprendre que c’était mon devoir d’y aller et que c’était une expérience à vivre.
Mais quelle expérience !

Vous pouvez retrouver le sommaire et les premières pages à consulter en cliquant ici.