La crise du transport aérien Agrandir

La crise du transport aérien

Raymond Woessner

Plus de détails

460658

9782350306582

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Nos meilleurs ennemis

    Nos...


    L'entente culturelle franco-britannique...

Vers une autre planète ?

  • Hauteur : 21 cm
  • Largeur : 15 cm
  • Nombre de pages : 204
  • Reliure : broché

INTRODUCTION: UNE CROISSANCE INSOUTENABLE 17

LES SUCCÈS DU MODÈLE ÉCONOMIQUE CONTEMPORAIN

DE L’INVENTION DU MARCHÉ AÉRIEN À LA MONDIALISATION . . 29

Les États-Unis et l’Europe, à l’époque où ils étaient

le centre du monde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

Déréglementation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36

Les hubs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39

Les compagnies low cost . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44

Les aéroports d’Atlanta et de Memphis :

les clés de leur succès . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

LA PROFITABILITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN FACE À LA VARIABILITÉ

DES COÛTS DE PRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52

Le remplissage des avions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53

Le prix du carburant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54

Les frais de personnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56

Les aléas conjoncturels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57

Les taxes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

La sécurité (les conditions techniques) et la sûreté

(lutte contre le crime) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

Consolidation des compagnies en vue en Europe ? . . . . . . 62

LES CONSTRUCTEURS D’AVIONS :

QUELLES MENACES SUR LE DUOPOLE BOEING ET AIRBUS ? . . . 63

Un choc entre deux géants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64

Improbables outsiders . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72

Shanghai entre dans le jeu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74

L’aviation d’affaires et le tourisme de luxe . . . . . . . . . . . . 75

La concurrence des autres modes de transport

à grande vitesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76

LA SATURATION DES AÉROPORTS

 UNE MUTATION GLOBALE  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86

L’Europe et ses métropoles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87

La migration du monde aérien vers l’Asie . . . . . . . . . . . . . 90

Le boom chinois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93

Perspectives africaines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94

LES AÉROPORTS  : UN MODÈLE UNIQUE AVEC LES AÉROVILLES  ? 99

Modèle économique et mondialisation . . . . . . . . . . . . . . . 99

Aéroville, aéroterritoire, aerotropolis, airea  ? . . . . . . . . . 106

Petits aéroports et grands problèmes . . . . . . . . . . . . . . . . 120

 

LA REMISE EN CAUSE DU MODÈLE ÉTABLI

 LA CRISE SANS PRÉCÉDENT DU  COVID -19 . . . . . . . . . . . . . . . 137

De l’épidémie à la pandémie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138

La survie des compagnies aériennes . . . . . . . . . . . . . . . . 138

Crise temporaire ou changement de modèle ? . . . . . . . . . 140

BILAN CARBONE  : LE MOUVEMENT DES IDÉES

ET LES FORCES EN PRÉSENCE  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 141

Les positions de l’OACI et de l’IATA . . . . . . . . . . . . . . . 142

Le rôle de l’Union européenne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145

Responsabilité sociale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148

DES AVIONS NON POLLUANTS  ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152

Marche arrière avec le retour du vol supersonique ?

Deux projets polluants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152

Les agrocarburants (biofuels) et les e-fuels . . . . . . . . . . . 154

Les motorisations hybrides et électriques . . . . . . . . . . . . 156

LES AÉROPORTS SUR LA SELLETTE  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164

Conflits d’usage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165

Le bruit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174

Air Carbon Accreditation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180

Du cimetière d’avions à la déconstruction et au recyclage 182

CONCLUSION: À LA CROISÉE DES CHEMINS?

 CINQ SCÉNARIOS POST -COVIDÉENS  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 188

AVIATION PROPRE  ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 190

ACRONYMES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193

BIBLIOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197

Raymond Woessner, professeur honoraire de Géographie de Paris 4 Sorbonne, a été directeur du Master Transports, Logistique, Environnement et Territoires de 2011 à 2017. Aux Éditions Atlande, il a notamment dirigé l’ouvrage Déprogrammer l’apocalypse, COP 21, pour l’échelle globale en 2015, et il a rédigé l’ Atlas de l’Alsace, enjeux et émergences, pour une approche régionale en 2018.

Mais de quel monde rêvons-nous pour l’aviation commerciale ? Celui d’une croissance économique illimitée, celui d’un développement durable ou celui de la décroissance ? Aujourd’hui, la croissance de l’activité aérienne se situe dans une courbe exponentielle ; fondée sur le libéralisme, elle fait fi des externalités négatives comme la discrimination sociale, la pollution globale de l’air et la dégradation du cadre de vie autour des aéroports. “Le véritable problème auquel l’humanité est confrontée n’est pas celui de l’épuisement des ressources mais celui de leur utilisation à l’origine de pollutions transformant la planète en immense poubelle. […]. Le triptyque produire plus, répartir mieux, préserver l’avenir – ne pourra pas se décliner sans tensions ou lectures antagonistes. L’enjeu est de résoudre, autrement que par l’arrêt du développement, le conflit latent entre une croissance sauvage et un environnement viable”, écrit Michel ROGALSKI (2019). C’est pourquoi la prise en compte de la durabilité, gênante pour la croissance à court et moyen terme, peut en réalité apparaître comme un gage de survie à long terme. (Introduction)