Résister à la Shoah - Aidants, sauveteurs et Justes Agrandir

Résister à la Shoah - Aidants, sauveteurs et Justes

"N'oublions jamais que si sur le sol français, 11 000 enfants furent déportés avec la complicité de Vichy, 60 000 furent sauvés grâce surtout à une population française qui dans son ensemble mérite d'être qualifiée de Juste." Serge Klarsfeld

Dirigé par Julien Bouchet

Plus de détails

460587

9782350305875

14,22 €

L’ambition principale de cet ouvrage est d’offrir une histoire plus complète et sereine des différentes formes d’opposition à la Shoah. Plusieurs d’entre elles constituèrent de véritables résistances à l’ordre nazi. Cette entreprise historiographique passe par une meilleure connaissance de l’action des Justes parmi les Nations distingués depuis 1963 par l’Institut israélien Yad Vashem, mais aussi par la mise au jour d’autres formes d’assistance à des migrants ou des résidents en situation de péril : l’aide, le sauvetage. Plus qu’une querelle de terme, ces déclinaisons de la rescousse renvoient à plusieurs degrés d’une résistance civile plus ou moins conscientisée. Elles nous permettent de dépasser une approche strictement labellisée des actions valeureuses, label qui est décerné par le titre de Juste parmi les Nations. Si important soit-il, celui-ci est effectivement une distinction essentiellement politique et à fondement religieux qui met en périphérie plusieurs centaines d’actions résistantes.

Les différentes parties de l’ouvrage mettent en rapport une approche historique et mémorielle, avant une mise en perspective à plusieurs échelles (départementale, régionale et nationale).

  • Hauteur : 21 cm
  • Largeur : 15 cm
  • Nombre de pages : 216
  • Reliure : broché
  • Format : poche

INTRODUCTION: “AIDANTS, SAUVETEURS ET JUSTES PARMI LES NATIONS” . . . 13

JULIEN BOUCHET

HISTOIRES

LES MIGRANTS JUIFS DANS LE MASSIF CENTRAL DURANT LA SECONDE GUERRE

MONDIALE: VERS UNE PROSOPOGRAPHIE? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

JEAN-MICHEL RALLIÈRES

DES RÉFUGIÉS PARMI D’AUTRES RÉFUGIÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

Mobilisation et déclaration de guerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

La Drôle de Guerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

L’exode . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

Le début des rapatriements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

DES FRANÇAIS ET DES ÉTRANGERS DEVIENNENT DES JUIFS . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

Le statut des Juifs de 1940 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

Le second statut des Juifs et le recensement de l’été 1941. . . . . . . . . . . . . . . . . 28

CONTRÔLÉS, MIS AU TRAVAIL, ASSIGNÉS À RÉSIDENCE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

Les groupements de travailleurs étrangers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

L’assignation à résidence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31

LE TOURNANT DE L’ÉTÉ 1942 : INTENSIFICATION DES PERSÉCUTIONS. . . . . . . . . . 32

Les organisations juives de sauvetage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

L’entrée des Allemands en Zone libre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34

LES JUSTES D’AUVERGNE: DE NOUVELLES DONNÉES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37

JULIEN BOUCHET

DE NOUVEAUX JUSTES PARMI LES NATIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

CORRIGER ET PRÉCISER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40

MIEUX CONNAÎTRE LES JUSTES “HISTORIQUES” . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

DES INFORMATIONS SUR LES JUIFS SAUVÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46

CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48

Shoah-10:Copie de Tourelles-7 version 3 22/10/19 18:43 Page 8

PREMIERS ÉLÉMENTS SUR L’ACTE II DES JUSTES ET SAUVETEURS D’AUVERGNE. . 51

JEANNE PIFFAULT

LES FORMES DE TÉMOIGNAGES ET LES SOURCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53

Comment les témoins ont-ils eu les informations relatives aux sauvetages ? . . 53

Quelles formes prennent les témoignages ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54

Nos sources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54

Qu’est-ce que ces documents apportent à la connaissance de cette période ? . 57

LES MOYENS D’ACTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57

Quels sont les différents moyens d’action employés par les sauveteurs ? . . . . . 57

