Love's Labour's Lost
search
  • Love's Labour's Lost

Love's Labour's Lost

18,01 €

Pascale Drouet

Quantité

  Livraison en lettre suivie

3€ en France métropolitaine et à l'international, 8€ dans les DOM-TOM

Clefs Concours

S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier à l'agrégation et au Capes, Clefs Concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs Concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.

Clefs concours Anglais - Littérature
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire ;
- les grandes thématiques, indispensables à la compréhension des enjeux de la question ;
- des ouvertures pour des pistes de réflexion ;
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques ;
- un système de circulation pratique entre les fiches et les références.

Fiche technique

Référence
460276
ISBN
9782350302768
Hauteur :
17,8
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
256

INTRODUCTION

REPÈRES

Shakespeare en son temps
Parcours de Love's Labour's Lost : quelques dates
A Pleasant Conceited Comedy : quel genre de comédie ?

Sources et influences culturelles

ANALYSES

La guerre des sexes (exclure et déréaliser ; répliquer et éprouver)
La langue dans tous ses états
Le spectacle mis en abyme (jouer, déjouer, décontenancer)

Nature et contre-nature (dénaturer et rééquilibrer)

ADAPTATIONS

Une comédie musicale à l'américaine

Londres, théâtre du Globe, 2007

ANNEXES

Mises au point poétiques

Mises en scène (XXe-XXIe siècles) : récapitulatif

OUVRAGES CITÉS

GLOSSAIRES BILINGUES

Pascale Drouet est professeur de Littérature britannique à l'université de Poitiers.

"Représentée pour la première fois dans l'Angleterre élisabéthaine de 1594-1595, la comédie festive du jeune William Shakespeare est, comme le dit l'un de ses personnages, un grand festin de langues : "a great feast of languages" (5.1.32). Si le langage, dans ses innombrables registres et variations, tient le devant de la scène pour notre plus grand plaisir, Love's Labour's Lost n'en demeure pas moins une pièce éminemment théâtrale, riche de procédés de mise en abyme mémorables qui contribuent pleinement à sa savleur comique. Or, ce qui distingue cette pièce de l'ensemble du corpus shakespearien et lui confère sa singularité, c'est la part belle qui est faite aux personnages féminins. Alors même qu'elles ne bougent pas un pied, la princsse de France et ses dames mènent allègrement la danse, non sans délicieusement se moquer au passage de leurs soupirants immatures. Ainsi cette comédie de jeunesse est-elle considérée à juste titre comme la pièce la plus féministe de Shakespeare."