L'enfance de Saint-Exupéry
search
  • L'enfance de Saint-Exupéry

L'enfance de Saint-Exupéry

12,23 €

Thierry Dehayes

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Collection Enfances: Parce que comme le dit Saint-Exupéry lui-même, "toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent"...

Il est blond comme les blés, haut comme trois pommes, aime observer les couchers de soleil, se poste au pied d'un platane immense — un vrai “baobab“ — pour regarder défiler les troupeaux de moutons. Il pose sans cesse des questions aux grandes personnes, et ne se satisfait pas facilement de leurs réponses.

Vous croyez le connaître? Et pourtant, il ne s'agit pas du petit prince, mais du jeune Antoine de Saint-Exupéry. Entre l'un et l'autre, il existe une parenté évidente. À tel point que l'on peut penser que dans l'oeuvre la plus célèbre de l'écrivain, l'aviateur rencontre son double enfant. "Nous ne sommes toute la vie, que les descendants des enfants que nous avons été" disait l'écrivain Philippe Hériat.

Quel enfant a donc été Antoine de Saint-Exupéry ? Et que retrouve-t-on de cette enfance, heureuse et protégée dans son oeuvre ?

Fiche technique

Référence
460588
ISBN
9782350305882
Hauteur :
21 cm
Largeur :
15 cm
Nombre de pages :
96
Reliure :
broché

Thierry Dehayes est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages grand public, principalement sur Pagnol et sur Saint-Exupéry. Il enseigne la culture générale en classes préparatoires.

Célébrités en Sarthe. Saint-Exupéry au Mans, les racines du ciel, par Frédérique Brehaut dans Le Maine libre, 02/08/2021.

L'enfance sarthoise de Saint-Exupéry

Durant 6 ans, de 1909 à 1915, l'auteur du Petit Prince a passé le début de son adolescence en Sarthe. Scolarisé à Sainte-Croix, au Mans, Antoine de Saint-Exupéry s'est construit en partie dans notre département.

"Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent", écrit Antoine de Saint-Exupéry dans Le Petit Prince. L'auteur de cette phase, lui, n'a jamais oublié son enfance. En effet, l'écrivain-aviateur (1900-1944) "a eu toute sa vie à la fois 12 ans et 50 ans", indique Thierry Dehayes, écrivain sarthois ayant consacré un livre à Saint-Ex'. "Lorsqu'il était enfant, il était déjà très sérieux, avec des valeurs comme la parole donnée, le sens du dévouement", développe-t-il. "Et adulte, lorsqu'il vivait à New-York, il pouvait lancer des avions en papier du haut des buildings !" Entre 9 et 15 ans, l'un des plus grands auteurs français du XXème siècle vivait en Sarthe. Scolarisé au collège Sainte-Croix au Mans, Saint-Exupéry habitait avec sa mère et son frère à quelques rues de chez son grand-père Fernand, Sarthois depuis 1870. Les archives de Sainte-Croix ont conservé les bulletins scolaires du jeune Antoine. "On a raconté que c'était un cancre, qu'il avait été renvoyé, c'est faux", réhabilite Thierry Dehayes. En revanche, on sait qu'il avait de très mauvaises notes en mathématiques, en histoire-géographie et qu'il était maladroit ! mais il était bon en français et en latin, ce qui fait qu'il n'a jamais été considéré comme un mauvais élève."

En pèlerinage aux Hunaudières

Une partie de l'oeuvre de Saint-Exupéry a des racines en Sarthe. "L'enfance de Saint-Ex' est très présente dans Le Petit Prince. Ce personnage est d'ailleurs un mélange d'Antoine et de son frère François, décédé à 15 ans", rappelle Thierry Dehayes. "Son grande père Fernand ressemble beaucoup au géographe quand son oncle Roger, mort lors de la Grande Guerre, représente davantage l'explorateur." C'est aussi au Mans qu'Antoine se passionne pour l'aviation. Le jeune Saint-Exupéry habite à 800 mètres à l'usine des Bolée et suit avec attention les inventions qui y naissent. "Il n'était probablement pas présent lors du vol des frères Wright mais il allait souvent en pèlerinage aux Hunaudières, avec Jean-Marie Lelièvre, là où avait volé le Flyer. Tout au long de sa vie, Antoine de Saint-Exupéry conserva la nostalgie du Mans et de la Sarthe. "C'était un homme d'action mais qui a toujours été tourné vers le passé", indique Thierry Dehayes. Un jour, il écrit alors qu'il n'a que 17 ans, "j'ai revu Le Mans et tous les vieux souvenirs". Il y retournera à plusieurs reprises, pour des mariages notamment. "Comme le château familial de Saint-Maurice-De-Rémens, dans l'Ain, Le Mans est un lieu cocon pour Saint-Exupéry."

La Sarthe, n°160, mai 2020