Ecritures du mal
search
  • Ecritures du mal

Ecritures du mal

18,01 €

Par Carla Fernandes, Anne-Claire Huby, Erich Fisbach

Sábato

Roa Bastos

Paz Soldán

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Clefs Concours
S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs Concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs Concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.

Clefs concours Espagnol
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire ;
- les fonctionalités des œuvres au programme ;
- des analyses thématiques ;
- des ouvertures pour des pistes de réflexion ;
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques ;
- un système de circulation pratique entre les fiches et les références.

Fiche technique

Référence
460149
ISBN
9782350301495
Hauteur :
17,8
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
216
Reliure :
broché

INTRODUCTION

REPÈRES

Ernesto Sábato
Augusto Roa Bastos
Edmundo Paz Soldán

LES OEUVRES

Ernesto Sábato : El Túnel 
Augusto Roa Basto : Cuentos Completos
Edmundo Paz Soldán : Los Vivos y los muertos

BIBLIOGRAPHIE


Carla Fernandes est professeur à l’université Lyon 2.

Anne-Claire Huby est maître de conférences honoraire à l’université Lyon 2.

Erich Fisbach est professeur à l’université d’Angers.

"Considéré par Sábato comme l'un des moteurs de l'histoire, le mal est une notion centrale dans son oeuvre de fiction et sous-tend une grande part de ses essais. Déshumanisation, incommunication, isolement sont autant de manifestations du mal qui permettent d'essayer de comprendre l'évolution chaotique du monde occidental depuis la Renaissance et de rendre compte de l'absolue solitude des êtres, de leur fragilité et de leur angoissante incomplétude."