search

L'Ukraine

23,70 €

Atlas géopolitique d'une idée européenne

par Romain Dorvek, Philippe Lemarchand, Pascal Orcier, Nina Plitko, Raymond Woessner.

Quantité

  Livraison en lettre suivie

3€ en France métropolitaine et à l'international, 8€ dans les DOM-TOM

Pourquoi l’Ukraine ? Signifiant “marge” en russe, l’Ukraine est, après la Russie, le plus grand pays d’Europe. En tant que nation indépendante, un des plus jeunes aussi. Démographiquement l’un des plus vieux  et également l'un des plus pauvres.

Pourquoi la Russie de Poutine en veut-elle tellement à cette nation qui lui résiste ? Pourquoi le maître du Kremlin  traite-il ses dirigeants de nazis ? Comment s’est forgée l’identité nationale d’un pays divers linguistiquement et religieusement ? Comment a été construit son roman national ?

En quoi le drame qui se joue à nos portes impacte-t-il le futur du continent ?

L’ouvrage propose des réponses à ces différentes questions et analyse les ressorts de l’ukrainité aujourd’hui, de ce qui fonde sa volonté d’arrimage à l’Europe, son choix, après diverses hésitations, de la démocratie, d’une définition de la nation comme communauté de destin, proche de la conception française et de plus en plus éloignée de tout nationalisme ethnique.

L’ouvrage conclut que ce que craint Poutine est celle d'un contre-exemple, la preuve vivante qu'une société de culture russe peut être libérale, lointain écho de la défiance de Pékin contre la démocratique Taïwan.

Fiche technique

Référence
460818
ISBN
9782350308180
Hauteur :
20
Largeur :
20
Nombre de pages :
172
Couleur :
couleur
Reliure :
broché
Format :
carré

INTRODUCTION

L’UKRAINE PHYSIQUE

L’UKRAINE ADMINISTRATIVE

LA GÉOLOGIE DE L’UKRAINE

TOPOGRAPHIE, HYDROLOGIE ET CLIMATOLOGIE


TOILE DE FOND

DE L’OR DES SCYTHES AU BAPTÊME DE KIEV

  • LES SCYTHES
  • VARÈGUES ET KHAZARS
  • LA RUS DE KIEV

PRINCIPAUTÉS, RÉPUBLIQUES ET NATIONS

  • LA POLITIQUE MATRIMONIALE D’IAROSLAV LE SAGE
  • LA HORDE D’OR
  • KHANAT DE CRIMÉE
  • L’IMPOSSIBLE HETMANAT

LE TEMPS DES EMPIRES

  • EMPIRE OTTOMAN ET POLOGNE-LITUANIE
  • LES RECULS DE L’EMPIRE OTTOMAN
  • LES PARTAGES DE LA POLOGNE

LES SOUBRESAUTS DU XXe SIÈCLE

  • L’ÉCHEC DE L’INDÉPENDANCE UKRAINIENNE (1917-1922)
  • L’HOLODOMOR
  • DANS LA TOURMENTE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE
  • DANS LA TOURMENTE DES DÉPORTATIONS, DES EXPULSÉS ET DES RÉFUGIÉS
  • TCHERNOBYL
  • L’EFFONDREMENT DE L’URSS
  • VOTES EUROPÉENS
  • EXPANSIONS DE L’EUROPE
  • UN TERRITOIRE NATIONAL MALMENÉ

MATRICES


LE GRENIER DE L’EUROPE

  • TYPES DE SOLS
  • UN PAYS DE GRANDES CULTURES
  • LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES
  • L’UKRAINE, GRENIER DU MONDE

LES RIVALITÉS ORTHODOXES

  • LE MONDE ORTHODOXE
  • PATRIARCATS ET ÉGLISES AUTOCÉPHALES

LE GRAND JEU ÉNERGÉTIQUE

  • FRAGILITÉS ÉNERGÉTIQUES
  • GAZODUCS

LA FRAGILITÉ DES RÉSEAUX

  • LA ROUTE UKRAINIENNE
  • LA NAISSANCE DE L’UKRAINE FERROVIAIRE
  • MENACES SUR LE TRANSPORT FERROVIAIRE
  • LE COMMERCE MARITIME EN MER NOIRE
  • LES PORTS MARITIMES UKRAINIENS
  • L’EXCLUSION AÉRIENNE

LES ENJEUX DÉMOGRAPHIQUES

  • LA CRISE DÉMOGRAPHIQUE
  • L’ÉMIGRATION UKRAINIENNE
  • DE L’INDUSTRIE LOURDE À LA TECH
  • QUAND LE BÂTIMENT VA
  • LES DIFFICULTÉS DE L’INDUSTRIE
  • NATIONALISATIONS
  • LE COMMERCE EXTÉRIEUR
  • LES PARTENAIRES COMMERCIAUX

TERRITOIRES

  • GRANDS TRAVAUX SOVIÉTIQUES
  • KIEV
  • LA CRIMÉE
  • LE DONBASS
  • L’IMBROGLIO GÉOGRAPHIQUE RUTHÈNE

LES PRÉTENTIONS DE POUTINE


L’UKRAINE ET LE NAZISME

  • NATIONALISTES UKRAINIENS ET SS-GALIZIEN
  • LE NÉO-NAZISME EN UKRAINE, MYTHE OU RÉALITÉ ?