Quelle est la géographie des sauvetages et leurs durées ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

Que sont devenus ces sauveteurs et ces sauvés ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60

LA NATURE DES LIENS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61

Est-ce que les sauveteurs connaissaient les aidés avant le sauvetage ? . . . . . . . . 61

Les sauveteurs et les sauvés ont-ils gardé des liens par la suite ? . . . . . . . . . . . . 62

Les sauveteurs ont-ils des liens entre eux ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62

Cas où les sauveteurs sont inconnus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62

CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63

PREMIÈRES VALORISATIONS

LA COLLECTE CONCERNANT LES JUSTES D’AUVERGNE AUX ARCHIVES

DÉPARTEMENTALES DU PUY-DE-DÔME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67

MARIE-LAURE BERTOLINO

RETOUR SUR L’OPÉRATION DE COLLECTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67

LE TRAITEMENT DE LA COLLECTE AUX ARCHIVES DÉPARTEMENTALES :

UN TRAVAIL ARCHIVISTIQUE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73

La collecte de témoignages oraux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73

La collecte de documents d’archives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73

Un travail archivistique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78

Un premier bilan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78

UNE COLLECTE INÉDITE ET UN MATÉRIAU INÉGAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79

PERSPECTIVES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80

TÉMOIGNAGES

DAVID SYFER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83

FRANÇOIS FELDMAN. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97

Shoah-10:Copie de Tourelles-7 version 3 22/10/19 18:43 Page 9

DES DONNÉES INÉDITES

LES NOUVEAUX SAUVETEURS CONNUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

JULIEN BOUCHET ET JEANNE PIFFAULT

PUY-DE-DÔME. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

Andrée Rivallier (Clermont-Ferrand) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

Marthe Falgoux (Clermont-Ferrand) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120

Pierre Chantelauze (Clermont-Ferrand) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120

Lucienne Defaisse et Germaine Retrut (Clermont-Ferrand) . . . . . . . . . . . . . . 120

Les soeurs Neiller (Clermont-Ferrand) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122

Joseph-Eugène Duclos (Clermont-Ferrand). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122

Le couple Defradat (Clermont-Ferrand). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122

Les soeurs Plazenet (Chappes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123

Les habitants d’un bourg (Ennezat) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123

Le couple Crouzet (Ménétrol) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124

Les habitants d’un bourg (Espinasse) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124

Les Saranzin et Blanche Borot (Châtelguyon) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125

Marie Chazot (Randan) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126

Christiane Schmerber-Metenier (Montaigut-en-Combrailles) . . . . . . . . . . . . . 126

Le couple Tixier (Pontgibaud) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126

Joseph et Marie-Julie Bapt (Rochefort-Montagne) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127

Daniel Merlet (Le Mont-Dore) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128

Gilbert et Marguerite Babin (Lezoux). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128

Les Sauron (Domaize) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129

Marius-Marc Chaduc (Saint-Genès-la-Tourette). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129

Monsieur Laurent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129

Les Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132

ALLIER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132

Marcel et Marie-Louise Josselin (Vichy) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132

Les Gareton et les Simonet (Cérilly) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133

Une famille de fermiers (Allier). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133

Juliette Jondreville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134

HAUTE-LOIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 135

Paul Fouret (Brioude). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 135

Jean et Thérèse Sepchat (Tauves) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136

MASSIF CENTRAL (TRÈS CERTAINEMENT LE CANTAL) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137

Des fermiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137

SAÔNE-ET-LOIRE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137

Marcel-Joseph et Marie Poumarat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137

CHER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138

Les Bordarias (Saint-Amand-Montrond) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138

CARTES ISSUES DE LA CAMPAGNE DE RECHERCHE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139

Shoah-10:Copie de Tourelles-7 version 3 22/10/19 18:43 Page 10

MISES EN PERSPECTIVE

SAUVETEURS ET SAUVÉS EN RÉGION RHÔNE-ALPES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151

CINDY BIESSE-BANSE

ACCUEILLIR UN ÊTRE EN TRANSIT. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152

ASSIGNÉS À RÉSIDENCE, “ASSIGNÉS À VIVRE”. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156

DOUBLE JEU DE CERTAINES AUTORITÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159

UN DÉPARTEMENT FRONTIÈRE : LE RÔLE DU PASSEUR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160

CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164

RÉSISTANTS ET CIVILS JUIFS TUÉS EN AUVERGNE

DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE.

