Les mots du désir Agrandir

Les mots du désir

Clefs-concours Culture générale

Par Silvia Manonellas et Émilie Richard

460580

9782350305806

18,01 €

  • Hauteur : 21 cm
  • Largeur : 15 cm
  • Nombre de pages : 360
  • Reliure : broché

IntroductIon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11

Oeuvres et Personnages

(L’)Ange bleu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .17

Bajazet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .21

Carmen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24

Cet obscur objet du désir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .28

Chérubin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .33

Faust . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37

Fragments d’un discours Amoureux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .40

L’école des femmess . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .41

Le meilleur des mondes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .46

Le secret de Brokeback mountain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .52

Lilith . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .55

Pygmalion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .56

Tous les Autres s’appellent Ali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60

Tout ce que le ciel permet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .62

(La) trilogie de Beaumarchais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65

Un tramway nommé désir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .70

Werther . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .75

AUTEURS

ARISTOTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .83

ÉPICURE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .89

FRAGONARD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .100

GIRARD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .103

HEGEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104

HOBBES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .113

JONAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .125

LEVINAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .131

MOLIERE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .139

MOURET . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .140

RACINE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .141

SCHOPENHAUER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .142

SPINOZA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .151

STOïCIENS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .161

WILLIAMS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .168

CONCEPTS, NOTIONS, MOUVEMENTS

ACÉDIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .171

AMOUR COURTOIS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .172

AMOUR DE SOI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .174

AMOUR PROPRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .181

APOLLINIEN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .185

APPÉTIT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .192

ASCÉTISME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .194

ATARAXIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .198

BESOIN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .205

BONHEUR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .208

CONATUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .211

CONSENTEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .217

CONTENTEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .221

CONVERSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .225

COQUETTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .226

CRISTALLISATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .227

DEMANDE/BESOIN/DÉSIR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .228

DESIDERARE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .231

DÉSIRABLE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .232

DÉSIR D’ENFANT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .237

DÉSIR MIMÉTIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .238

DÉSIR ROMANTIQUE : “LEVEZ-VOUS VITE, ORAGES DÉSIRÉS…” . . . . . .240

DIVISION DE L’AME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .242

ÉDUCATION NÉGATIVE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .244

EN SOI–POUR SOI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .248

ÉROS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .251

ÉROTISME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .255

EUDÉMONISME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .259

FANTASME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .263

FEMME FATALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .264

FÉTICHISME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .265

HÉDONISME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .266

INQUIÉTUDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .272

INSTINCT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .276

JANSÉNISME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .277

JEU . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .280

LIBERTINAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .282

LIBIDO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .284

MAI 68 : “PRENEZ VOS DÉSIRS POUR DES RÉALITÉS” . . . . . . . . . . . . . .289

MANQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .291

MÉLODRAME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .294

PORNOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .295

PRÉCIOSITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .299

PRINCIPE DE PLAISIR/PRINCIPE DE RÉALITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .300

PUBLICITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .304

PULSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .307

PULSIONS DE VIE/PULSIONS DE MORT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .310

PURITANISME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .313

REVE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .314

SADISME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .317

SEX-SYMBOL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .325

SUBLIMATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .326

SYMPTOME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .329

TEMPS DU DÉSIR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .331

TENDANCE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .334

VOLONTÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .334

VOLONTÉ DE PUISSANCE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .336

OUTILS

OEUVRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .343

CHRONOLOGIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .345

GLOSSAIRE

PETIT LEXIQUE PHILOSOPHIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .347


Silvia Manonellas est pofesseure de chaire supérieure en Philosophie aux lycées Henri IV et Louis-le-Grand et directrice de collection à Atlande.

Émilie Richard est professeure agrégée de Lettres modernes et enseigne en classe préparatoire au lycée Malherbe de de Cean.

Du Faust historique, on sait peu de choses : il a probablement vécu entre 1480 et 1540 et était, selon toute vraisemblance, une sorte d’aventurier vagabond, sans doute astrologue et magicien, admiré par les foules et apprécié par les étudiants, les grands et même par les hommes cultivés. Si les érudits* et les théologiens* n’ont que mépris pour celui qu’ils considèrent comme un charlatan, sa personnalité pittoresque et fascinante marqua les esprits. Sa mort, violente, fut attribuée au diable : la légende était née. Dès la fin de la Renaissance, des écrits racontent son existence et en font un être animé par un insatiable* désir de connaissance, au point de l’imaginer conclure un pacte avec le diable, afin d’obtenir des réponses à ses questions. Son orgueil intellectuel, sa libido sciendi, le mène à sa perte. Lorsque Goethe s’empare du mythe, il reprend un certain nombre d’éléments déjà existants, mais il en ajoute d’autres pour créer une oeuvre originale et personnelle à laquelle il travaille de l’âge de vingt ans jusqu’à sa mort, en 1832. Le personnage de Faust incarne l’évolution de ses propres aspirations à la jouissance et à la connaissance. L’histoire de Faust est précédée d’un “Prologue dans le Ciel” : Méphistophélès se plaint à Dieu de l’infini tourment des hommes dont il rend responsable ce qu’ils appellent la raison. Dieu l’invite alors à observer Faust, “son serviteur”. Méphistophélès en fait le portrait en ces termes : “Chez ce fou rien de terrestre, pas même le boire et le manger. Toujours son esprit chevauche dans les espaces, et lui-même se rend compte à moitié de sa folie. Il demande au ciel ses plus belles étoiles et à la terre ses joies les plus sublimes ; mais rien, de loin ni de près, ne suffit à calmer la tempête de ses désirs.” Méphistophélès propose de tenter Faust pour voir s’il ne pourrait pas le détourner de sa quête de Dieu en le guidant sur la voie des désirs immédiats et sensuels. Serein et confiant, Dieu accepte.