L’UKRAINE ET LES JUIFS

  • YIDDISHLAND
  • LA SHOAH EN UKRAINE

LA PETITE RUSSIE

  • LANGUE RUSSE, LANGUE UKRAINIENNE

L’INSÉCURITÉ COLLECTIVE

  • ARCHITECTURES DE DÉFENSE
  • PUISSANCES NUCLÉAIRES, ARMEMENTS

LA VÉRITÉ ALTERNATIVE

  • L’UKRAINE VUE DE MOSCOU


LE DÉFI DE L’EUROPE


LA GUERRE

  • L’INVASION RUSSE
  • RECONQUÊTE ET CONTRE-OFFENSIVES

LES LIGNES ROUGES

  • LE CIBLAGE DES INFRASTRUCTURES
  • WAGNER

CONSÉQUENCES GÉOPOLITIQUES DU CONFLIT

  • PERCEPTION DES GRANDS ENJEUX DU CONFLIT
  • LES VOTES À L’ONU
  • DÉPENDANCE À LA MER NOIRE

OUTILS


STATISTIQUES
DÉNOMINATIONS DES VILLES UKRAINIENNES
CHRONOLOGIE
BIBLIOGRAPHIE
GLOSSAIRE

Philippe Lemarchand a été correspondant de la BBC, enseignant à Queen Mary College à Londres et à Westminster University ainsi que maître de conférences à Sciences Po Paris. Il est notamment l’auteur de L’Europe centrale et balkanique, Atlas d’Histoire politique (Éditions Complexes).

Pascal Orcier est ancien élève de l’ENS Lyon, professeur agrégé, docteur en Géographie. Il est enseignant en classes préparatoires au lycée Dumont d’Urville (Toulon). Il a notamment réalisé les cartes de L’Atlas de l’influence française (Laffont), La bataille des cartes (François Bourin Éditeur), Atlas du Moyen-Orient (Atlande) et réalisé les cartes de dossiers photographiques de La Documentation française.


Raymond Woessner est professeur émérite de Géographie à l’université Paris Sorbonne et directeur de la collection “Clefs-concours géographie” aux éditions Atlande.


Nina Plitko, franco-russe, a été formée à l’École normale supérieure de Lyon en études russes. Elle a travaillé en tant que pigiste et traductrice au sein de la rédaction russe de RFI.


Romain Dorvek, Ukrainien d’origine, est un jeune architecte qui se passionne pour la cartographie.

LA GÉOLOGIE DE L’UKRAINE


Si la topographie de l’Ukraine ressemble beaucoup à celle de la Russie voisine, sa géologie offre un autre visage.


Le plateau nommé bouclier ukrainien occupe plus ou moins la moitié du pays. Il est partiellement recouvert de sédiments tertiaires et de divers placages quaternaires, mais son ossature apparaît en de nombreux endroits, en particulier dans les fonds de vallée. Son armature est faite de roches très anciennes, précambriennes ou primaires. Au carbonifère, le craton est-européen s’était séparé en deux entités en s’ouvrant au niveau du rift du Dniepr, laissant ainsi le Bouclier ukrainien au sud-ouest. À l’ère tertiaire, lorsque s’est produite l’orogenèse alpine, les Carpates se sont soulevées, tout comme le sud de la Crimée ; à l’inverse, entre le Bouclier et la Crimée, toute une zone s’est affaissée et a été comblée par des sédiments marins et des alluvions fluviales. Plus récemment, à l’ère quaternaire, les glaciations ont créé de belles formes dans les Carpates. Quant au nord-ouest de l’Ukraine, il a été affecté par des comblements liés principalement à la puissance des fleuves, car les glaciers de plaine ont bien plus affecté la Pologne, les États baltes et le territoire de l’actuelle Russie.


Le gisement de fer de Kryvyï Rih est exceptionnel par la quantité de ses réserves, la qualité et la diversité de ses minerais. La sidérurgie a pu se développer avec le coke venu du Donbass* comme c’est le cas à l’usine littorale Severstal de Marioupol. Malgré ses difficultés de vieux pays noir, le Donbass reste le coeur industriel du pays. Son gisement de charbon s’étend sur près de 60 000 km². Dans les années 1930, Alexeï Stakhanov y avait battu le record de productivisme. Le Donbass recèle encore des mines de sel avec des veines de 40 mètres d’épaisseur exploitées à Soledar, un sel exporté pour moitié en Russie. Enfin, l’Ukraine essaye de faire appel à des investisseurs qui pourraient être intéressés par une intensification de l’exploitation des métaux rares ou précieux.