Autour de la consolation de Pihilosophie de Boèce Agrandir

Autour de la Consolation de Philosophie de Boèce

Dirigé par Angelo Giavatto et Frédéric Le Blay

Avec la contribution de Béatrice Bakhouche, Dominique Doucet, Min-Jun Huh, Cyrille Michon.

Plus de détails

460316

9782350303161

14,22 €

Forum

Accueillant le produit de réfléions universitaires, de colloques, séminaires et tables rondes, la collection Forum s'adresse autant aux non spécialistes qu'aux hommes de l'art. Elle privilégie des approches transdisciplinaires et transversales.

Consolation de Philosophie de Boèce

Un texte littéraire d'une admirable complexité et d'une grande richesse.
Une puissance exégétique hors du commun.
Une mise en parole de la philosophie.
Un épisode essentiel dans l'histoire de la pensée occidentale.
Un véritable classique.
  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 192

INTRODUCTION

LA CONSOLATIO PHILOSOPHIAE COMME TÉMOIGNAGE

LA ROUE ET LE CERCLE

FIURES DE PHILOSOPHIE DANS LA CONSOLATION DE PHILOSOPHIE DE BOÈCE

LA THÉORIE NÉOPLATONICIENNE DE LA VERTU ET LA CONSOLATION DE PHILOSOPHIE


LA PRESCIENCE ET LA LIBERTÉ, LE TEMPS ET L'ÉTERNITÉ. UNE RELECTURE DU DERNIER LLIVRE DE LA CONSOLATION DE PHILOSOPHIE

BIBLIOGRAPHIE

INDEX

Béatrice Bakhouche, professeur de langue et littérature latines à l'université Paul Valéry-Montpellier 3.

Dominique Doucet, maître de conférences en philosophie à l'université de Nantes et membre du Centre atlantique de philosophie.

Angelo Giavatto, lauréat de la Fondation Alexander von Humboldt, maître de conférences en philosphie ancienne à l'université de Nantes.

Min-Jun Huh, docteur en études latines et en philospie à l'université de Paris-Sorbonne, Paris IV.

Frédéric Le Blay, maître de conférences de langues et littératures anciennes à l'univesité de Nantes.

Cyrille Michon, professeur en philosophie à l'université de Nantes et directeur du Centre atlantique de philosophie.

"Les degrés de la robe de Philosophie permettent de progresser de l'éthique à la métaphysique  en passant par la physique. Appliqué au prisonnier , ce parcours l'aide à recouvrer sa liberté de sage, à se défaire de la sujétion aux faux biens qui le désespère et l'englue dans la matière."