search

Brassens, Mais où sont les mots d'antan? (nouvelle édition)

18,01 €

Mais où sont les mots d'antan ? Par Jean-Louis Garitte.

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Sur les pas de Brassens... au fil des mots

C'est à une balade littéraire hors des sentiers battus que nous vous convions par l'intermédiaire de ce dictionnaire que nous avons pensé comme un guide complet permettant d'analyser tous les textes des chansons de Georges Brassens. Près de 200 chansons ont ainsi été prises en compte, y compris celles que le chanteur n'a pas interprétées, comme entre autres celles qui ont été écrites peu avant 1981, ainsi que quelques inédites.

Voilà plusieurs décennies que Brassens nous a quittés, laissant un patrimoine musical mais aussi littéraire des plus remarquables. C'est un lieu commun de dire que son oeuvre demeure toujours moderne et d'une réelle actualité. Ses chansons sont fréquemment reprises par des interprètes d'aujourd'hui qui les habillent parfois musicalement d'une nouvelle manière. 

Nous laisserons les spécialistes apprécier la valeur musicale originale des chansons (des mélodies qui n'avaient rien de simple ou monotone) et nous nous concentrerons sur les textes et leurs spécificités, ceux-ci représentant une source de grandes satisfactions pour qui apprécie la langue française.

Fiche technique

Référence
470003
ISBN
9782383500032
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
804
Reliure :
broché
Format :
poche

BRASSENS DANS LE TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13

LEXIQUE

LES MOTS DE BRASSENS : LE VOCABULAIRE . . . . . . . . . . . . . . . .23

LES EXPRESSIONS DE BRASSENS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .335

Addenda: expressions latines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ....631

LES PHRASES DÉFIGÉES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..633

OUTILS

ALLUSIONS ET SIMILITUDES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .669

NOMS PROPRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...729

      Addenda : autres lieux cités par Brassens

dans ses chansons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ....779

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..783

INDEX DES CHANSONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .787

“Chez moi tout part des mots, je suis amoureux des mots”, écrivait Brassens. Le mot est évidemment le matériau de base de l’artisan, travailleur acharné de l’écriture qui s’en va quérir son vocabulaire à différentes époques de la culture française. On trouve donc un florilège de termes très riches, souvent désuets ou méconnus.

“J’emploie des archaïsmes parce que j’aime ça; j’ai le goût des choses un peu antiques, je ne suis pas le seul, d’ailleurs : il y a bien des gens qui achètent des vieilles lanternes et qui me reprochent de parler le français dans mes chansons.”

Ainsi, comme nous l’avons vu, les archaïsmes les plus singuliers et les vocables du langage classique se mêlent avec bonheur à des mots d’origine populaire et argotique. Les sycophantes, les bélîtres côtoient les guignols et ensuite, les jocrisses rencontrent derechef des cognes et des paltoquets."