Fénelon Agrandir

Fénelon

Les Aventures de Télémaque

Par Pauline Chaduc, Alain Lanavère et Jean-Dominique Beaudin

Plus de détails

460114

9782350301143

18,01 €

Clefs-concours
S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs-concours offre une synhtèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.
 
Clefs concours Lettres
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire.
- les grandes “problématiques”, indispensables à la compréhension des enjeux de l'œuvre.
- le “travail du texte” consacré aux questions de langue, de stylistique et de grammaire.
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.
  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 224

Introduction

Repères

Le contexte politique
La fin du règne de Louis XIV
La Lettre à Louis XIV 
Le duc de Bourgogne, espoir de la monarchie

Aperçus biographiques 
Du préceptorat à la publication des Aventures de Télémaque 
Fénelon et le duc de Bourgogne : de la pédagogie à la direction spirituelle
Fénelon conseiller politique du duc de Bourgogne : les Tables de Chaulnes

La réflexion pédagogique de Fénelon 

Le préceptorat du prince 
Les institutions du prince au XVIIe siècle
Le savoir du prince
La littérature ad usum delphini 

Fénelon et Homère 
Homère au XVIIe siècle
Homère dans l’œuvre de Fénelon
Homère, un modèle esthétique
Un modèle moral

Publication et réception du Télémaque 
La réception politique : les éditions à clefs
La réception des collectionneurs : les éditions illustrées
La réception pédagogique

Problématiques

GENRES
Un poème épique ? 
L’intertexte épique
Les motifs épiques
Les procédés épiques
Télémaque, un héros épique
La subversion de l’épopée

Un roman ? 
Le romanesque en accusation
Télémaque et la tradition romanesque du XVIIe siècle
Télémaque, un roman allégorique

Une utopie ?
 Les motifs utopiques
Les “îlots utopiques”
Fiction et réalité

L'ART DU RECIT
Les “aventures” de Télémaque 
La quête de Télémaque
Le thème du voyage
Le voyage, source d’apprentissage
Un voyage “initiatique”

Une structure complexe 

Récits, discours et descriptions 
Le plaisir du récit
Discours et actions
Les descriptions

Les personnages et leurs relations 
Des types
Effets de symétrie et de contraste
Pères et mères

UNE OEUVRE PEDAGOGIQUE
La mise en scène de la relation pédagogique 
La pédagogie de Mentor
Les représentations du maître


La rhétorique pédagogique : tenir le lecteur “comme par la main” 

Les limites de la pédagogie 

UN MIROIR DU PRINCE
Un art de gouverner 
Se gouverner soi-même
Gouverner avec autrui
Gouverner les peuples
Les représentations du roi

Les modèles et les contre-modèles 
Les images du bon roi
Les mauvais rois
Une figure admirable et à imiter, Ulysse

Discours et miroirs du prince 
La rhétorique du conseil
La thématique du “miroir”

LA SPIRITUALITE
L’intertexte biblique 

Une “politique tirée de l’Écriture sainte” 

Fable et spiritualité 

UN POEME EN PROSE
Une prose musicale 

Une prose picturale 

Images et clichés : une poétique de l’imitation 

Le rôle de l’esthétique dans le projet fénelonien 

Travail du texte

Quelques consignes méthodologiques

QUESTIONS DE STYLE
Une disposition pseudo-épique 

Les comparaisons et métaphores 

L’oralité de Télémaque

Rythme et lexique au service de la narration

 La question du cliché 

Le cas particulier des “morceaux de bravoure” 

Ce style est-il “personnel” ? 

Télémaque : un roman ? 

Un passage qui peut offrir une nouvelle clef de lecture de Télémaque 

Quand l’étude stylistique apporte sur Télémaque des révélations peut-être imprévues… 

Quelques conseils aux étudiants que Télémaque dérouterait 

REMARQUES SYNTAXIQUES DIVERSES
L’interrogation 
Interrogation directe
Interrogation indirecte
Fausses interrogations et questions orientées

La négation 
Le mot-phrase négatif non
L’adverbe non-prédicatif ne
La conjonction de coordination ni

Les propositions subordonnées relatives 
Les relatives adjectives
Les relatives substantives

Bibliographie 

Pauline Chaduc, agrégée de Lettres modernes et docteur en Littérature française, a enseigné notamment à l'université Paris IV Sorbonne. Elle a consacré sa thèse de doctorat à la rhétorique de la direction spirituelle chez Fénelon.

Alain Lanavère est agrégé de Lettres classiques, ancien élève de l'ENS Ulm, et a longtemps été maître de conférences à l'université Paris IV Sorbonne. Il a notamment dirigé Je ne sais quoi de pur et de sublime, ouvrage qui fait référence sur Télémaque.

Jean-Dominique Beaudin est agrégé de Grammaire et assistant à l'UFR de Langue française de l'université Paris IV Sorbonne.

"Les Aventures de Télémaque ont connu un étrange destin : alors qu’il fait partie des œuvres du patrimoine littéraire français les plus lues jusqu’au début du xxe siècle et qu’il a rencontré un succès international puisqu’il fut traduit en plusieurs langues dès le xviiie siècle, le roman de Fénelon est aujourd’hui très largement méconnu du grand public. Cette désaffection s’explique aisément. Le lecteur moderne ne peut qu’être déconcerté par une œuvre qui exige une culture antique et classique qui nous fait aujourd’hui défaut. L’écriture de Fénelon même, limpide, sans accrocs, qui a fait l’admiration de générations de lecteurs, ne touche plus notre sensibilité qui considère depuis le romantisme l’“originalité”, la “nouveauté”, la “modernité” comme autant de critères permettant de définir le grand écrivain. L’originalité, qui n’est en aucun cas un idéal artistique au xviie siècle, est délibérément absente du Télémaque, qui se veut une simple imitation d’Homère et de Virgile. Fénelon ne s’est jamais considéré comme un “auteur”, au sens que l’on accorde aujourd’hui à ce terme. Le Télémaque est une œuvre de circonstance, destiné à un usage restreint, la formation d’un jeune prince, et fut publié sans l’accord de son auteur. Dans son écriture, celui-ci recourt au pastiche et fait un usage systématique du cliché, même dans ses pages les plus fameuses. Le lecteur moderne doit accepter de réviser ses catégories esthétiques, de se laisser dépayser pour saisir l’étrange beauté de cette œuvre. Il est invité à redécouvrir les références culturelles et la sensibilité artistique qui étaient celles des hommes du xviie siècle tout comme leurs modes de lecture. Il est contraint à un grand effort de contextualisation."