Dans la cage du MMA
search
  • Dans la cage du MMA

Dans la cage du MMA

18,01 €

Sociologie d’un sport du XXIe siècle

par Yann Ramirez.

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Le premier ouvrage de réflexion sur le MMA.

L’ouvrage trace les origines de ce sport-spectacle risqué. Il en identifie les intérêts économiques (non négligeables) et les stratégies commerciales qui guident son développement. Mais surtout, il permet de comprendre qui le pratique et pourquoi, quels sont les profils et les motivations de ses spectateurs et comment il a aussi bien pu s’implanter dans les grandes villes des États-Unis, les campagnes du Brésil, les ports du Japon ou les îles du Pacifique.

Yann Ramirez nous dévoile également ce que l’engouement pour le MMA révèle de nos sociétés : la ritualisation de la violence dans des pays globalement en paix, des modes de vie névrosés en recherche d’opium, le déclin de la morale et le retour de l’éthique.

Fiche technique

Référence
460714
ISBN
9782350307145
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
200
Reliure :
broché

Préface . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . .13
Ouverture de la cage . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . 17
Héritages, pratiques et perspectives . . . . . . . . . . ..27
Le MMA et le mythe des origines antiques . . . . . . . 28
Le MMA, une nouvelle gladiature ? . . . . . . . . . . . . 28
Le pancrace et le mélange des arts de combattre . . 30
L’apport des arts martiaux hybrides . . . . . . . . . . .  32
Le jiu-jitsu brésilien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .32
Le shoot wrestling : l’hybridation au Japon . . . . . . .33
Le valetudo et la culture du défi martial . . . . . . . . .35
Le no holds barred . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37
L’avènement du MMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .39
D’une révolution sémantique
à une régulation salutaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . .39
Pride Fighting Championship vs UFC :
la bataille historique autour
du développement du MMA . . . . . . . . . . . . . . . . . .41
Le MMA, une pratique mondialisée. . . . . . . . . . . . . 45
Une expansion mondiale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .45
Une diversité de situations . . . . . . . . . . . . . . . . . ..49
Le MMA moderne : vers la fin du spectacle ?. . . . . . 51
Une diminution des combats annuels par athlète . . .51
Sportivisation et finalisation :
un resserrement des compétitions . . . . . . . . . . . . .52
La standardisation et le sentiment de lassitude . . . .56
Existe-t-il une réelle menace
des expériences dérivées ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
L’Arrows Street Fight : entre le MMA non structuré
et le street fight sportivisé . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60
L’instrumentalisation du MMA à des fins de spectacle.62
Internet et les combats non-sportifs :
quel danger pour le MMA ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . .63
Stratégie commerciale
et enjeux économiques
d’un sport à risques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
Un développement économique
rapide et lucratif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .67
Le pay-per-view:
une stratégie des droits de diffusion payante . . . . . .67
Le recrutement des combattants . . . . . . . . . . . . . . 69
La constitution des cartes d’évènements . . . . . . . . .71
Le mixed martial arts professionnel :
un fight business . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74
L’Ultimate Fighting Championship,
tête de pont du succès économique du MMA . . . . . . .74
Les contrats télévisés :
une arme de guerre sur le marché des arts martiaux .76
Fidéliser le public . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..81
Une stratégie marketing tous azimuts . . . . . . . . . . . .83
Le MMA : une image à bâtir et à préserver. . . . . . . . .86
S’affranchir de l’image troublée des premiers temps . .86
Soigner son image par les actions philanthropiques . . 88
Toujours plus près des fans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
Combattre. . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . .. . . . . . 93
Parcours de combattants et de combattantes . . . .  . . 94
Les pratiquants dans le monde . . . . . . . . . . . . . . . . .94
Le parcours professionnel et scolaire des athlètes . . . 100
La violence : de l’épreuve à la raison de combattre ? .110
La professionnalisation de la pratique
comme bouleversement social. . . . . . . . . . . . . . . . . .116
L’arrivée des combattants issus des classes populaires 116
Précarité et millionnaires :
des inégalités salariales criantes . . . . . . . . . . . . . . . .118
Un marché économique
marqué par un fort contrôle social . . . . . . . . . . . . . .  125
La fronde des salaires : l’UFC à l’épreuve de la justice .127
Le genre dans le MMA :
vers une féminisation de la pratique . . . . . . . . . . . . . .131
L’histoire du MMA féminin :
développement et raisons du succès . . . . . . . . . . . . . .131
Les caractéristiques du MMA féminin . . . . . . . . . . . . . .134
Les controverses et ses limites . . . . . . . . . . . . . . . . . .137
La cage française:
le dernier territoire conquis 145
Le monde “d’avant” : entre ombre et tracas . . . . . . . . .146
Un combat avec les règles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146
Les étapes de la légalisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .148
Le développement en France et en outre-mer. . . . . . . . 152
Une cartographie difficile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152
Une mixité sociale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .156
Le MMA en Polynésie française . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158
Comment combattre
sous le regard des autorités ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163
Le MMA sans le dire, ethnographie d’un gala de kempo :
l’Honor & Glory III à Béziers (Hérault) . . . . . . . . . . . . . .163
Les premières compétitions officielles
dans les règles MMA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167
Réflexions sur la violence dans le MMA  . . . . . . . . . .175
Agressivité et ritualité
dans les arts martiaux mixtes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .176
Une nécessaire agressivité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176
L’importance des rites . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 178
Violence et sports de combat :
l’individualisation d’un phénomène global . . . . . . 182
La violence surtout visuelle d’un sport-spectacle . . . . . . .182
La lucidité, un élément déterminant
dans le contrôle de la violence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .185
Vers une déresponsabilisation des athlètes . . . . . . . . . . .188
La violence du combat comme revanche sociale . . . . . . .189
Le MMA, une pratique déviante ? . . . . . . . . . . . . . 191
Des débordements sporadiques . . . . . . . . . . . . . . . . ..191
Lutte et responsabilité
dans les représentations négatives . . . . . . . . . . . . . . .193
Une traumatologie inquiétante ? . . . . . . . . . . . . . . . . 195
Le dopage et le weight cutting,
de vraies pratiques à risque . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..199
Un peu de hauteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . .. .205
La violence devenue inacceptable . . . . . . . . . . . . . 206
La perception de la violence :
le poids du savoir expérientiel . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..206
Une pratique violente dans un monde pacifié . . . . . . . . .208
Face à la question morale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 210
L’impact des entrepreneurs de morale . . . . . . . . . . . . .210
À l’origine du jugement moral :
l’empathie pour les combattants . . . . . . . . . . . . . . .  .211
Une quête de sensations
dans un monde sans risque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214
La société du “risque zéro” . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  .215
Le retour du refoulé :
de la quête d’adrénaline à la quête de puissance . . . . . 217
Le temps de la finalisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .221
Notes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  227
Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . ..249
Ouvrages et articles scientifiques : . . . . . . . . . . . . . . . 249
Communication : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  258
Numéros thématiques
de périodiques spécialisés dans le MMA : . . . . . . . . . . . 258
Documentaires : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .258
Annexe méthodologique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 259
Glossaire 261

Yann Ramirez est docteur en Sociologie et chercheur associé en Staps à l’université de Montpellier.

Avec leurs combats très brutaux, les arts martiaux mixtes fascinent autant qu’ils dérangent. Mais qu’y a-t-il au-delà des clichés, dans la cage et en dehors? Discussion entre la star suisse Volkan Oezdemir et le sociologue français Yann Ramirez.

Article de Lionel Pittet, Le Temps, 1er septembre