Dossier espagnol 2015 - 2016
search
  • Dossier espagnol 2015 - 2016

Dossier espagnol 2015-2016

18,01 €

Par Sandra Monet-Descombey Hernández, Manuel de la Fuente Soler,

Au sujet des oeuvres :

José Marti, Nuestra América

Fernando Léon de Aranoa, Barrio

Quantité

  Livraison gratuite

Et en lettre suivie pour la France métropolitaine !

Clefs Concours

S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier à l'agrégation et au Capes, Clefs Concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs Concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.

Clefs concours Espagnol
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire ;
- les fonctionalités des œuvres au programme ;
- des analyses thémathiques ;
- des ouvertures pour des pistes de réflexion ;
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques ;
- un système de circulation pratique entre les fiches et les références.

Nous publions chaque année les deux nouveaux thèmes au programme. Sur le Burlador, au programme en 2013 et en 2014, vous pouvez utilement consulter la page suivante :

http://www.canal-u.tv/recherche/?q=el+burlador&submitProgramSearch=Ok&simpleform_submitted=searchbar-form&fromSimpleForm=1

et surEl otono del patriarca

http://dialnet.unirioja.es/buscar/documentos?querysDismax.DOCUMENTAL_TODO=el+otono+del+patriarca

Fiche technique

Référence
460284
ISBN
9782350302843
Hauteur :
17,8
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
320

INTRODUCTION

NUESTRA AMÉRICA DE JOSÉ MARTI

REPÈRES

Contextes
Méthodologie et préparation à l'analyse
Héros et mythe
Contexte de production et repères chronologiques

LES OEUVRES

Américanité, concept culturel et vision historique
Maturité du projet historique de Nuestra América
Anti-impérialisme versus panaméricanisme
Conclusion

OUTILS

Chronologies
Personnages
Gossaire
Documents
Bibliographie

BARRIO DE FERNANDO LEON DE ARANOA

INTRODUCCION

CONTEXTO

Contexto historico y cultural : de la dictadura a la democracia (1975-1998)
El cine social de los anos 90

LA PELICULA

Sinopsis y estrctura
Los espacio del extrarradio
Los personajes al margem del sistema
Simbologia de engano y muerte
El cine como denuncia social
La construccion de una formula
Ruido mediatico y musica urbana
Conclusiones

HERRAMIENTAS

Ficha tecnica y artistica
Filmografia de Fernando Leon de Aranoa
Bibliografia


Sandra Monet-Descombey Hernández, professeur à l'université Lyon II.

Manuel de la Fuente Soler, maître de conférences à l'université de Valence (Espagne).

À l’aube du Modernisme latino-américain dont il est le précurseur, le poète et le penseur cubain de “Notre Amérique” réussit à combiner l’engagement indépendantiste et le projet d’une nouvelle société égalitaire, la préoccupation éthique de l’intellectuel du xixe siècle qui hérite des valeurs spirituelles et artistiques, tant du poète-mage romantique à la Victor Hugo, que des philosophes grecs et des penseurs du Siècle des Lumières. Selon Carmen Suárez León, Victor Hugo et José Martí sont deux créateurs au souffle épique qui aspirent à la liberté : “le premier incarne la modernité du monde occidental, le relais d’un monde aux grandes traditions culturelles et impériales ; le second couronne une tradition contre-coloniale et éclaire un monde nouveau où il fallait fonder toutes les libertés et anéantir les servitudes” [2002, 139]. L’écriture, poétique ou en prose, est pour José Martí la clef d’un optimisme libérateur et le témoignage scriptural d’une foi éthique inébranlable. Sa décision – cruelle et douloureuse – d’abandonner son devoir de poète pour celui d’homme politique au service de sa nation, sera prise à partir de la fin de l’année 1891 et maintenue jusqu’à sa mort en 1895. Tel un dramatique Sisyphe ou un glorieux Prométhée, le poète, Héros National de Cuba, est devenu un mythe par sa constance et son refus d’abdication :

“En la patria de mi amor
Quisiera yo ver nacer
El pueblo que puede ser,
Sin odios y sin color.”
       [“A Néstor Ponce de León”, 1889, OCEC, tomo 15, Poesía II, 273-274]