LES APPORTS DU DICTIONNAIRE DES FUSILLÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169

ÉRIC PANTHOU

LE DICTIONNAIRE DES FUSILLÉS ET LES PREMIÈRES DONNÉES

SUR L’ORIGINE DES VICTIMES EN AUVERGNE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170

Le Dictionnaire des fusillés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170

Analyse de l’origine géographique des tués. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 171

QUELQUES PARCOURS DE RÉSISTANTS JUIFS TUÉS EN AUVERGNE

ET PREMIÈRES ANALYSES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173

CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179

SILENCES, RÉCITS, DISSIDENCES. EXPÉRIENCES RÉCENTES. . . . . . . . . . . . . . . 191

BERNARD DELPAL

EXPÉRIENCE 1, SAM ET JACKY . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193

Récits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193

Un film impossible ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196

Une forme de résilience ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197

MON LIVRE D’HISTOIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197

La plaque sur la maison de Montélimar et le film qui a suivi. . . . . . . . . . . . . . 198

DES “JUSTES” AUX “GARDIENS DE LA VIE” :

UNE DISSIDENCE SAVOYARDE… ET NATIONALE ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 200

CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203

BIBLIOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 204

Sources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 204

Résistances juives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 204

Histoire de la résistance civile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 204

Études régionales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205

CONCLUSION. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 207

Julien Bouchet (dir) est professeur agrégé et docteur en Histoire, chercheur associé au Centre d’Histoire « Espaces et Cultures ». Spécialiste de la IIIe République et des résistances civiles pendant la Shoah, ses recherches sur les sauveteurs et les Justes parmi les Nations sont notamment soutenues par la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Il a réuni dix auteurs, universitaires, témoins et défenseurs de la mémoire de la Shoah : Serge Klarsfeld, Jean-Michel Rallières, Jeanne Piffault, David Syfer, François Feldman, Cindy Biesse, Bernard Delpal, Éric Panthou et Nicolas Beaupré.

Résister à la Shoah. Aidants, sauveteurs et Justes. Voici un titre qui risque de faire couler de l’encre, pour trois principales raisons. D’abord, il envisage l’existence d’un ensemble de pratiques sociales animées par une franche opposition au principal génocide du siècle passé, tout en captant un totem mémoriel et historiographique, la Résistance – un terme général qui renvoie d’emblée à des protestations politiques et armées –, pour l’associer à ce que les historiens considèrent plutôt comme des actes et des paroles relevant de la résistance civile, une déclinaison, en mode mineur, de la “grande Résistance”. En dépit de la formulation “Résister à la Shoah”, il convient de rappeler qu’il n’y a pas eu d’organisation généralisée de lutte contre l’antisémitisme homicide, ni même de large prise de conscience de la portée de l’oeuvre pensée par les cadres S.S. et mise en oeuvre par leurs exécutants, même en 1944. Du reste, certains Juifs ont découvert leur identité propre au moment de la politique de stigmatisation mise en oeuvre à leur encontre. Ceci étant dit, la France, dans la diversité de ses territoires et de ses populations, forma la plus efficiente aire européenne de sauvetage des Juifs, près de trois d’entre eux sur quatre ayant été préservés de la mort, ce qui renvoie bien, au-delà des milliers d’actions le plus souvent atomisées qui sont valorisées par le titre de Juste parmi les Nations, à l’existence de réseaux de sauvetages denses et performants. Le deuxième motif de discussion potentielle du titre de cet ouvrage consiste à penser dans le même mouvement heuristique trois termes qui désignent les principaux acteurs de cette résistance, les aidants, les sauveteurs et les Justes, en oubliant d’autres figures pourtant essentielles (les Juifs résistants, les gardiens de la vie, mais aussi les “injustes” devenus Justes), et en plaçant en troisième position les Justes distingués par l’institut israélien Yad Vashem.