Rousseau en musique
search
  • Rousseau en musique

Orages N°11 : Rousseau en musique

22,75 €

N°11

Sous la direction de Olivier Bara, Michael O'Dea et Pierre Saby

 

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

De l’œuvre musicale de Jean-Jacques Rousseau demeure, dans la mémoire collective, le seul intermède du Devin du village. Rousseau compositeur est pourtant aussi l’auteur d’un ballet héroïque, Les Muses galantes, d’un « mélodrame », Pygmalion, ou d’un recueil musical, Consolations des misères de ma vie. Sa contribution à l’art et à l’histoire de la musique va plus loin : Rousseau théoricien a publié un Dictionnaire de la musique qui reprend pour partie ses articles composés pour l’Encyclopédie ; sa contribution à la Querelle des Bouffons entre partisans et opposants de l’opéra français est bien connue ; on a oublié en revanche le nouveau système de notation musicale qu’il a tenté d’imposer. Enfin, les représentations lyriques, à caractère plus ou moins hagiographique, du personnage de Rousseau nourrissent aussi l’histoire de « Rousseau en musique » : vaudevilles et opéras-comiques mettant en scène la jeunesse, les combats ou les exils de Jean-Jacques ont proliféré sous la Révolution.

Fiche technique

Référence
460193
ISBN
9782350301938
Hauteur :
24
Largeur :
16
Nombre de pages :
314

« Rousseau en musique »


Sous la direction d’Olivier Bara, Michael O’Dea, Pierre Saby

 n° 11
Mars 2012

Editorial (Olivier Bara)

 

DOSSIER

Introduction : Olivier Bara, Michael O’Dea, Pierre Saby

1-François Jacob (Institut Voltaire de Genève) : « Rousseau, Philidor et les Muses galantes »

2-Claude Dauphin (Université du Québec à Montréal) : «  Le devenir du système de notation musicale de Rousseau »

3-Jacqueline Waeber (Duke University) : « Entre défiguration et palimpseste : les Six Nouveaux Airs du Devin du village de Rousseau à Ginguené »

4-Christine Planté (Université Lyon 2) : «  Une bergère déjà savante. Poétique et anthropologie historiques de la romance après Rousseau »

5-Suzel Esquier (Docteure, Université Paris 4) : « Stendhal dilettante et son héritage rousseauiste

6-Alban Ramaut (Université Jean-Monnet, Saint-Etienne) : « Berlioz lecteur et critique de Rousseau »

 

TEXTES

1/ « Rousseau inédit : à propos de ses recherches concernant la polyphonie médiévale ».

Présentation par Nathan Martin (Harvard University)

2/ Le devenir d’un timbre issu du Devin du village

Présentation par Pierre Saby (Université Lyon 2)

3/ L’Enfance de Jean-Jacques Rousseau, comédie mêlée de musique en un acte de François Andrieux, musique de Dalayrac, créée au Théâtre Favart le 23 mai 1794.

Edition critique du livret.

Reproduction partielle de la partition (en partie mss) : Rouen, Bibliothèque municipale.

Présentation par Gauthier Ambrus (Doctorant, Universités de Milan et de Genève)

4/ Exemples de réception de Rousseau musicien dans la presse – Journal de Paris

Présentation : Michael O’Dea (Université Lyon 2)

5/ Deux regards sur le Dictionnaire de musique de Rousseau : Castil-Blaze (1825) et Fétis (1831)

Présentation : Olivier Bara (Université Lyon 2)

 

CAHIER

Varia

 Olivier Bara : « Influence des emplois sur la dramaturgie d’opéra-comique : le couple Elleviou-Martin, ou l’âge d’or de la comédie » 

Jean-Noël Pascal (Université de Toulouse-Le Mirail) : « Quand la Veuve du Malabar renaît de ses cendres »

Fausto Calaça (Université de Mato Grosso, Brésil) : « Le portrait d’Augustine dans La Maison du chat-qui-pelote de Balzac  (1830). D’une expérience de subjectivation par la médiation artistique »

Fil-rouge : le feuilleton de Jean-Noël Pascal

Entretien : Le compositeur Philippe Fénelon, interrogé par Pierre Saby 

La revue Orages n°11 a été préparée par Olivier Bara, Michael O'Dea et Pierre Saby.

Olivier Bara est professeur des Universités en Littérature française du XIXe siècle et Arts de la scène à l'université Lyon 2.

Michael O'Dea est professeur émérite de l’Université Lyon 2 en Lettres Modernes-XVIIIe siècle.

Pierre Saby est professeur de musicologie à l'univesité Lumière Lyon 2.