Pouvoir de la violence et violence du pouvoir
search
  • Pouvoir de la violence et violence du pouvoir

Pouvoir de la violence et violence du pouvoir

18,01 €

De Caroline Lepage, Elvire Gomez-Vidal Bernard, Graciela Villanueva

Au sujet des oeuvres :

Mario Vargas Llosa, Lituma en los Andes

Yuri Herrera, Trabajos del reino

Santiago Roncagliolo, Abril rojo

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Clefs Concours
S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs Concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs Concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.

Clefs concours Espagnol
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire ;
- les fonctionalités des œuvres au programme ;
- des analyses thémathiques ;
- des ouvertures pour des pistes de réflexion ;
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques ;
- un système de circulation pratique entre les fiches et les références.

Fiche technique

Référence
460213
ISBN
9782350302133
Hauteur :
17,8
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
416
Reliure :
broché

INTRODUCTION

REPÈRES

Mario Vargas Llosa
Yuri Herrera
Santiago Roncagliolo

LES OEUVRES

Mario Vargas Llosa : Lituma en los Andes
Yuri Herrera : Trabajos del reino
Santiago Roncagliolo : Abril Rojo

OUTILS

Bio-bibliographie abrégée de Mario Vargas Llosa
Chronologie de l'histoire du Pérou
Carte du Pérou

Graphiques

BIBLIOGRAPHIE

Caroline Lepage est professeur à l'université de Poitiers.

Elvire Gomez-Vidal Bernard est professeur à l'université de Bordeaux 3.

Graciela Villanueva est professeur à l'université de Paris-Est Créteil.

"Ce qu'il convient de comprendre d'entrée de jeu à propos de Lituma en los Andes, de Trabajos del reino et de Abril rojo, c'est qu'il s'agit non pas tant de dresser strictement un portrait de l'actualité politique et de l'histoire, aussi fidèle et cru soit-il, que de s'y glisser et d'y circuler, brutalement au besoin, au plus profond, afin de mener une enquête et de susciter, à travers le processus de la lecture, l'investigation-enquête. Nul doute en effet qu'il y a là trois textes ouverts, qui établissent de manière bien particulière un dialogue avec le destinataire et l'incite, de gré ou de force, à déconstruire le sens habituel et à s'approprier l'autre sens, par-delà les apparences, les illusions, les mensonges, les faux-semblants... à réagir. Au-delà des représentations et autereprésentations de l'État, des institutions et de leurs concurrents, ces oeuvres se proposent avant tout de bousculer. L'enjeu étant, pour chaque auteur, de mettre au point des techniques et des structures narratives capables de porter la critique qu'il souhaite formuler, autant d'éléments qui sont déjà en soi des défis lancés au lecteur qui, chez Vargas Llosa, Herrera et Roncagliolo ne relèvent pas de la fioriture et de la complaisance esthétique, mais des moyens de bouleverser les habitudes, de secouer les mentalités, de perturber les routines interprétatives et les passivités argumentatives afin de forcer l'écoute et la réflexion. C'est indéniablement entre provocation, séduction et violence que se situe la littérature."