L'indépendance catalane en question Agrandir

L'indépendance catalane en question

Par Manuelle Peloille, Serge Buj et Cyril Trépier

Plus de détails

460502

14,22 €

L’indépendance catalane en question
Depuis un quart de siècle, les gouvernements de l’Espagne ont été suspendus aux vibrations catalanes”, écrivait en 1923 de Romanonès, ancien Président du Conseil espagnol. Aujourd’hui encore, le devenir de la Catalogne agite toute l’Europe. Découvrez l’histoire des démêlés, conflits mais aussi – et surtout – des tractations permanentes entre cette région et le reste de l’Espagne, depuis les rois d’Aragon jusqu’à Puidgemont, en passant par l’éphémère république de Catalogne et le franquisme. Un petit livre qui propose des repères essentiels pour comprendre les enjeux géopolitiques, économiques, linguistiques, institutionnels et identitaires de l’indépendance catalane. Une honnêteté et une rigueur qui signalent une référence incontournable. Un texte passionnant qui se confronte à une actualité brûlante.

  • Hauteur : 17,8 cm
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 272
  • Reliure : broché

REPÈRES HISTORIQUES
(Manuelle Peloille)

Les Marches d’Espagne : un territoire frontalier entre Francs et Maures
Premières institutions catalanes
Guerres et compromis avec le royaume de Castille
L’expansion méditerranéenne des
XIIIe et XIVe siècles
Le
XVe siècle : la couronne d’Aragon en crise, une Castille puissante et dynamique
1469-1479 : deux couronnes réunies, deux régimes distincts
Le
XVIIe siècle : face au rival français, tentative d’unification
Un événement fondateur en creux : 1714-1717
1808-1814: la Guerre d’indépendance
L’essor économique de la Catalogne au
XIXe siècle
Le carlisme
La Renaixença, renaissance de la culture catalane Fédéralisme et catalanisme
Le retour des doléances en matière économique
La voie nationaliste du clergé catalan
Le nationalisme politique
Un projet pour toute l’Espagne
L’État espagnol à la rescousse – i. Une armée hostile mais bien commode en matière sociale
L’État espagnol à la rescousse – ii. Le protectionnisme
Les concessions des gouvernements
Le déplacement vers la gauche
Les Catalans, fervents défenseurs de l’hispano-américanisme
La Seconde République
La Guerre civile
Le franquisme
Transition et démocratie: 1975 - aujourd’hui

CATALOGNE : POLITIQUE ET DROIT, LANGUE ET NATION
(Serge Buj)

L’invention du récit national catalan
L’histoire et l’anthropométrie au secours de l’identité catalane
Une vision française de la Catalogne
Le stéréotype catalan au secours de la stratégie européenne du gaullisme
La crainte d’un effet domino
Le nationalisme catalan et la question de l’État
Fédéralisme et État multinational
L’identité catalane sous la dictature franquiste
La langue, fondement de l’identité catalane et outil d’intégration ?
 La petite musique de “l’entre-soi” : langue et religion
La fabrique de la nation par le droit
Langue propre et langue officielle
Le droit comme fondement du consensus
Peuple ou nation catalane ?
De l’article 155 au retour à l’autonomie ?

GÉOPOLITIQUE DE L’INDÉPENDANTISME CATALAN
(Cyril Trépier)

L’irruption de la question nationale, 2010-2012
Un engagement précoce dans la construction européenne
Une année 2010 marquée par la crise
L’indépendance encore hors de portée
L’austérité à la catalane
L’austérité selon Mariano Rajoy

L’émulation basque
Les progrès du
SNP écossais
Le tournant du 11 septembre 2012
L’officialisation du projet d’état catalan
Première campagne électorale sur l’indépendance en 2012
Le projet d’État défendu jusqu’à Bruxelles
Le paysage politique catalan bouleversé
La sécession de la Crimée en 2014 n’a pas enterré la voie unilatérale

Le référendum écossais, référence obligée et durable
La constante complémentarité entre associations et institutions pro-indépendance
Une indépendance peu débattue sur le fond
Des opposants à l’indépendance de plus en plus mobilisés
La bataille de la communication engagée sur de multiples fronts

2017 : une indépendance pour rien ?
Les conséquences du référendum du 1er octobre 2017 sur l’indépendance après le scrutin du 21 décembre 2017
Ni Puigdemont ni Rajoy
L’affirmation d’une souveraineté catalane, un leitmotiv indépendantiste
De l’Écosse au Brexit : le rêve européen oublié ? Existe-t-il un risque de guerre civile ?
En guise de conclusion

Serge Buj est professeur émérite à l’Université de Rouen, spécialiste de l’histoire institutionnelle contemporaine d’Espagne.
Manuelle Peloille est professeur de civilisation espagnole contemporaine à l’Université d’Angers et auteur chez Atlande de L’Espagne après 98, les fantômes de l’Empire.
Cyril Trépier est géographe et sociologue. Il a écrit Géopolitique de l’indépendantisme en Catalogne.

“La nation catalane, sa langue et sa culture ont mille ans d’histoire. Pendant des siècles, la Catalogne s’est dotée et a bénéficié d’institutions propres qui ont pleinement exercé l’auto-gouvernement, avec la Generalitat comme l’expression la plus élevée des droits historiques de la Catalogne”.

Ces mots sont extraits du début du long préambule de la déclaration des représentants du Parlement catalan du 27 octobre 2017. Remontons donc loin dans le temps, car le discours d’une large partie des catalanistes, autonomistes ou indépendantistes, de gauche ou de droite, fait souvent référence au Moyen Âge. L’héritage wisigoth, l’invasion franque, le premier comte unificateur Guifred le Velu (IXe siècle), la Generalitat (1359), la somme du droit coutumier – autant de points de repère du nationalisme catalan.

"Il est toujours plus facile de susciter la division que le dialogue. S'est ainsi enclenchée une mécanique idéologique avec sa propre inertie." Cyril Trépier interviewé par Gilles Sengès dans L'Opinion du 10 septembre 2018